Revue de presse du 17/12/2017

ENVIRONNEMENT

Douze nouveaux projets fossiles financés par l’argent public français

« 12/12. C’est la date anniversaire de l’adoption de l’Accord de Paris sur le climat, et celle choisie par Emmanuel Macron pour organiser cette année le « One Planet Summit », auquel doivent assister une cinquantaine de personnalités et de chefs d’État. Avec pour slogan officiel « La finance publique et privée au service de l’action climat ». Mais derrière les beaux discours, l’argent public – issu des impôts, de l’épargne et des cotisations retraites de tous ceux qui habitent en France – continue en réalité de financer de nouveaux projets de charbon, de pétrole et de gaz partout dans le monde. Passage en revue de certains des exemples les plus problématiques. »

Source : OBSERVATOIRE DES MULTINATIONALES

One Planet Summit : belle opération de com’, peu de contenu

« L’enjeu était de taille : redynamiser l’Accord de Paris en dégageant des financements publics supplémentaires pour les pays en développement. Las, les Etats se sont contentés de rappeler leurs promesses passées sans s’engager davantage. Seuls Axa et la Banque mondiale ont joué le jeu des nouvelles annonces. Si le « One Planet Summit » s’est achevé avec plus d’une heure de retard, mardi 12 décembre vers 20 h 30, ce n’est certainement pas à cause d’une multiplication d’annonces fracassantes. L’objectif de ce sommet international sur le climat, organisé par la France en partenariat avec la Banque mondiale et l’Organisation des Nations unies (ONU), était de convoquer de nouveaux financements publics et privés pour l’aide au développement et la transition énergétique, au détriment des énergies fossiles. Mais après une journée de travail qui a mobilisé quelque 4.000 visiteurs dont une dizaine de chefs d’Etat, à la Seine musicale à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), les résultats n’étaient pas au rendez-vous. »

Source : REPORTERRE

EUROPE

Appel à un impôt européen sur les bénéfices pour le climat

Depuis 2015, la BCE a créé près de 2.500 milliards € à l’adresse des banques commerciales dans le cadre de sa politique d’assouplissement quantitatif. « Il n’y a que 11% qui va à l’économie réelle, et 89% qui va à la spéculation », a déclaré à l’AFP Pierre Larrouturou, économiste qui, avec le climatologue Jean Jouzel, ont récemment publié leur livre « Pour éviter un chaos climatique et financier ». Un collectif de personnalités du monde économique, scientifique ou politique a donc appelé vendredi à un « pacte finance-climat européen » réclamant notamment un impôt européen sur les bénéfices d’environ 5% pour financer la transition énergétique (climat-2020.eu). Il s’agirait, d’une part, de générer ~100 milliards €/an pour dégager « un vrai budget » pour la recherche (stockage de l’énergie, transports…). D’autre part, de donner la priorité de la création monétaire de la BCE à l’économie réelle et aux énergies renouvelables.

Source : Connaissance des énergies

Amnesty International dévoile le rôle de l’UE dans la torture de masse des réfugiés en Libye

« Afin d’empêcher des masses de réfugiés d’arriver en Europe, l’Union européenne (EU) participe à la construction, au financement et à l’équipement d’un vaste réseau de camps où les réfugiés se voient détenus de manière arbitraire, battus, torturés, violés, vendus en esclavage ou assassinés. C’est la conclusion d’un rapport horrifiant d’Amnesty International (AI) sur la Libye, intitulé «Un obscur réseau de complicités.» »

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE

EVASION FISCALE

USA vs Europe : l’extension (brutale) du domaine de la lutte fiscale

« La réforme fiscale de Donald Trump, c’est une baisse des impôts de 1400 milliards de dollars sur dix ans. Près 8% du PIB ! Une baisse ciblée sur les personnes les plus riches, sur les entreprises, et notamment la fiscalité du capital. »

Source : XERFI CANAL

FRANCE

« Le “macronisme” est une stratégie de consolidation du pouvoir par le vide »

« Harold Bernat s’était déjà fait remarquer en 2006 pour sa critique radicale de la “révolution libertaire” défendue par Michel Onfray et, plus largement, par la culture petite-bourgeoise triomphante – dans « Des-montages : Le poujadisme hédoniste de Michel Onfray » – puis en 2012 par sa condamnation de la flexibilité et de l’adaptabilité à tout-va dans « Vieux réac ! Faut-il s’adapter à tout ? » Nous avons choisi de l’interroger sur son dernier essai, « Le néant et la politique : Critique de l’avènement Macron », dans lequel il s’applique à déconstruire le mythe du “président-philosophe” tout en insistant sur la nécessité d’exercer notre esprit critique sur ce qui est là sous nos yeux, entre mille autres choses. »

Source : LE COMPTOIR

56% des aéronefs incapables de voler : l’incroyable talon d’Achille de l’armée française

« Malgré un budget de 4 milliards d’euros par an dédié à la maintenance, plus d’un appareil sur deux n’est pas en état de vol. Florence Parly lance un grand plan de réorganisation, et hausse le ton face aux industriels. Le plan de la dernière chance ? La ministre des armées Florence Parly a présenté lundi 11 décembre, depuis la base aérienne 105 d’Evreux, un grand plan de modernisation des opérations de maintenance des avions et hélicoptères de l’armée, le « MCO aéronautique » en jargon militaire (maintien en condition opérationnelle). Le constat est clair : malgré un budget important (4 milliards d’euros par an, en augmentation de 25% en cinq ans) et des effectifs conséquents (22.000 personnes dans les armées), les chiffres de disponibilité des avions et hélicoptères de l’armée sont catastrophiques. Le taux de disponibilité moyen atteint seulement 44%, contre 55 % en 2000. En clair, 56% des matériels aéronautiques de l’armée ne sont pas en état de voler, alors que les forces françaises restent durement mises à contribution au Sahel et au Levant. »

