Yémen – Ayant perdu la guerre Saoudiens Essayez le génocide

13 novembre 2017

Yémen – Ayant perdu la guerre Saoudiens Essayez le génocide

Fakenews:

Du dernier lien:

L’Arabie saoudite réagit aux avertissements de l’ONU sur la famine et dit que les ports du Yémen contrôlés vont rouvrir pour des livraisons d’aide. Riyad les a fermés la semaine dernière après qu’une attaque de missile ait été attribuée aux rebelles Houthi soutenus par l’Iran.

Les titres ci-dessus sont faux. Le gouvernement saoudien a annoncé la réouverture de certains ports et aéroports yéménites. Tous sont dans le sud et sous le contrôle des forces pro-saoudiennes qui combattent l’alliance Houthi-Saleh dans le nord-ouest du Yémen. Environ 70% de la population vit dans les régions du nord-ouest qui continueront à subir un blocus extrême. Le port le plus important dans leur région est Hodeida qui restera fermé. En mars dernier, le Pentagone américain a tenté de prendre le contrôle du port. Mais se battre pour cela aurait détruit les jetées et donc la route d’approvisionnement pour quelque 20 millions de personnes. L’aéroport le plus important est à Sanaa. L’alliance saoudo-américaine / britannique bloque même les vols de l’ONU avec des fournitures médicales.

Les Saoudiens «demandent» à l’ONU d’envoyer une commission d’experts à Riyad pour «discuter» des procédures de contrôle futur des ports qui ne sont pas détenus par ses mandataires. Un tel processus prendra des semaines voire des mois. Les Saoudiens exigeront, comme le Pentagone plus tôt, un contrôle total sur les ports que leurs adversaires ne donneront bien sûr pas. De tels combats ne feront qu’aggraver la situation.

Grâce aux trafiquants locaux, certains produits alimentaires et autres pourront encore passer le blocus. Mais ceux-ci seront trop peu nombreux et trop chers pour la grande majorité des Yéménites. Lorsque le blocus a été annoncé, les prix de l’alimentation et du gaz au Yémen ont doublé du jour au lendemain. Les employés de la fonction publique n’ont pas été payés depuis plus de 15 mois. Les gens n’ont tout simplement plus les moyens de garder leurs enfants en vie:

À Sana’a, Nor Rashid a vendu la vache de sa famille pour payer les frais de transport pour amener sa fille de quatre ans, qui pèse 16 livres, au centre de nutrition de la ville à l’hôpital Al-Sabaeen. Elle a d’autres enfants qui sont également malades, mais elle n’a pas les moyens de payer les soins médicaux si elle les fait aussi soigner. « C’est à cause du manque de salaires du gouvernement », a-t-elle dit. « Habituellement, nous allons à la personne dans le village avec un salaire pour demander de l’aide et emprunter de l’argent si quelqu’un doit aller à l’hôpital. Mais depuis que les salaires ont cessé, nous n’avons aucun soutien. « 

L’ONU prévient , à juste titre, que le blocus provoque une famine massive. Cette famine n’est pas un effet secondaire de la guerre – c’est une arme:

Affamer des civils yéménites est un acte manifeste de Riyad, enragé par un échec humiliant à réaliser une victoire militaire saoudienne.

Les médias affirment que seulement 10 000 civils ont été tués dans les deux ans et demi de la guerre. Le nombre est risible. Ni l’ONU ni d’autres n’ont publié de compte rendu détaillé. Le nombre de 10 000 semble être bouché de l’air chaud. Comparez, par exemple, les dates et le contenu de ces deux rapports:

Al Jazeerah – 31 août 2016 : ONU: Au moins 10 000 morts dans le conflit au Yémen

Les Nations Unies ont révisé de manière significative le nombre de morts estimé de la guerre civile de 18 mois du Yémen jusqu’à 10.000 personnes

S’exprimant mardi dans la capitale Sanaa, Jamie McGoldrick, le coordinateur humanitaire de l’ONU, a déclaré que le nouveau chiffre était basé sur des informations officielles provenant des installations médicales au Yémen.

Al Jazeerah – 17 Jan 2017 : Le nombre de morts dans le conflit du Yémen passe à 10 000

Le responsable de l’aide humanitaire des Nations Unies au Yémen a déclaré que le nombre de victimes civiles dans le conflit de près de deux ans a atteint 10 000, avec 40 000 autres blessés. Jamie McGoldrick, du Bureau de la coordination des affaires humanitaires, a déclaré que le chiffre était basé sur des listes de victimes recueillies par les centres de santé …

Le même nombre bas est réclamé par le même fonctionnaire en août et en janvier alors qu’une guerre dévastatrice a été en cours tout au long de cette période. Ça n’a pas de sens. Pour fournir une attaque de rire cynique, ou par stupidité, le rapport ultérieur d’Al Jazeerah dit:

Cette annonce marque la première fois qu’un responsable de l’ONU a confirmé un nombre de morts aussi élevé au Yémen

Jusqu’en juillet 2017, la coalition américano-saoudienne avait effectué plus de 90 000 sorties aériennes au Yémen. La plupart d’entre eux auront impliqué des versions d’armes. Devons-nous croire que seulement 10 000 civils ont été tués par toutes ces bombes et l’artillerie supplémentaire, les tireurs d’élite et les attentats-suicides? Ce serait incohérent même avec les rapports occidentaux des incidents de masse connus pendant la guerre. 100.000 civils morts causés par la guerre jusqu’à présent est un nombre plus probable que le 10.000 qui ne change jamais.

