Allemagne : Martin Schulz démissionne de la présidence du SPD

EUROPE

Allemagne : Martin Schulz démissionne de la présidence du SPD

© Tobias Schwarz, AFP | Très critiqué dans son camp, Martin Schulz a démissionné le 13 février de la présidence du SPD allemand.

Texte par FRANCE 24 https://platform.twitter.com/widgets/follow_button.36c0c29c73929bf937f4c70adb1a29e4.fr.html#dnt=false&id=twitter-widget-0&lang=fr&screen_name=France24_fr&show_count=false&show_screen_name=false&size=m&time=1518617959463

Dernière modification : 14/02/2018

Martin Schulz a démissionné de la présidence du Parti social-démocrate allemand (SPD) pour mettre fin à des polémiques internes. Un congrès extraordinaire se tiendra le 22 avril pour nommer son successeur. Andrea Nahles est bien placée.

Il veut permettre au parti de se « réinventer ». Martin Schulz a quitté la présidence du Parti social-démocrate allemand (SPD), mardi 13 février, espérant mettre un terme aux turbulences qui secouent la formation de centre gauche depuis la conclusion d’un accord de coalition avec les conservateurs. « J’ai annoncé aux instances du parti que je quittais à compter d’aujourd’hui mes fonctions, a-t-il déclaré à la presse à Berlin. Le SPD a besoin d’un renouveau en termes de personnes et de programme ».

La direction du parti a choisi Andrea Nahles, actuelle présidente du groupe parlementaire du SPD, pour reprendre la présidence ; mais cette proposition devra être soumise au vote des adhérents le 22 avril, à l’occasion d’un congrès extraordinaire à Wiesbaden (ouest). D’ici là, c’est le maire de Hambourg Olaf Scholz qui assurera l’intérim.

Si elle est élue, Andrea Nahles sera la première femme à diriger le SPD depuis la création du parti, il y a 154 ans. Martin Schulz souhaitait que l’ancienne ministre du Travail prenne immédiatement sa succession en accédant à la présidence par intérim. Mais cette décision, qui enfreignait les règlements du parti, a fait l’objet de contestations internes.

Le SPD à 1,5 % du parti d’extrême droite AfD dans un sondage

Martin Schulz a également dû renoncer, le 9 février, au poste de chef de la diplomatie face aux critiques de sa base, qui lui reprochait de trop penser à sa carrière personnelle. Arrivé comme un sauveur à la tête du SPD il y a un an, et perçu un temps comme un rival possible d’Angela Merkel, l’ancien président du Parlement européen connaît une fin abrupte. « J’ai connu des hauts et des bas à ce poste comme rarement », a convenu Martin Schulz, soulignant que les turbulences récentes l’avaient parfois « pris aux tripes », mais qu’il partait « sans amertume ».

Après avoir enregistré aux législatives de septembre 2017 le pire score électoral (20,5 %) de l’histoire de l’après-guerre pour les sociaux-démocrates, Martin Schulz voit aujourd’hui son mouvement se déchirer au sujet de la question de l’alliance avec la droite. Une consultation doit avoir lieu du 20 février au 2 mars sur l‘accord de coalition avec les conservateurs (CDU-CSU) d’Angela Merkel, et son résultat annoncé le 4 mars.

L’incertitude est totale en raison des profondes divergences au sein du parti. Conservateurs et SPD ont déjà gouverné deux fois ensemble au sein d’une « grande coalition », en 2005-2009 et 2013-2017, et à chaque fois le SPD en est sorti affaibli. En cas de victoire du « non », de nouvelles élections semblent probables, avec en perspective une possible montée en puissance de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), le parti d’extrême droite qui a fait son entrée en force au Parlement en septembre, et une nouvelle claque électorale pour le SPD.

Selon un sondage INSA publié mardi, le SPD ne recueille que 16,5 % d’intentions de vote en cas d’élections anticipées, un point et demi seulement devant le parti d’extrême droite AfD. Le bloc conservateur CDU-CSU de Merkel perd un point, à 29,5 %.

Avec Reuters

Première publication : 14/02/2018

http://france24.nlfrancemm.com/HM?b=Nw-MXrrirbXdigEAK79BaABGp9fYa0hudhWUSgEa7OHfyem9L7UhBxEUK2CB7jco&c=laWz4cO61e81QZpt_FH9LQ

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s