Le budget militaire de la Chine en hausse

Le budget militaire de la Chine en hausse

Xi Jinping et Li Keqiang

Le budget chinois de la défense va augmenter de 8,1% en 2018 dans le cadre de la modernisation de l’armée. Les autorités chinoises présentent cette hausse, qui inquiète au niveau international, comme faible et équilibrée. 

Un budget en hausse mais loin d’être disproportionné

Le chiffre publié le 5 mars dans un rapport de l’Assemblée populaire nationale est en augmentation par rapport à l’année dernière (7%). Des années de croissance à deux chiffres ont donné à la Chine le deuxième budget de la défense au monde après les États-Unis. Les autorités chinoises ont mis en avant le fait que les dépenses de défense de la Chine en proportion du PIB et du budget restaient inférieures à celles des autres grandes nations. La Chine consacre environ 2% de son PIB à son budget de défense, ce qui est la recommandation de l’OTAN à ses pays membres. Les dirigeants chinois assurent que les dépenses militaires sont transparentes et qu’elles participent à la modernisation des équipements anciens, à la défense de ses intérêts, en particulier en mer de Chine méridionale et orientale. Le premier ministre, Li Keqiang, a également souligné les efforts du pays pour diminuer ses effectifs militaires, passés de 2,3 millions d’hommes à 2 millions. Cette démobilisation traduit en fait la volonté du pouvoir chinois de resserrer les troupes et de les professionnaliser davantage.

La Chine cherche à développer ses forces navales. La marine chinoise s’entraîne sur le porte-avions Liaoning, acheté en Ukraine et réaménagé. Elle souhaite modifier à son avantage l’équilibre du pouvoir dans l’espace indo-pacifique, où la marine américaine est depuis longtemps dominante, et où des rivaux régionaux tels que le Japon et l’Inde renforcent leur présence. Dans le domaine aérien, la Chine a déclaré le mois dernier qu’elle avait commencé à développer les capacités de combat de son avion furtif J-20 afin de soutenir la comparaison avec les avions de cinquième génération tels que les F-22 et F-35 américains. La Chine a par ailleurs annoncé début février avoir testé avec réussite un nouveau système de défense antimissile. La Chine est devenue le troisième pays à maîtriser la technologie d’interception des missiles balistiques à l’étape exoatmosphérique du vol.

Une augmentation perçue comme inquiétante dans le monde

Pendant des années, la Chine a renforcé ses forces armées et étendu ses opérations militaires au-delà de ses frontières. De nombreuses inconnues demeurent néanmoins au sujet des capacités militaires chinoises. Cela amplifie l’inquiétude des pays voisins et du reste du monde. Le budget militaire chinois est plus de trois fois supérieur aux dépenses de défense du Japon. Le Japon et Taiwan ont rapidement exprimé leur inquiétude quant à cette augmentation : une clarification sur les objectifs militaires de la Chine a été réclamée. Taïwan constitue le point le plus sensible, notamment avec la pression exercée par Pékin par la multiplication d’exercices militaires autour de l’île, dirigée par une indépendantiste depuis mai 2016.

Les dépenses de défense annoncées publiquement par la Chine sont à considérer avec prudence. En effet, de nombreux projets d’équipement de défense représentent un montant important de dépenses « hors carnet ». Selon de les experts, de nombreuses dépenses militaires ont été exclues des budgets de défense de la Chine, y compris celles visant au développement de nouvelles armes. Selon le dernier rapport de l’Institut international d’études stratégiques de Londres, la suprématie de l’espace aérien américain sera menacée par les futurs déploiements de chasseurs furtifs et de nouveaux missiles air-air par la Chine. La Chine a dépensé en 2017 un total de 123 milliards d’euros pour son armée, toujours selon ce rapport. C’est quatre fois moins que les États-Unis (489 milliards d’euros). C’est toutefois beaucoup plus que l’Arabie saoudite (62), la Russie (49), l’Inde (43), le Royaume-Uni (41) ou encore la France (40). En octobre 2017, le président chinois Xi Jinping avait appelé l’armée à achever sa modernisation d’ici 2035, et à être «de classe mondiale» vers 2050. La hausse du budget de la défense illustre la volonté de Xi Jinping, dont les mandats ne sont désormais plus limités, de s’appuyer sur une puissance militaire forte afin de redonner sa grandeur à la Chine.

About Luc Duval

Diplômé en science politique et relations internationales de l’université Lyon III et de l’IRIS SUP’, Luc s’intéresse notamment à l’Asie où il y a travaillé
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s