Sahara, Algérie, Maroc : le cri du cœur de l’Union Africaine

Sahara, Algérie, Maroc : le cri du cœur de l’Union Africaine
Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union Africaine
Dans son allocution d’ouverture des travaux du 30ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement africains, à Addis Abeba, en Ethiopie, le président de la Commission de l’Union Africaine a évoqué le dossier du Sahara, visiblement embarrassé.

Le président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, dans son allocution d’ouverture des travaux du 30ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement africains, a évoqué, ce dimanche 28 janvier 2018, à Addis Abeba, en Ethiopie, le dossier du Sahara, visiblement embarrassé.

La question du Sahara n’était pas à l’ordre du jour du 30ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine, ouvert ce dimanche, mais elle a été évoquée par le président de la Commission de l’UA. Dans son discours inaugural, le chef de l’Exécutif de l’organisation continentale a indiqué que « s’agissant du Sahara Occidental, je ne peux qu’exprimer mon espoir de voir cette situation enfin résolue ».

« En appui aux Nations-Unies », pense le Tchadien Moussa Faki Mahamat, l’Afrique peut « contribuer positivement » au règlement de cette question, insistant que « la solution de ce lancinant conflit aidera immanquablement à la relance tant attendue du projet de construction maghrébine ». Un véritable cri du cœur lancé par le président de la Commission de l’Union Africaine.

Dans le cadre du règlement de ce conflit, l’ONU, via Horst Koehler, Envoyé spécial de l’institution pour le Sahara, a invité les chefs de la diplomatie marocaine, algérienne, mauritanienne et le responsable du Front Polisario à Berlin pour des discussions. L’annonce de ces consultations coïncide avec un regain de tensions dans la région. Le Maroc pointant du doigt le Polisario, soutenu par l’Algérie, de mener des incursions dans la zone tampon de Guerguerat situé à la frontière avec la Mauritanie.

Le mardi 23 janvier 2018, un porte-parole de l’ONU précisait, dans un communiqué, que « l’émissaire personnel du Secrétaire Général prévoit en janvier et février d’organiser des discussions bilatérales avec les parties et les pays voisins. Il a envoyé des invitations au ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita et au Secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, ainsi qu’aux ministres des Affaires étrangères de l’Algérie et de la Mauritanie ».

D’ailleurs, Horst Koehler a, selon Le360, rencontré, le jeudi 25 janvier 2018 à Berlin, une délégation du Polisario conduite par Brahim Ghali, président de la République Arabe Sahraouie Démocratique. Aucune inofrmation nb’a filtré de cette rencontre.

http://www.afrik.com/sahara-algerie-maroc-le-cri-du-coeur-de-l-union-africaine

http://www.afrik.com/sahara-algerie-maroc-le-cri-du-coeur-de-l-union-africaine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s