Revue de presse du 02/12/2017

ALLEMAGNE

Crise politique en Allemagne : quelles perspectives ?

« Depuis les élections fédérales du 24 septembre 2017, l’Allemagne se trouve dans une situation de blocage politique, les partis pressentis pour former le nouveau gouvernement autour d’Angela Merkel ne parvenant pas à trouver un accord de coalition. Pour autant, ce blocage – qui tranche avec sa réputation de régime parlementaire permettant tout à la fois représentation proportionnelle des mouvements d’opinion et stabilité de l’exécutif – est-il réellement synonyme d’embolie institutionnelle ? Est-ce vraiment l’impasse politique en Allemagne ? Cette situation est-elle une vraiment un première, comme on ne cesse de nous le dire ? Quelles sont les issues possibles ? »

Source : L’ARENE NUE

Ce que cache l’excédent Allemand

« L’Allemagne championne du monde … des excédents. En 2016, la balance courante allemande – soit la différence entre l’épargne et l’investissement national – a atteint le niveau inédit de 261 milliards d’euros, soit plus de 8 % du PIB de notre voisin Outre-Rhin (contre 4 % en moyenne en zone euro). La progression quasiment ininterrompue de ce solde depuis le début des années 2000 (+ 6,4 % depuis 2002) inquiète la Commission Européenne. « La persistance d’un important excédent de la balance courante, qui reflète l’excédent d’épargne et la mollesse de l’investissement (…) a une incidence qui dépasse les frontières », soulignait ainsi l’institution dans un rapport publié en février dernier. Selon la Direction générale du Trésor, qui a publié une note sur le sujet le 16 novembre dernier, trois facteurs principaux permettent de mieux comprendre le gonflement de cet excédent, revers de la prospérité allemande. »

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

DÉMOCRATIE

MBS, version édulcorée : comment les médias occidentaux étouffent la violence du prince héritier

« L’accueil favorable réservé par les commentateurs occidentaux à Mohammed ben Salmane passe sous silence la brutalité du gouvernement saoudien à l’intérieur des frontières du royaume comme à l’étranger. La couverture trompeuse des mesures récentes prises par le gouvernement saoudien a été généralisée. Les commentaires sur la purge lancée par le prince héritier Mohammed ben Salmane et ses initiatives contre le Liban et l’Iran ont eu tendance à brouiller la répression intérieure, le sectarisme et le bellicisme de l’État saoudien, tout en obscurcissant le rôle des États-Unis et de ses alliés dans les mesures saoudiennes. Une grande partie de la couverture propage l’idée selon laquelle les mesures prises par le prince Mohammed ben Salmane sont des efforts nécessaires, bien que peut-être durs, pour faire évoluer l’Arabie saoudite. Souvent, ces éloges ne concernent pas seulement les initiatives qu’il a prises au cours des deux dernières semaines, mais aussi ce qu’il a fait à plus long terme. »

Source : MIDDLE EAST EYE

ENVIRONNEMENT

Claude et Lydia Bourguignon : « Les sols sont devenus un non-sujet »

« Claude et Lydia Bourguignon sont scientifiques et fondateurs du Laboratoire d’analyses microbiologiques des sols. Alors que les Etats généraux de l’alimentation se tiennent actuellement, ils s’inquiètent du peu d’intérêt du monde politique pour la qualité des sols et l’agriculture en général. »

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

COP23 : « la réduction du train de vie des plus riches est la véritable priorité »

« Les annonces des Etats sont trop faibles pour limiter à 2 °C le réchauffement de la planète. Pour Gaël Giraud, économiste en chef à l’AFD, une discussion sur le « partage du fardeau » est incontournable. »

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

Ecrans publicitaires à Paris : l’afficheur JCDecaux veut faire taire les critiques

« La pollution publicitaire a t-elle de beaux jours devant elle ? Le conseil municipal de Paris doit se prononcer le 21 novembre sur la révision du règlement local de publicité qui, pour le moment, interdit les écrans. La ville de Paris a en effet décidé en mars dernier de renouveler pour cinq ans (2018-2022) son contrat de mobilier urbain d’information municipale avec l’afficheur JCDecaux, en prévoyant que 15 % du parc soit numérique. Cette décision a été annulée par la justice, en raison du non-respect par le contrat du règlement local. »

