DIRECT. Le groupe Etat islamique revendique les attaques qui ont fait trois morts dans l’Aude

DIRECT. Le groupe Etat islamique revendique les attaques qui ont fait trois morts dans l’Aude

Le terroriste, qui se revendiquait de l’Etat islamique, s’était retranché dans un supermarché de Trèbes (Aude), où il a pris des clients en otage. Cet homme de 25 ans a tué trois personnes, avant d’être abattu par les forces de l’ordre.

Ce qu’il faut savoirL’assaut a été donné et le suspect tué à Trèbes (Aude), vendredi 23 mars. Au moins trois autres personnes ont été tuées dans ces attaques perpétrées dans l’Aude, dont la prise d’otages dans un supermarché. Le bilan est provisoire et « pourrait s’alourdir », a appris franceinfo de source proche de l’enquête. Un individu armé s’était retranché dans un supermarché de Trèbes, près de Carcassonne dans l’Aude, vers 11 heures. Il se revendiquait du groupe Etat islamique, selon le parquet. La section antiterroriste du parquet de Paris est saisie de la fusillade et de la prise d’otages dans l’Aude. Le groupe Etat islamique a revendiqué ces attaques.

 Acte d’héroïsme d’un gendarme. Le ministre Gérard Collomb a salué « l’acte d’héroïsme » d’un gendarme qui s’est substitué à un otage et qui a été grièvement blessé.

Un délinquant connu. Le preneur d’otages, Redouane Lakdim, a agi « seul », a précisé le ministre de l’Intérieur. Il s’agit d’un Franco-Marocain de 25 ans qui suivi par les services de renseignement depuis 2013. Il a fait un bref séjour en prison en 2016 pour des faits de droit commun. L’homme est fiché au FSPRT (Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste).

Une première attaque contre un automobiliste à Carcassonne. L’auteur des attaques a d’abord braqué un automobiliste vendredi matin à Carcassonne, pour lui voler sa voiture. Il a ouvert le feu, et le passager est mort. Le conducteur a été blessé.

Des CRS qui faisaient leur footing visés. L’assaillant a ensuite tiré sur des CRS qui faisaient leur footing près de leur caserne, vendredi vers 10h40, blessant l’un d’entre eux. Le policier a deux côtes cassées et un poumon perforé. Ce sont des hommes originaires de la CRS 53 de Marseille.

 Une prise d’otages dans un supermarché de Trèbes. Vers 11h, le suspect s’est rendu à Trèbes, à 8 km de Carcassonne, a fait irruption dans le supermarché Super U et a retenu plusieurs clients en otages. Certains ont réussi à fuir. Au cours de cette prise d’otages, un lieutenant-colonel de gendarmerie est entré dans le magasin, en échange de la libération d’un otage. Vers 14h45, les gendarmes du GIGN ont donné l’assaut. Le preneur d’otages a été abattu. Deux hommes du GIGN ont été blessés, ainsi que le gendarme qui était retenu en otage.

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #AUDE

15h35 : Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, ajoute que le lieutenant-colonel de gendarmerie qui s’est proposé comme otage avait laissé son téléphone ouvert, ce qui a permis aux forces d’intervention à l’extérieur du Super U d’entendre ce qu’il se passait dans le supermarché pendant la prise d’otages.

15h32 : Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, salue « l’acte d’héroïsme » du lieutenant-colonel de gendarmerie qui s’est livré au suspect en échange d’un otage dans le Super U de Trèbes.

15h30 : Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, indique que le preneur d’otages « a agi seul ».

15h31 : « C’était plutôt un petit délinquant qui à un moment est passé à l’acte. (…) On ne pouvait pas dire qu’il pouvait être un radical passant à l’acte dans les moments qui venaient. (…) C’était plutôt quelqu’un qui était un petit dealer. »

15h26 : Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, revient sur le déroulé des faits.

15h26 : « C’est lorsqu’on a entendu les coups de feu que le GIGN est intervenu ».