Source : CHALLENGES

GÉOPOLITIQUE

L’axe saoudo-émirati uni contre l’unité du Golfe

« Le groupe de six que l’Arabie saoudite envisageait de former autour d’un consensus dicté par elle-même s’est réduit à un groupe de deux et demi où Mohammed ben Zayed n’est plus un partenaire subalterne de l’Arabie saoudite. »

Source : MIDDLE EAST EYE

Poutine en Syrie déclare sa « mission accomplie »

« Le président russe Vladimir Poutine a effectué une visite surprise en Syrie lundi, faisant un discours élogieux aux troupes russes sur la base aérienne de Hmeimim dans la province côtière de Lattaquié et rencontrant son homologue syrien Bachar al-Assad. La Russie est intervenue en Syrie à la demande d’Assad il y a deux ans et demi, fournissant un soutien aérien et d’autres aides qui se sont révélées essentielles pour inverser les avancées des « rebelles » liés à Al-Qaïda armés et financés par la CIA, la Turquie, l’Arabie Saoudite et les monarchies pétrolières sunnites du Golfe. »

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE

RÉFLEXION

Vers un monde sans usine et sans travail?

« Sommes-nous engagés dans une nouvelle et importante révolution industrielle ? C’est ce que pensent un certain nombre d’auteurs qui prévoient des mutations considérables en matière de manière de produire, de relations au sein des entreprises et, bien sûr, d’emplois. »

Source : INVESTIG’ACTION

SOCIETÉ

D’anciens cadres de Facebook expriment leurs remords d’avoir contribué à son succès

« Lors d’une conférence à la Stanford Graduate School of Business, dont la vidéoa été repérée lundi 11 décembre par le site spécialisé The Verge, Chamath Palihapitiya, qui fut chez Facebook vice-président chargé de la croissance de l’audience, exprime ses regrets d’avoir participé au succès de l’entreprise. « Je crois que nous avons créé des outils qui déchirent le tissu social », avance-t-il, confiant se sentir « immensément coupable ». M. Palihapitiya avait rejoint Facebook en 2007, trois ans après la création du réseau social ; il l’a quitté en 2011 pour créer le fonds Social Capital. »

Source : LE MONDE

VUES D’AILLEURS

Honduras: “Nous ne tirerons pas sur le peuple parce que ce sont nos frères”

« Cette semaine, les membres des Forces spéciales de la Police Nationale du Honduras se sont mis en grève par solidarité. Ils déclarent refuser de réprimer le peuple qui est dans la rue pour protester contre la fraude électorale. Dans plusieurs unités de la police anti-émeutes, les Cobras et les Tigres (les unités les plus répressives de la police hondurienne), il y a des assemblées et des concentrations de membres, la plupart cagoulés. Tous sont d’accord pour accuser le Gouvernement d’être corrompu et de les abandonner. »

Source : INVESTIG’ACTION

ÉCONOMIE

« Le néolibéralisme est une perversion de l’économie dominante »

« Même ses détracteurs les plus virulents le reconnaissent : il est ardu de définir le néolibéralisme. De façon générale, ce terme suggère une préférence pour les marchés plutôt que pour l’Etat, pour les incitations économiques plutôt que les normes culturelles et pour l’entreprise privée plutôt que pour l’action collective. D’Augusto Pinochet à Margaret Thatcher ou Ronald Reagan, des démocrates américains au nouveau parti travailliste britannique, de l’ouverture économique chinoise à la réforme de l’Etat-providence en Suède ; il a été utilisé pour décrire un éventail très large de situations. »

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

ÉTATS-UNIS

Une démocratie simulacre

« Je n’ai aucun souvenir d’une époque où la culture étasunienne était à ce point compromise par la domination des classes dirigeantes. Hollywood ne cesse de produire, l’un après l’autre, des films et des émissions télévisées chauvines, militaristes et racistes. Les grands médias d’information sont à présent totalement contrôlés par les mêmes forces qui tiennent Hollywood. Nous assistons à la totale capitulation de la classe « progressiste » (liberal class). Et cela n’a pas commencé avec Donald Trump. Assurément dans sa version actuelle cela remonte au moins à Bill Clinton, mais en réalité cela remonte à la fin de la Seconde Guerre mondiale. La trajectoire idéologique en a été modelée sous les frères Dulles et par le complexe militaro-industriel représentant les intérêts des milieux d’affaires étasuniens et revendiquant une hégémonie mondiale. Mais à partir de l’effondrement de l’URSS, le projet s’est accéléré et intensifié. »

Source : LE GENRE ET L’ECRAN

L’ONU examine l’extrême pauvreté aux États-Unis

« 41 millions. Il existe officiellement 41 millions de personnes sous le seuil de pauvreté aux États-Unis. Plusieurs millions de ces personnes vivent dans une misère extrême. Philip Alston, le rapporteur spécial sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme de l’ONU, vient de passer deux semaines aux États-Unis pour préparer un rapport. La situation est stupéfiante. »

Source : Chroniques Américaines – blog Mediapart

5 réponses à Revue de presse du 17/12/2017

Pour lire les 5 réponses, cliquez sur le lien :

https://www.les-crises.fr/revue-de-presse-du-17122017/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Revue de presse nationale et internationale.