.[Vidéo] Secret-défense : “Complément d’enquête” révèle des images inédites d’un site contaminé à l’uranium

Source : France TV infos, 14-12-2017

Des milliers de tirs avec des matériaux radioactifs ont été réalisés au polygone d’expérimentation de Moronvilliers en Champagne, à 20 kilomètres de Reims. Le lieu était surnommé “l’antichambre du Pacifique” quand les essais nucléaires en Polynésie française y étaient testés… Aujourd’hui, les riverains s’inquiètent de cas de cancer, mais les autorités refusent de lever le voile. “Complément d’enquête” le 14 décembre sur ce site fermé en 2014 et sur le fort de Vaujours en Seine-Saint-Denis, ancienne base secrète du Commissariat à l’énergie atomique (CEA). Deux sites toujours classés “secret-défense”. Extrait.

Derrière ce grillage, une zone interdite. Le franchir vous expose à un an de prison et 15 000 euros d’amende. Mais un jeune homme qui souhaite rester anonyme a confié au magazine un document exceptionnel. Il y a un an et demi, il est entré sur le terrain du CEA avec une petite caméra. Sur ces 500 hectares à l’abandon, le gibier prolifère. Sur les images, on devine les puits, aujourd’hui bouchés, qui servaient à faire exploser des charges colossales.

Quand le compteur Geiger s’emballe

Le vidéaste amateur a pénétré sous une tente où il a filmé des fûts métalliques. Ils stockeraient des pépites retrouvées sur le site. Au compteur Geiger, 1,85 millisievert par heure, soit treize fois le taux de radioactivité naturelle. Sur des plaques métalliques, le compteur s’emballe, bloqué au niveau maximal de radioactivité. Le taux de radiation est cent fois supérieur à la normale.

Pour faire analyser ces images, le journaliste Thomas Lelong a pris rendez-vous à la Criirad (Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité, une association créée après la catastrophe de Tchernobyl) avec un ingénieur en physique nucléaire. Bruno Chareyron travaille depuis quinze ans sur le risque de pollution radioactive au fort de Vaujours et à Moronvilliers. Sa conclusion est claire : “Sans surprise, parmi les déchets radioactifs entreposés dans ce hangar, certains sont très contaminés. Compte tenu des activités militaires qui ont eu lieu à Moronvilliers, des tirs à l’uranium, à l’air libre et en puits, il y a évidemment une contamination des sols et de certains matériaux par cet uranium, qui est radioactif.”

Source : France TV infos, 14-12-2017

5 réponses à .[Vidéo] Secret-défense : “Complément d’enquête” révèle des images inédites d’un site contaminé à l’uranium

  1. Toff de Aix Le 27 décembre 2017 à 08h35

    Afficher/Masquer

    À quand un vrai contrôle citoyen sur ces sujets ? Je sais que je rêve tout haut, bien sûr que le quidam moyen, qui paie avec ses impôts ce genre d’installation, ne peut pas appréhender correctement tous les enjeux stratégiques qui s’y rattachent… Que valent les gens, leur vie, et quelques cancers de plus par an face à une dissuasion efficace ?

    Il est temps que ce système tout entier s’effondre, ça en devient insupportable.

    • calal Le 27 décembre 2017 à 10h03

      Afficher/Masquer

      plus de dissuasion nucleaire ca veut dire se preparer a une guerre “conventionnelle”.
      donc a priori du petrole pour les chars et les avions. et des stocks strategiques de reserves. Reste t il du petrole pour cela?
      Si plus de petrole, on va vers une guerre encore plus “traditionnelle”: des hommes avec des fusils contre d’autres hommes avec des fusils,mitralleuses,canons. Donc il faudra des hommes. En a t -on?
      La dissuasion nucleaire ne fonctionne pas en cas de guerre civile ou si l’armee ennemie est deja sur notre sol. Il parait que la marine allemande n’aura pas de sous marin disponible en mer suite a des disfonctionnement pendant les 6 prochains mois.
      Beaucoup de gens pensent que la prosperite que nous avons connue perdurera eternellement et sans aucun effort de leur part. Pourvu que ca dure…
      PS: ci vis pacem para bellum

  2. Jsword Le 27 décembre 2017 à 09h59

    Afficher/Masquer

    “Au compteur Geiger, 1,85 millisievert par heure”
    Heu… sur la vidéo l’unité de mesure est en micro (µ) pas en millisievert, il me semble bien.
    Cela change tout…

    Ce qui parait logique si ces déchets contiennent de l’uranium, qui n’est pas un élément très irradiant…

    Après c’est sûre que cela ne fait pas très sérieux un site sans surveillance comme ça avec des trucs posés sur des palettes dans une tente…

    • spectre Le 27 décembre 2017 à 11h13

      Afficher/Masquer

      Oui comme vous le soulignez cela n’est pas la même chose!

      Soit le journaliste ne connaît pas son sujet, soit il veut, comme Bcp, faire du sensationnel … dans les deux cas cela est domagable car il y a un vrais sujet, et sensible, à traiter et faire connaître au publique.

      Mais traité comme cela … cela va pas aider à alerter !

  3. agentorange Le 27 décembre 2017 à 10h07

    Afficher/Masquer

    Dans la même veine, à voir ce très bon documentaire sur les obus/munitions de la première guerre mondiale qui continuent toujours à polluer de nombreuses communes:

     

    https://www.les-crises.fr/video-secret-defense-complement-denquete-revele-des-images-inedites-dun-site-contamine-a-luranium/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s