15h28 : Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, prend la parole depuis Trèbes après les attaques dans l’Aude.

15h22 : Au total, trois gendarmes ont été blessés dans le supermarché de Trèbes, selon les informations de franceinfo. Deux gendarmes du GIGN l’ont été au cours de l’assaut dans le Super U. Un troisième, qui s’était livré en échange d’un otage, a également été touché.

15h12 : Une cellule d’urgence médico-psychologique est mise en place par la préfecture de l’Aude à Trèbes, d’après le ministère de l’Intérieur.

Quand le gouvernement va-t-il comprendre que nous sommes en guerre ? MLP

15h06 : « Quand le gouvernement va-t-il comprendre que nous sommes en guerre ? »

Marine Le Pen interpelle le gouvernement sur Twitter, après les attaques qui ont fait trois morts dans l’Aude.

15h01 : Bonjour @anonyme, le gendarme blessé dans la prise d’otages du Super U de Trèbes est rentré volontairement dans le magasin, en échange de la libération d’un otage, selon une source proche de l’enquête à franceinfo.

15h00 : Bonjour, comment le gendarme s’est-il retrouvé otage ? Merci.

14h58 : Un gendarme qui était retenu en otage dans le Super U de Trèbes a été blessé.

14h56 : Le preneur d’otages du supermarché de Trèbes a été abattu par le GIGN, d’après une source proche de l’enquête à franceinfo.

14h46 : Ce Franco-Marocain de 25 ans était fiché au FSPRT (Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste).

14h46 : Le suspect des attaques dans l’Aude était suivi par les services de renseignement depuis 2013. Il avait fait un bref séjour en prison en 2016 pour des faits de droit commun.

14h46 : L’assaut a été donné dans le supermarché de Trèbes où avait lieu la prise d’otages. Le suspect des attaques dans l’Aude a été abattu, selon les informations de franceinfo et France 2.

14h43 : Le suspect des attaques dans l’Aude est un Franco-Marocain de 25 ans, selon les informations de franceinfo de source proche de l’enquête.

14h38 : Le bilan est revu à la hausse. Au moins trois personnes ont été tuées et trois autres blessées, dont une gravement, dans les attaques perpétrées dans l’Aude, selon des sources proches de l’enquête à franceinfo.

14h34 : Le chef de l’Etat s’exprime depuis Bruxelles, où il participe à un sommet européen.

14h33 : « Tout porte à croire qu’il s’agit d’une attaque terroriste. »

14h30 : Bonjour @anonyme, nous ne le savons pas à ce stade. Nous savons simplement que la voiture du tireur ayant blessé un CRS à Carcassonne a été retrouvée sur le parking du supermarché de Trèbes, selon les informations de France 2.

14h30 : Sait-on s’il s’agit du même homme concernant les deux attaques ?

14h25 : Nous avons réalisé une carte des attaques dans l’Aude.

Carte de situation de la prise d\'otages dans un supermarché de l\'Aude, le 23 mars 2018.

14h25 : Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Frédéric de Lanouvelle, indique sur BFMTV ne pas être en mesure de confirmer le nombre de personnes prises en otages dans le Super U de Trèbes, car l’opération de police est toujours en cours.

14h25 : Trois personnes ont également été blessées, dont l’une très gravement, dans ces attaques dans l’Aude.

14h25 : L’envoyé spécial de franceinfo est arrivé à proximité du Super U de Trèbes, où la prise d’otages est en cours. Il décrit une ambiance « très calme », avec un dispositif policier « assez discret » déployé tout autour du magasin. « 18 à 20 voitures sont garées sur le parking du supermarché ». Il n’y a « aucun signe de vie ni à l’intérieur, ni à l’extérieur ». « Il n’y a pas âme qui vive, pas un mouvement, pas un bruit non plus. C’est un silence absolu qui règne sur la zone. »

14h26 : Le bilan des attaques dans l’Aude passe à au moins deux morts.

