En direct: dernier sommet européen d’une année chargée

En direct: dernier sommet européen d’une année chargée

Les dirigeants de l’UE se rassemblent à Bruxelles les 14 et 15 décembre pour le dernier sommet européen de l’année. Suivez les dernières évolutions des discussions sur Euractiv.

Les chefs d’État et de gouvernement européen sont réunis à Bruxelles ces 14 et 15 décembre. Au programme des discussions, la crise migratoire, l’union économique et monétaire, la défense commune, l’Europe sociale et le Brexit.

Le Conseil général sera suivi d’une réunion à 27, sans le Royaume-Uni, pour discuter des négociations du Brexit, et d’un sommet de la zone euro, auquel les dirigeants des pays hors euro sont invités à assister.

Manon Flausch 15 minutes ago

• IMMIGRATION – Toutes les routes migratoires vers l’Europe sont sous contrôle, mais la situation est loin d’être réglée. Donald Tusk a ainsi critiqué les quotas de relocalisation obligatoires, que la Commission voudrait pérenniser. Si une discussion « honnête et ouverte » est attendue, aucune conclusion écrite ne devrait être adoptée. Les décisions devraient en effet être prises en juin 2018.

• UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE – Emmanuel Macron appelle à des réformes ambitieuses pour renforcer la zone euro. Donald Tusk souhaite cependant une approche plus prudente et demandera aux dirigeants de remettre à plus tard leurs idées de superministre des Finances et de budget de la zone euro. Il voudrait se concentrer sur le renforcement de l’union bancaire et du Mécanisme européen de stabilité, qu’il transformerait en un Fonds monétaire européen.

• BREXIT – Michel Barnier, négociateur en chef pour l’UE, expliquera aux dirigeants des 27 les progrès réalisés lors de la première phase des négociations et leur demandera leur feu vert pour commencer les discussions sur l’avenir des relations entre Londres et le reste du bloc. Ce mandat devrait lui être donné, mais les dirigeants devraient faire comprendre à Theresa May que tous les accords trouvés jusqu’ici seraient contraignants.

• DÉFENSE COMMUNE – Le secrétaire général de l’OTAN participera au sommet, ce qui montre l’importance croissante des projets européens en termes de défense commune. Une première étape a été réalisée cette année avec la CSP (coopération structurée permanente). Les financements, les capacités de cyberdéfense et la suppression des obstacles au transport des armées dans le bloc devraient également être abordés.

• EUROPE SOCIALE – Après le « sommet social » de Gothenburg et l’adoption du Pilier européen des droits sociaux, les dirigeants européens devraient appeler à la concrétisation des promesses, notamment en termes d’écart salarial entre hommes et femmes, de mobilité des travailleurs et de reconnaissance mutuelle des diplômes.

Manon Flausch 21 minutes ago

Dernier sommet pour la présidence estonienne

« Nous avons pris la présidence avec l’espoir de voir une Europe un peu meilleure, plus optimiste, plus unie. Je pense que c’est le cas aujourd’hui », a déclaré Jüri Ratas, Premier ministre estonien.

Manon Flausch 24 minutes ago

Un dîner qui pourrait traîner

Nous ne savons pas (encore) ce qui leur sera servi, mais les dirigeants européens auront certainement du pain sur la planche durant ce sommet. Le dîner pourrait même avoir du mal à passer. Un diplomate a en effet indiqué que l’ordre du jour était chargé et a prévenu que le dîner pourrait s’éterniser. Voici le menu :

MIGRATION ET ASILE : Le plat principal – même si aucune conclusion officielle n’est attendue. L’échange promet toutefois d’être houleux, les pays d’Europe centrale et orientale comptant réitérer leur rejet des quotas de l’UE pour les demandeurs d’asile. On s’attend à ce que les leaders abandonnent à un moment donné, pour de reprendre le dossier le lendemain matin, après s’être reposés. Un haut diplomate a en effet déclaré qu’il attendait des dirigeants qu’ils adoptent « une méthode » pour la révision de la politique d’asile de l’UE lors du sommet de juin prochain. La situation en Libye et les questions de l’esclavage et de la traite des êtres humains sont les sujets qui divisent le moins. Miam-miam.

 

ACCORD DE MINSK : Emmanuel Macron et Angela Merkel informeront les dirigeants des discussions en cours avec la Russie dans le cadre de l’accord de Minsk visant à maintenir un semblant de paix en Ukraine. Derrière cette discussion se cache la question récurrente de savoir s’il faut renouveler les sanctions économiques à l’encontre de la Russie. L’impasse – si ce n’est la détérioration de la situation – en Ukraine suggère que peu de choses vont changer. Pourtant, c’est un sujet politiquement et économiquement chargé qui n’est jamais facile à avaler.

JÉRUSALEM : En guise de douceurs, les dirigeants auront l’occasion d’afficher un front uni en condamnant la décision de Donald Trump de déplacer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. Le président américain est incontestablement la personnalité fédératrice fiable sur laquelle les dirigeants européens peuvent s’appuyer lorsqu’ils veulent se rattraper, malgré les réserves du Premier ministre tchèque, Andrej Babis, qui semblait initialement soutenir le président américain.

https://www.euractiv.fr/section/politique/news/live-euco-summit-wraps-up-busy-year-for-eu/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s