(RT Bashing) L’angoisse de nos médias face à la perte de leur monopole de la propagande

Sur ce site, vous le savez maintenant, nous sommes très attentifs aux propagandes médiatiques en tout genre, et à cet égard, il est évident que le lancement de RT nous intéresse tout particulièrement. Déjà, parce que cela marque la naissance d’un nouveau média à surveiller, mais ensuite parce que les réactions de ses concurrents outrepassent largement les bornes de la bienséance.

Pendant ce temps, on le rappelle, la plupart des Russes peuvent assez facilement accéder aux chaines d’information occidentales, par internet ou par satellite, afin de compléter leur propre vision.

Le combat acharné de quelques journaux contre l’arrivée d’une seule chaine russe, à l’audience somme toute limitée, et sous contrôle du CSA, en dit long sur leur crainte viscérale de perdre le monopole de l’information – et donc de la propagande -, et de voir leurs méthodes remises en cause.

Cependant, les réactions ont été très nombreuses, trop nombreuses, il m’est impossible de vous proposer une analyse de chacune d’entre elles. Alors voici à la place le palmarès des « meilleurs » titres d’articles rédigés ces derniers jours.

 

I. Un accueil confraternel

No comment

 

Une exception dans cette “semaine de la haine” : le Télégramme (de Brest) (sans juger globalement, cela fait plusieurs fois que je tombe par hasard sur des articles de ce journal de grande qualité et intégrité), à lire ici en intégralité :

(N.B. : le titre est de l’humour pour se moquer de la russophobie de la presse française !)

Tous mes respects à Hubert Coudurier, directeur de l’information du journal Le Télégramme.

II. Quand Le Monde appelle à interdire RT France

Le journal Le Monde a publié le 23 décembre une courte tribune que nous avons décidé de reprendre compte tenu de son apport « historique » au journalisme : il est en effet assez inédit qu’un grand média comme celui-ci appelle expressément à faire interdire un concurrent… qui n’a même pas encore commencé à émettre.

« Monsieur Schrameck, suspendez l’attribution de la licence de diffusion à Russia Today »

Dans une tribune au « Monde », un collectif de spécialistes de la Russie interpelle Olivier Schrameck, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), considérant que l’autorisation donnée à la chaîne Russia Today (RT) de diffuser en France est d’une extrême gravité.

Le Monde | 20.12.2017 à 16h46 | Par Collectif

Tribune. Nous nous adressons à vous, Olivier Schrameck, […] une telle autorisation ne pourrait que susciter une profonde incompréhension, sinon l’indignation.

Russia Today est accusée aujourd’hui par des responsables du plus haut niveau aux Etats-Unis comme en Europe de semer la zizanie et d’affaiblir les démocraties. Au motif qu’elle relaie la propagande du Kremlin, cette chaîne est désormais obligée par les autorités américaines de s’enregistrer comme « agent de l’étranger ».
Guerre hybride

[…]Dans un tel contexte de guerre hybride, l’autorisation donnée à Russia Today de diffuser en France est d’une extrême gravité car elle peut conduire au brouillage des esprits et à la désunion des Français.
En conséquence, nous vous prions, au nom de la préservation de la paix civile, de suspendre l’attribution de la licence de diffusion à Russia Today sur le territoire français.

A lire en intégralité sur la source : Le Monde, 23/12/2017

III. Quand un universitaire démonte en retour Le Monde et la “Gauche Pentagone”

Réaction à la tribune précédente…

Par Jean-Robert Raviot – maître de conférences à Sciences Po Paris. Il est également professeur de civilisation russe et soviétique à Paris X. (Source)

La tribune du Monde demandant la suspension de la chaîne RT appelle de ma part deux commentaires.

1. de qui se moque-ton?

Cette tribune n’est pas sérieuse. Il est toujours bon de lire avant d’écrire et d’étudier avant de dénoncer.

Se fonder sur les déclarations de Macron ou sur le rapport (sans le citer) de la “communauté du renseignement” US sur le sujet (dont ceux qui me suivent régulièrement savent qu’il a été démontré, notamment par Robert Parry de Consortium News, qu’il était parfaitement vide), ce n’est pas sérieux, c’est même grotesque.

Je renvoie aux études sérieuses, par exemple aux travaux de Maxime Audinet, et notamment son superbe papier sur la chaîne RT paru dans le “Monde Diplo” d’avril 2017. Maxime est doctorant sous ma direction, il y a conflit d’intérêt, certes, mais je certifie qu’il n’y a pas de meilleure analyse disponible en langue française à ce jour.

2. pour qui nous prend-on?

