États-Unis Sur le nucléaire iranien, Donald Trump maintient le flou

 

États-Unis Sur le nucléaire iranien, Donald Trump maintient le flou

Lors d’une conférence de presse mardi au côté d’Emmanuel Macron, le président américain a dénoncé l’accord de 2015, qu’il qualifie de “mauvais”. Il s’est toutefois dit ouvert à un “nouvel accord”, comme le propose son homologue français, qui souhaite un “accord plus large” que celui en vigueur.

Donald Trump va-t-il, ou non, finir par claquer la porte de l’accord sur le nucléaire iranien ? Reçu en grande pompe lundi soir à Washington avec son épouse Brigitte pour une visite d’État de trois jours – la première organisée par l’administration Trump – le président français Emmanuel Macron s’était donné pour ambition de convaincre son hôte américain de ne pas en sortir. A l’issue d’un entretien de deux heures, mardi 24 avril, les deux dirigeants ont évoqué le sujet lors d’une conférence de presse à la Maison-Blanche.

Donald Trump s’en est une nouvelle fois pris à l’accord de 2015, signé par son prédécesseur Barack Obama, les quatre autres pays membres permanent du Conseil de sécurité de l’ONU – Chine, France, Royaume-Uni, Russie -, l’Allemagne et l’Iran. “C’est un accord avec des fondations en décomposition. C’est un mauvais accord. C’est une mauvaise structure. (…) Il n’aurait jamais dû être fait”, a-t-il dénoncé, comme le rapporte le New York Times. Il a promis de faire payer le “prix fort” à l’Iran si Téhéran “menaçait d’une manière ou d’une autre”.

L’occupant du Bureau ovale s’est aussi dit ouvert à un “nouvel accord doté de solides fondations”, comme le propose Emmanuel Macron qui souhaite mettre au point un “accord plus large” que l’accord existant, pour répondre aux critiques des États-Unis. Le milliardaire n’a toutefois pris aucun engagement, laissant planer la possibilité de se retirer de l’actuel accord d’ici le 12 mai, date butoir pour décider d’un maintien de la levée des sanctions contre Téhéran.

“Personne ne sait ce que je vais faire”

Résultat ? Les médias en ont tiré tout un éventail de conclusions. “Trump fustige l’Iran alors que Macron fait pression pour un accord nucléaire”, résumait le quotidien financier britannique Financial Times. “L’amitié Trump-Macron ne peut pas masquer les différences frappantes sur l’Iran, la Syrie et le commerce”, titrait la radio NPR. “Trump et Emmanuel Macron cherchent un terrain d’entente sur l’accord iranien que Trump appelle ‘fou’”, notait USA Today. Pour le New York Times, Trump “a manifesté son ouverture à un ‘nouvel accord’ pour contraindre l’Iran” tandis qu’ABC News se demandait déjà “A quoi le “nouvel” accord de Macron et Trump sur l’Iran pourrait ressembler”.

Au final, c’est sans doute M. Trump lui-même qui a le mieux synthétisé le flou ambiant. “Personne ne sait ce que je vais faire le 12 (mai), a-t-il dit. “Bien que M. le Président, vous ayez une assez bonne idée”, a-t-il poursuivi se tournant vers M. Macron, qui lui a fait un clin d’œil en guise de réponse.

https://reveil.courrierinternational.com/#/edition/1885234/article/1885306

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités

Revue de presse nationale et internationale.

Publicités