Source : BASTAMAG

FRANCE

Alstom : le dépeçage se confirme

« L’Allemand Siemens va mettre la main sur la branche ferroviaire d’Alstom, après que ce dernier avait déjà été dépouillé de son secteur Energie au profit de General Electric. La « souveraineté européenne » vantée par Emmanuel Macron recouvre ainsi une succession d’abandons industriels et technologiques nationaux, dont Laurent Santoire, responsable CGT chez GE-Alstom, précisait les enjeux dans l’édition de Ruptures du 26 octobre. Compte tenu de l’actualité, nous publions ici désormais cette analyse. »

Source : RUPTURE

Le mauvais pari de la concurrence fiscale

« Moins imposer les riches afin qu’ils investissent dans les entreprises ? Rien n’est moins sûr. En revanche, la perte de recettes fiscales est assurée. »

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

Quand le ministère de l’Agriculture refuse toujours d’autoriser des alternatives aux pesticides

« La répression des fraudes envisage t-elle d’interdire les alternatives aux pesticides chimiques ? Des contrôles ont été menés en juillet dernier par les directions départementales de la protection des populations, dans des magasins Botanic de Saint-Etienne (Loire) et de Villeneuve-lès-Avignon (Gard). Les agents ont demandé le retrait des « purins de consoude » figurant dans le rayon des engrais. Le savon noir, connu comme un allié précieux des jardiniers bio du fait de ses propriétés antiseptiques et insecticides, a lui-aussi été visé par le contrôle, comme en témoigne un document qu’a pu consulter Basta !. »

Source : BASTAMAG

GÉOPOLITIQUE

Eurasia, case sud-ouest

« Alors que les loyalistes mettent la main sur Al Bukamal en Syrie, pierre angulaire de l’arc chiite, et que l’Arabie saoudite connaît une Nuit des longs couteaux aussi rare que conséquente – événements sur lesquels nous reviendrons prochainement -, le Grand jeu eurasien est en plein swing quoique ne faisant pas les gros titres. Et là comme ailleurs, le système impérial américain est mis à mal… La méfiance entre les frères ennemis indien et pakistanais ne disparaîtra certes pas du jour au lendemain et New Delhi est toujours gênée aux entournures de savoir que le gaz reçu devra d’abord passer par le territoire de sa Némésis. Mais c’est justement dans ce domaine que du nouveau est apparu et ce diable de Poutine n’y est pas étranger. »

Source : CHRONIQUES DU GRAND JEU

INEGALITES

Eloge de la redistribution

« Enrichir les riches profiterait à monsieur Tout-le-monde. C’est pour cette raison qu’il faudrait baisser leurs impôts et supprimer les entraves à prospérer en paix. Car une partie de l’argent qu’ils accumulent finira, par ricochet, dans les poches de tout un chacun, via leur consommation et les emplois qu’ils contribuent à créer. Cette vulgate libérale, parfois qualifiée de « théorie du ruissellement », est régulièrement avancée pour justifier les cadeaux fiscaux aux plus aisés. Mais c’est oublier un peu vite que la richesse ne ruisselle pas toute seule. Sans la redistribution opérée par les impôts et les prestations sociales, la France serait nettement plus inégalitaire qu’elle ne l’est actuellement. La dernière livraison de « France, portait social », publiée aujourd’hui par l’Insee, le rappelle opportunément. »

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

De l’impossibilité de l’éco-fuite et de l’inefficacité de la consom’action

« Les 10% d’individus les plus riches du monde sont responsables de la moitié des émissions de GES d’origine anthropique[1]. La moitié la plus pauvre de l’humanité est responsable d’environ 10% des émissions de GES d’origine anthropique. »

Source : LE PARTAGE

LIBERTÉS

La lutte antiterrorisme en France, ou la politique du pompier pyromane

« La nouvelle loi antiterrorisme entrée en vigueur début novembre établit un état d’urgence permanent et restreint fortement les libertés démocratiques et individuelles. Mais est-elle au moins efficace pour lutter contre le terrorisme ? Une nouvelle loi antiterrorisme est entrée en vigueur début novembre 2017 en France, alors que le pays sortait de l’état d’urgence décrété par François Hollande en réponse aux attentats du 13 novembre 2015 qui avaient tué plus de cent personnes à Paris. De l’aveu de tous, cette loi, adoptée avec une large majorité parlementaire courant octobre, vise à faire inscrire dans le droit commun des mesures jusque-là confinées à l’état d’urgence : par exemple, la fermeture de lieux de culte, les assignations à résidence et autres perquisitions sont désormais du recours de la préfecture de police et ne nécessitent plus l’aval d’un juge. »