14h26 : Le procureur de Paris, François Molins, en charge des dossiers terroristes, se rend sur place.

14h26 : Le ministère de l’Education nationale précise que « les élèves des quatre écoles et du collège de Trèbes sont en confinement. Un cordon de sécurité a été déployé autour de chaque établissement pour que personne ne puisse accéder. Les familles sont prévenues. »

14h26 : Les élèves des quatre écoles et du collège de Trèbes sont « en sécurité à l’intérieur » de leurs établissements. Ils « y resteront » pendant toute la durée de la prise d’otages en cours dans le supermarché de la ville. L’académie de Montpellier l’indique dans un communiqué.

14h26 : Selon les informations de France 2, le preneur d’otages du supermarché de Trèbes réclame la libération de Salah Abdeslam, le dernier survivant des commandos des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis.

14h26 : Voici ce que l’on sait à ce stade sur la prise d’otages dans un supermarché de Trèbes, dans l’Aude, et l’attaque contre des CRS à Carcassonne.

(ERIC CABANIS / AFP)

14h26 : « La situation est pour l’instant assez confuse, mais il est évident que l’individu était déterminé. Sur le périmètre, les personnels engagés ont entendus des coups de feu, des victimes ont été aperçues inanimées au sol. »

14h26 : La voiture du tireur ayant blessé un CRS à Carcassonne a été retrouvée sur le parking du supermarché de Trèbes, selon les informations de France 2.

14h26 : Bonjour @anonyme, le Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) recense uniquement des individus radicalisés religieusement. Il a été créé en 2015. Il contient environ 12 000 noms.

Les fiches S, pour « sûreté de l’Etat », datent des années 1960. Elles regroupent des suspects surveillés, liés à l’islamisme radical, mais aussi des militants d’extrême gauche ou d’extrême droite, des hooligans ou encore des Black Blocks. Le Parisien vous en dira plus. Il y aurait environ 20 000 fiches S.

14h26 : Fiche FSPRT et fiche S quelle différence ?

14h27 : Les enquêteurs pensent avoir identifié le preneur d’otages : un homme connu des services de renseignement, fiché au FSPRT (Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste), selon des sources concordantes à franceinfo.

14h27 : Voici de nouvelles images de Trèbes, bouclée par les forces de l’ordre et où un très important dispositif policier est déployé, alors que la prise d’otages est toujours en cours dans le supermarché.

Benoit Durand / Hans Lucas / AFP

14h28 : Emmanuel Macron se trouve actuellement à Bruxelles, au Conseil européen, où il participe à un sommet depuis hier.

14h28 : « Je vais écourter mon déplacement à Mulhouse où j’étais venu discuter avec les acteurs de la politique de la ville, afin de me rendre à Paris et de rester en relation étroite et constante avec le président de la République. »

14h28 : La préfecture de l’Aude met en place une cellule téléphonique d’information. Les personnes concernées par la prise d’otages en cours à Trèbes peuvent contacter le 04 68 10 29 00.

14h28 : « Le pronostic vital n’est pas engagé. »

Le chef du gouvernement a donné des nouvelles de l’état de santé du CRS blessé ce matin à Carcassonne lors d’une attaque contre quatre d’entre eux.

14h28 : Les abords de Trèbes sont bouclés par les gendarmes. L’opération est toujours en cours.

(ERIC CABANIS / AFP)

https://www.francetvinfo.fr/france/occitanie/aude/aude-une-prise-d-otages-est-en-cours-dans-un-supermarche-pres-de-carcassonne-suivez-notre-direct_2670692.html#xtor=EPR-51-[attaques-dans-l-aude-le-ministre-gerard-collomb-salue-l-acte-d-heroisme-d-un-gendarme-qui-s-est-substitue-a-un-otage-et-qui-a-ete-grievement-blesse-suivez-notre-direct_2670692]-20180323-[bouton]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s