Marvin Goodfriend à la FED ? Mauvaise nouvelle pour l’argent liquide

Marvin Goodfriend à la FED ? Mauvaise nouvelle pour l’argent liquide

30

Noter

Dernier épisode de la guerre contre l’argent liquide, la proposition de nomination de Marvin Goodfriend à la FED. Cet adversaire affiché des espèces est très apprécié de Ken Rogoff, c’est tout dire. Si sa nomination est validée par le Sénat, un apôtre de l’argent électronique fera son entrée au Conseil des gouverneurs de la FED. Goodfriend affirme également que le recours aux taux négatifs sera inéluctable « pour contrer la prochaine crise financière inévitable ». Voilà le programme corsé de la traduction de cet article de Peter Coy, publié sur Bloomberg Businessweek le 5 décembre :

L’économiste Marvin Goodfriend n’aime pas les morceaux de papier qui se trouvent dans votre portefeuille, les « billets de la Réserve fédérale » aux États-Unis. Son opinion compte, parce que le président Trump vient de le nommer au Conseil des gouverneurs de la FED.

Si son mandat de 14 ans est confirmé par le Sénat, Goodfriend (note : « Bonami », en français…) pourrait saisir l’opportunité pour poursuivre ses ambitions académiques d’abolir, ou au minimum de rendre secondaire, le liquide.

L’aversion de Goodfriend pour les espèces pourrait être problématique à l’occasion de son audition devant le Sénat, qui n’est pas encore programmée. Les Sénateurs pourraient bientôt avoir des nouvelles de leurs électeurs qui craignent que la disparition de l’argent liquide ne soit une première étape vers un état socialiste ou totalitaire. Ces voix se font déjà entendre : « Marvin Goodfriend est-il le pire candidat de l’histoire à être proposé à la FED ? », se demande un article du 1er décembre du site du Mises Institute, un think tank de l’école autrichienne d’économie. Un billet précédent du même site parlait déjà de Goodfriend : « Vu sa vision radicale des politiques monétaires, ce n’est pas une hyperbole de suggérer que la nomination de Goodfriend représente un réel danger pour la santé économique de tout citoyen américain, du moins pour ceux qui ne font pas partie du secteur des services financiers. »

Il n’y a pas que les gens du Mises Institute qui tiennent à l’argent liquide. « Les espèces sont synonymes de liberté, c’est pourquoi de nombreux politiciens les détestent » : voici le titre d’un billet du Reason Institute libertarien de l’année dernière. L’année dernière, le commentateur financier James Grant a attaqué dans le Wall Street Journal un livre intitulé La malédiction du liquide (The curse of cash), du professeur de Harvard Kenneth Rogoff, en accusant : « L’auteur souhaite que le gouvernement contrôle votre argent. C’est aussi simple que cela. »

Pourquoi les élites sont en train de gagner la guerre contre le cash

https://www.businessbourse.com/2017/12/11/marvin-goodfriend-a-fed-mauvaise-nouvelle-largent-liquide/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s