Source : MIDDLE EAST EYE

Le meneur de l’attaque terroriste de Barcelone était un informateur des renseignements espagnol

« Cette révélation remarquable souligne le caractère totalement mensonger de l’insistance de la bourgeoisie européenne pour que des attaques profondes contre les droits démocratiques soient nécessaires pour mener une « guerre contre le terrorisme ». À Barcelone, comme avec Charlie Hebdo et l’attentat du 13 novembre à Paris, et l’attentat de Manchester le 22 mai, les terroristes étaient connus à la police. Ils ont œuvré pour les services de renseignement et ont été les instruments des guerres impérialistes européennes en Syrie et en Irak, sous protection officielle. »

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE

RÉFLEXION

Les fachos pas fâchés sont En marche

« L’aphorisme de Jean-Luc Mélenchon « fâchés mais pas fachos » sonne bien. Il s’avère pratique lorsqu’il s’agit de situer les insoumis sur l’échiquier politique : une opposition radicale sans tendance autoritaire. Dans ces portraits à deux couleurs, le parti actuellement au pouvoir devrait être par analogie celui des fachos pas fâchés. »

Source : LE COMPTOIR

Non, Macron n’est pas le Président des riches !

« Il est temps de tordre le cou à cette propagande d’islamo-gauchistes à tendance crypto-marxistes (définition : « personne qui partage secrètement des convictions marxistes sans les affirmer ouvertement » ; c’est donc pire que les marxistes francs du marteau et de la faucille) voulant faire de notre Président le défenseur des riches. Une propagande relayée jusque dans certaines publications a priori moins extrémistes comme Alternatives économiques. Voire par des gens aussi dignes de foi que le Secours Catholique. »

Source : DEBOUT – BLOG JEAN GADREY

« La Sécu a été entièrement bâtie dans un pays ruiné grâce à la seule volonté militante »

« Avec Macron, la privatisation de la Sécu est en marche forcée : augmentation de la CSG (contribution sociale généralisée), milliards d’euros “économisés” (et lits d’hôpitaux en moins), chasse aux fraudeurs, augmentation du forfait hospitalier… Pour comprendre pourquoi on devrait défendre la Sécurité sociale avec acharnement plutôt qu’accepter béatement sa destruction méticuleuse, nous revenons sur les conditions de sa création et son histoire avec Michel Étiévent – historien militant né dans la même maison que l’homme à l’origine de la Sécu – dans le numéro deux de notre revue. Construite envers et contre le Capital dans un pays ruiné par la guerre, la Sécurité sociale est probablement le service public qui a le plus changé la vie des Français au siècle dernier. »

Source : LE COMPTOIR

SOCIETÉ

Le bio pour tous, un objectif inatteignable sans renoncer à la viande  ?

« C’est ce que suggère une étude publiée dans la revue Nature Communications. Selon ces scientifiques, nourrir les 9 milliards d’êtres humains sur la planète grâce à une production à 100% biologique d’ici 2050 ne saurait être possible sans augmenter les surfaces cultivées de façon significative… ou changer radicalement nos habitudes alimentaires : réduire de 50% de gaspillage alimentaire et supprimer les cultures destinées à l’alimentation animale. »

Source : Sciences et Avenir

ÉCONOMIE

Comprendre les spécificités du modèle économique de la France

« Quand on évoque le terme de modèle économique, pour un pays, viennent rapidement sur la table le modèle anglo-saxon dérégulé, le ou les modèles du Nord, le modèle rhénan, etc. Existe-t-il encore un modèle français ? Ou ne sommes-nous plus qu’un imbroglio de compromis institutionnels qui noient notre identité ? »

Source : XERFI CANAL

Il faut baisser les charges sur le travail très qualifié

« Le gouvernement réfléchit à une extension de la baisse des charges à trois fois le SMIC, pour renforcer la compétitivité et l’attractivité des secteurs les plus exposés à la concurrence. Pour un grand nombre d’économistes, c’est une hérésie car seules les baisses de charge au voisinage du SMIC seraient efficaces. »

Source : XERFI CANAL

 

 

https://www.les-crises.fr/revue-de-presse-du-02122017/

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités

Revue de presse nationale et internationale.

Publicités