Le Cac 40 hésite entre pétrole et euro/dollar

Par Cécile Le Coz | investir.fr | |

Fermée depuis le 22 décembre, la Bourse de Paris a rouvert ses portes pour une semaine écourtée à trois jours. Sans grande surprise, les investisseurs présents ont été peu actifs. Le marché s’est offert un rebond symbolique en clôture, le Cac 40 gagnant 0,08%, à 5.368,84 points.

image: https://investir.lesechos.fr/medias/2017/12/27/1729896_1514362133_paris6_565x377p.jpg

Palais Brongniart

La séance de Bourse du 27 décembre | Crédits photo : Shutterstock

La rédaction vous conseille aussi :

GTT en hausse après un nouveau contrat sur le GNL

 La Bourse de Paris a entamé sa dernière semaine de l’année sur une note hésitante en cette période toujours peu propice à la prise de risque. L’euro, de plus, est remonté à un plus haut de trois semaines et demi face au dollar. La monnaie unique a franchi ponctuellement dans la séance le seuil de 1,19 dollar.

Après avoir cédé 0,39% à la veille du très long week-end de Noël, le Cac 40 s’est repris très légèrement, de 0,08 %, à 5.368,84 points. Les volumes échangés témoignent de l’absence de nombreux opérateurs : ils se sont limités à 1,84 milliard d’euros pour les valeurs de l’indice, mais la faiblesse du 28 août dernier reste encore inégalée …

A Francfort, le Dax est resté autour de l’équilibre mais, à Londres, l’indice FTSE 100 s’est apprécié de 0,37%.

Indicateurs mitigés aux Etats-Unis

Les grands indices américains ont eux aussi connu un début de séance poussif, oscillant autour de l’équilibre après des statistiques mitigées. La confiance du consommateur, telle qu’évaluée par le Conference Board, a ralenti plus que prévu en décembre, à 122,1, contre 128 attendu et 128,6 en novembre, mais le chiffre du mois dernier était le plus élevé depuis 17 ans. Les promesses de ventes de logements ont, quant à elles, augmenté de 0,2% le mois dernier, à comparer à une contraction de 0,4% anticipée par le marché.

A l’heure des clôtures en Europe, le Dow Jones progressait de 0,09 %, le S & P 500 de 0,14 % et le Nasdaq de 0,13 %. Après avoir déjà suscité des inquiétudes mardi, au sujet des ventes de l’iPhone X en Chine, la première capitalisation américaine était encore en léger repli à New York.

Les pétrolières dans le vert

Les valeurs liées aux matières premières se sont, quant à elles, distinguées, le Stoxx 600 du pétrole gaz signant la deuxième plus forte hausse sectorielle derrière celui des ressources de base. Le baril de Brent de la mer du Nord se négociait autour de 66,50 dollars après avoir touché les 67 hier pour la première fois depuis mai 2015, à l’annonce de l’explosion d’un oléoduc en Libye. Une nouvelle toutefois contrebalancée par les informations évoquant la reprise partielle du pipeline Forties en mer du Nord, qui avait été fermé début décembre à la suite d’une fissure. Vallourec, qui fabrique des tubes sans soudure pour l’industrie gazière et pétrolière, ainsi que GTT ont dominé le SRD. TechnipFMC et Total, au sein du Cac 40, ont également bien monté.

A Londres, les cours des métaux sont restés soutenus par l’espoir d’une forte demande en Chine l’année prochaine. Le cuivre a d’ailleurs touché un pic de trois ans ce mercredi à 7.625 dollars la tonne, alors que Pékin a imposé à ses principaux producteurs de stopper leur activité afin de freiner la pollution hivernale. Parallèlement, les importations de cuivre raffiné dans le pays ont bondi de 19% sur un an en novembre, selon les données publiées hier par les douanes chinoises.

Carrefour entouré, STMicroelectronics boudé

Les fournisseurs d’Apple étaient en baisse à la suite d’informations de la presse taïwanaise faisant état de craintes concernant les ventes de l’iPhone X en Chine. Par ailleurs, plusieurs brokers ont abaissé leurs prévisions, estimant que les ventes de cet appareil pourraient être inférieures aux attentes. STMicroelectronics, qui fournit des imageurs 3D pour cet appareil, a accusé la plus forte baisse du Cac 40 presque tout au long de la séance, avant de réduire ses pertes peu avant la clôture, Capgemini (-0,77%), décrochant alors la lanterne rouge de l’indice.

A l’inverse, Carrefour a disputé à TechnipFMC la tête du palmarès (au profit de ce dernier finalement), profitant de la bonne tenue du secteur de la distribution à Wall Street mardi alors que, selon les données de Mastercard, les ventes de ce début de période des fêtes ont enregistré leur plus forte progression depuis 2011.

En savoir plus sur https://investir.lesechos.fr/marches/actualites/cac-40-petrole-matieres-premieres-la-seance-de-bourse-du-27-decembre-1729896.php#LlVhuFqJmTm4XfT5.99

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s