Paradise Papers. De nouvelles révélations sur les paradis fiscaux

Paradise Papers. De nouvelles révélations sur les paradis fiscaux

  • Plus de 13 millions de documents ont été épluchés par 381 journalistes du monde entier.
    Plus de 13 millions de documents ont été épluchés par 381 journalistes du monde entier. | DR

Dix-huit mois après les « Panama Papers », les « Paradise Papers » apportent de nouvelles révélations sur les paradis fiscaux. Des proches de Donald Trump, du Premier ministre canadien Justin Trudeau et la reine d’Angleterre sont concernés.

Pendant des mois, 381 journalistes du monde entier ont épluché une montagne de documents – il y en 13,5 millions – provenant pour la plupart d’une fuite massive venant d’un cabinet international d’avocat, Appleby. Cette société britannique est installée aux Bermudes et dans dix autres paradis fiscaux. Les premières révélations sont tombées dimanche soir.

« Il en ressort que le placement d’argent dans les places offshores est une pratique courante des entreprises multinationales, ainsi que de centaines de VIP, qui soustraient ainsi au fisc des montants astronomiques », affirme Radio France, dont la cellule investigation et ceux de Cash Investigation, comme ceux du monde, ont travaillé sur ces documents.

Trois affaires sont pour le moment citées

L’entourage de Trump. Ce n’est pas directement le président américain qui est visé, mais de treize de ses proches. Le Monde évoque des « « montages » aux Bermudes, aux îles Caïmans, à l’île de Man ou à Jersey. Parmi les noms cités, celui de Wilbur Ross, le secrétaire d’État au commerce (soupçonné d’entretenir des relations d’affaires avec l’entourage de Poutine), de Rex Tillerson, le chef de la diplomatie américaine, ou de Gary Cohn, l’un des principaux conseillers économiques du président.

« Aucun de ces montages ne peut, à ce jour, être qualifié de frauduleux. En revanche, tous ont en commun d’utiliser les paradis fiscaux pour optimiser, voire éluder l’impôt, en dressant un écran de fumée autour d’activités et de contrats destinés à rester secrets », selon Le Monde

L’entourage de Justin Trudeau. « L’exploitation des données révèle la soustraction au fisc de plusieurs millions d’euros par des proches du Premier ministre canadien », affirme Francetvinfo. Des membres du Parti libéral seraient mêlés à des montages « très opaques ».

Justin Trudeau.
Justin Trudeau. | REUTERS/Chris Wattie

Elisabeth II. « La reine d’Angleterre a, elle aussi, recours à des paradis fiscaux pour placer ses fonds », selon Francetvinfo. Sa société Duché de Lancaster, qui gère ses biens, a investi, selon les documents, 7,5 millions de dollars en 2005 dans un fond situé aux îles Caïmans.

 

https://www.ouest-france.fr/monde/paradise-papers-de-nouvelles-revelations-sur-les-paradis-fiscaux-5359530?utm_source=neolane_of_newsletter-generale&utm_medium=email&utm_campaign=of_newsletter-generale&utm_content=20171106&vid=1752223&mediego_euid=1752223

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s