Taxation de l’acier : une “provocation” américaine qui menace le commerce mondial

Les Bourses européennes et asiatiques ont dévissé ce vendredi 2 mars dans le sillage de Wall Street après la dernière saillie du chef de l’État américain. La veille, Donald Trump avait annoncé vouloir instaurer des droits de douane de 25 % sur les importations d’acier et de 10 % sur celles d’aluminium.

La nouvelle a déclenché l’ire tant en Europe qu’en Asie où la crainte d’une guerre commerciale grandit. Dans une interview accordée au Financial Times, la commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström prévient que l’Union européenne n’aura d’autre choix que de répondre si l’annonce faite par le président américain était confirmée. Elle précise par ailleurs que “l’UE entamera le plus tôt possible des consultations sur le règlement des différends avec les États-Unis à Genève”, siège de l’Organisation mondiale du commerce.

Une “spirale” de protectionnisme

En Allemagne, le quotidien économique Handelsblatt évoque une “provocation maximale” de la part du président américain. “Les conteneurs d’aluminium s’amoncellent déjà dans les ports néerlandais”, rapporte le journal, car les fournisseurs veulent livrer au plus vite leur marchandise avant que les règles ne changent.

Le président de la Fédération de l’industrie allemande (BDI), Dieter Kempf, cité par le journal, dénonce “la politique de repli des États-Unis”. Donald Trump risque de déclencher “des conflits commerciaux au niveau mondial, ainsi qu’une spirale de protectionnisme qui, au final, vont aussi affecter les emplois américains”.

“Nous devons tout faire pour éviter une guerre commerciale internationale”, a déclaré le chef de la diplomatie allemande, Sigmar Gabriel, qui s’est également inquiété pour les exportations et les emplois qui pourraient être menacés en Europe par la nouvelle réglementation américaine.

Une mesure qui va affecter l’emploi aux États-Unis

Le marché de l’emploi pourrait aussi être affecté aux États-Unis, redoute par ailleurs le Washington Post. “Les prix de tout ce qui contient de l’acier ou de l’aluminium vont augmenter, écrit-il. Et les emplois sauvés chez les producteurs pourraient être contrebalancés par les emplois perdus ailleurs.”

Une vision partagée par le Wall Street Journal qui lance, dans un éditorial, une charge virulente contre le chef de l’État. “Donald Trump a fait la plus grosse erreur politique de sa présidence”, assène le journal financier. “Ces droits de douane vont profiter à une poignée d’entreprises, du moins pendant un temps, mais ils vont en appauvrir beaucoup d’autres”, écrit le quotidien américain qui poursuit : “M. Trump ne semble pas comprendre qu’aux États-Unis, les industries qui utilisent de l’acier emploient quelque 6,5 millions d’Américains, tandis que les producteurs d’acier en font travailler environ 140000.”

Catherine Guichard
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités

Revue de presse nationale et internationale.

Publicités