Cette tribune est une tribune de militants qui avancent masqués. Elle est typique de ce que j’appelle la “gauche Pentagone” (même si certains signataires, telle Mme F. Thom, sont clairement positionnés “à droite”, si cela a encore un sens). La “gauche Pentagone”, c’est un vaste et puissant secteur de l’élite intellectuelle, stratégique et médiatique française qui, de manière systématique, défend l’atlantisme intégral, la continuation de la vieille guerre froide et sa diabolisation permanente de la Russie par tous les moyens, c’est-à-dire les positions les plus radicales de l’Etat profond américain, habile à habiller ses intérêts (ceux du vaste complexe militaro-industriel et stratégique) des beaux atours de la “démocratie” et des “droits de l’homme”. Sur l’”Etat profond”, voir les livres de Mike Lofgren et sur l’atlantisme en France, voir le livre de Hadrien Desuin, “La France atlantiste”. Or, c’est ce secteur de l’élite, dont BHL est en quelque sorte le chef de file façon hologramme, cet ensemble de tous ceux qui se rangent plus ou moins sciemment et consciemment dans le “cercle de la raison”, qui domine, et largement!, l’espace public des grands médias en France.

Les signataires de cette tribune ne défendent donc pas le pluralisme ou les “valeurs” dont ils se prévalent: ils préconisent la censure afin d’assurer le maintien de la domination des positions atlantistes et des “valeurs” de l’anglosphère dans le paysage informationnel français. Sous couvert de dénoncer la “menace russe” en “spécialistes”, ils servent la soupe des tenants de l’hégémonie contre le pluralisme.

RT France n’émet que depuis trois jours et, à ce stade, il est tout de même difficile de savoir si, oui ou non, elle sape la “paix civile” (sic), voire les fondements de la “démocratie française”!…

En réalité, il n’y a, au sujet de cette chaîne, que des questions et aucune réponse tranchée. Pour ceux qui connaissent la chaîne anglophone (ce qui apparemment n’est pas du tout le cas de nos signataires!), et en particulier RT America – ce qui est mon cas, y étant même intervenu plusieurs fois – l’interrogation est la suivante: RT France réussira-t-elle à bousculer le paysage informationnel, comme elle a su le faire aux Etats-Unis? Outre-Atlantique, RT America est un segment marginal, mais parfaitement opérationnel, de remise en question de ce que l’on nomme par commodité le MSM (mainstream médiatique).

RT France saura-t-elle, comme RT America, affûter une stratégie asymétrique qui lui permettra de jouer un rôle de “média alternatif” dans le paysage informationnel français? Elle est bien plus dotée que tous les “médias alternatifs” de la place, mais saura-t-elle se positionner en “grain de sable” efficace empêchant la machine de tourner en rond?

Je n’ai pas de réponses, je n’ai que des interrogations. Et le plus vif intérêt à suivre, en analyste, ces évolutions politiques et médiatiques sur un nouveau terrain franco-russe qui s’ouvre !

IV. Bonus Le Monde

Je ne résiste pas à l’envie de vous partager ce modèle de neutralité journalistique, que nous devons au dénommé Alexandre Piquard, « présenté comme journaliste » du Monde :

Ce à quoi le journaliste a répondu :

Ce dernier message est resté à cette heure sans réponse.

V. Magazine ELLE : LADY FAMATRICE !

Je termine sur un article magistral du magazine ELLE, qui présente au grand public la présidente de RT France. C’est un chef d’oeuvre de propagande, admirez plutôt :

On saluera le talent de « D.W” (pratiques, les initiales – quelqu’un aurait le nom ?), qui parvient magistralement à glisser une belle bassesse à chaque phrase.

(N.B. on rappellera que des journalistes de BFM ou LCI ont rejoint RT France…)

Enfin, on se rappellera l’opération de propagande pro-milices-d-extrême-droite du magazine en 2014 que nous avions relevée :

franc

Précision finale

Comme à chaque fois que j’essaie de mettre en lumière les méthodes peu éthiques des journalistes, je me vois accuser de soutenir un camp au détriment de l’autre. C’est bien évidement une facilité de pensée, une forme de manichéisme nuisible au débat et à la réflexion.

Je précise donc en des termes clairs et non équivoques que je ne cherche pas à défendre RT France, qui ne bénéficiera pour moi d’aucun traitement de faveur dans mon modeste exercice de critique des médias.
Pour l’heure, je n’ai vu qu’un seul de leur JT, plutôt de qualité, qui affichait une ligne éditoriale propre à RT (tout comme France 24 ou CNN ont la leur).

J’ai simplement des principes, tels que ne pas accuser sans preuve, ne pas encourager la paranoïa et la peur, éviter le deux poids deux mesures. Et ces principes, j’essaie de les appliquer au mieux quelles que soient les circonstances…

95 réponses à (RT Bashing) L’angoisse de nos médias face à la perte de leur monopole de la propagande

Commentaires recommandés   POUR LIRE LES 95 REPONSES ?CLIQUEZ SUR LE LIEN  :

https://www.les-crises.fr/rt-bashing-l-angoisse-de-nos-medias-face-a-la-perte-de-leur-monopole-de-la-propagande/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités

Revue de presse nationale et internationale.

Publicités