Le 1er novembre, un attentat à la bombe saoudien a fait au moins 29 morts dans un marché très fréquenté de Saada. Le lancement de missiles yéménites contre l’aéroport de Riyad le 4 novembre était en réponse à cette attaque meurtrière en Arabie saoudite. Les Saoudiens affirment que ces missiles yéménites d’Iran et de l’armée américaine sont, sans fournir de preuves, à l’ appui de ce conte de fées:

[R] Les émissaires de [le missile] portaient des « marques iraniennes », a déclaré vendredi le haut responsable de l’US Air Force au Moyen-Orient.

« Les Saoudiens ont trouvé un autocollant sur l’épave, disant » Fabriqué en Iran « .

Dans un message vidéo, l’ancien président yéménite a expliqué que ces missiles provenaient de la grande réserve qu’il avait achetée avant que la guerre en cours n’éclate. Selon IHS Janes, ces missiles sont d’ origine nord-coréenne (pdf) et ont été modifiés par les forces de missiles de l’armée yéménite.

De concert avec les revendications curieuses de la propagande saoudienne maintenant apparaître dans les médias américains. Soudain, les combattants chiites afghans (Fatemiyoun) ou le Hezbollah du Liban se battent au Yémen. Ces affirmations n’ont aucun sens. Expliquer, par exemple, la géographie de cette pièce récente du New York Times:

Non seulement l’Iran a envoyé de plus petites unités du Fatemiyoun pour franchir les frontières syriennes et se battre au Yémen, …

Comment et pourquoi les chiites afghans, qui ne parlent pas l’arabe, entrent-ils dans le Yémen bloqué? Il y a des millions de Yéménites au chômage dans les zones assiégées. Ils détestent les Saoudiens. Les Houthi ne manquent certainement pas de fantassins.

Dans l’interview télévisée d’hier, le Premier ministre libanais Saad Hariri a insinué qu’il serait libéré par les Saoudiens si le Hezbollah mettait fin à ses opérations au Yémen. AP résumé :

[Hariri] a identifié l’implication du Hezbollah au Yémen comme la principale cause de la colère du royaume.

Mais il n’y a aucune preuve raisonnable que le Hezbollah est au Yémen. En 2015, un diplomate saoudien a prétendu «avoir des rapports» sur des instructeurs du Hezbollah au Yémen sans en fournir aucun. En 2016, l’Arabie saoudite, détenue par Al Arabia TV, a publié une courte vidéo dont elle prétend qu’elle montre un instructeur du Hezbollah enseignant aux Houthis. Aucune date ou lieu ou autre information sur l’enregistrement n’a été publié. Au cours des deux ans et demi de la guerre au Yémen, aucun rapport sur le terrain n’a émergé de l’implication du Hezbollah ou de combattants libanais ou iraniens ou afghans blessés ou tués.

Les Houthis ne sont pas des Hezbollah et ils ne sont pas des laquais du gouvernement iranien. Leur alliance avec les troupes de l’armée yéménite fidèles à l’ancien président Saleh leur confère des capacités tactiques et techniques. Leurs armes proviennent soit de vieux stocks, soit achetés sur les grands marchés d’armes du Yémen. Les marchands achètent ces armes auprès des groupes que les Saoudiens emploient et les équipent et les approvisionnent généreusement. Ces forces contrôlées par l’Arabie saoudite sont les principaux fournisseurs de leurs ennemis désignés.

Les Saoudiens affament tout un pays – avec un soutien avide du monde occidental «humanitaire». La bureaucratie et le leadership de l’ONU ont été achetés et complices. Le tyran saoudien kidnappe et fait chanter le Premier ministre d’un pays tiers. Tout cela parce qu’il n’arrive pas à vaincre les combattants Houthi au Yémen contre lesquels il a commencé une guerre insensée. Les Saoudiens inventent la participation iranienne et les médias répètent avidement leurs revendications sans aucun support de preuve.

Des millions de personnes sont en danger imminent de mourir. Pendant ce temps, les politiciens «occidentaux» avides embrassent le monstre saoudien d’un prince clown et de son père sénile. Ils soutiennent toute revendication folle que les Saoudiens font à propos de leurs ennemis perçus.

La prochaine fois que vous verrez une de ces créatures, veuillez lui donner un coup de poing.

Publié par b à 09:32 AM | Commentaires (1)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s