Nouvel incident avec les garde-côtes libyens

Nouvel incident avec les garde-côtes libyens

Share

(B2) Un nouvel incident a lieu au large de la Libye ce samedi matin (27 janvier), selon les marins et l’équipe médicale de l’Aquarius.

Refus de toute assistance

Le navire affrété par SOS Méditerranée était en mission de recherche d’un canot pneumatique en détresse, sur ordre du centre MRCC de Rome, qui coordonne tous les sauvetages en Méditerranée, quand un navire des garde-côtes libyens est intervenu. Ceux-ci ont ordonné à l’équipage de l’Aquarius se tenir à distance, et refusé toute autre assistance malgré les appels du navire de l’ONG (1). « Nous étions à seulement 100 mètres, l’équipe de MSF a pu voir les visages des gens et entendre leurs cris mais n’a pas été en mesure de fournir de l’aide » précise l’équipe de MSF dans un tweet. L’Aquarius a été forcé de quitter la scène, « la sécurité de l’équipe est primordiale ».

Une mise à l’abri, vraiment ?

Mais d’après ce que les membres de l’ONG ont recueilli, le navire des garde-côtes libyens a ensuite « repoussé les réfugiés et les migrants vers la Libye ». « Cela ne peut pas être considéré comme une « opération de sauvetage », la réalité est que les gens ne sont pas renvoyés dans un port de sécurité » proteste l’ONG.

NB : ce n’est pas la première fois que ce type d’incident. L’un particulièrement notable avait lieu début novembre (lire : 5 morts au large de la Libye. Les garde-côtes libyens mis en accusation), au point que cela avait suscité des doutes officiels sur la formation des garde-côtes libyens par les Européens. Les garde-côtes libyens ne sont pas à la hauteur » soulignait un officiel européen (lire : Migrants en Libye : l’UE n’a pas à rougir de son rôle. Un problème avec les garde-côtes libyens ?).

(Nicolas Gros-Verheyde)

(1) A priori l’incident se situait hors des eaux territoriales de la Libye,

Nicolas Gros-Verheyde

© B2 – Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d’intérêt sur l’Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer « B2 » ou « Bruxelles2 » en cas de reprise Son rédacteur en chef est Nicolas Gros-Verheyde, également correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest et La Lettre de l’expansion et intervenant pour BX1 (Tv Bruxelles). Auditeur de la 65e session de l’IHEDN (Institut des Hautes Etudes de la Défense nationale).
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités

Revue de presse nationale et internationale.

Publicités