Nucléaire iranien : pour Bruno Le Maire, il n’est « pas acceptable » que les États-Unis soient « le gendarme économique de la planète »

Nucléaire iranien : pour Bruno Le Maire, il n’est « pas acceptable » que les États-Unis soient « le gendarme économique de la planète »

Bruno Le Maire, ministre de l\'Économie, invité de la matinale de France Culture, le 9 mai 2018.
Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, invité de la matinale de France Culture, le 9 mai 2018. (CAPTURE ECRAN / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a estimé, mercredi sur France Culture, que la décision du retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien aura des conséquences économique importantes pour les entreprises françaises.

Le ministre de l’Économie a qualifié, mercredi 9 mai sur France Culture, d’« erreur » la décision de Donald Trump de se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien. Bruno Le Maire a également jugé « pas acceptable » que les éventuelles nouvelles sanctions prises par les États-Unis nuisent aux entreprises européennes et françaises qui se sont réimplantées en Iran.

« Cela fait des États-Unis le gendarme économique de la planète et je considère que ce n’est pas une situation qui est acceptable », a estimé Bruno Le Maire à propos des sanctions extraterritoriales que les États-Unis pourraient imposer à l’Iran, obligeant aux entreprises européennes de quitter le territoire iranien. Ce qui causerait « des difficultés considérables » à ces dernières.

Bruno Le Maire a indiqué qu’il s’entretiendrait au téléphone d’ici la fin de semaine avec le secrétaire américain au Trésor pour « étudier avec lui quelles sont les possibilités ». Le ministre français a dit espérer notamment pouvoir négocier des « exemptions », afin de permettre aux entreprises implantées en Iran de continuer leurs activités.

Les conséquences pour nous Français sont importantes du point de vue économique.Bruno Le Maireà France Culture

« On a cité les investissements de Total, il y a également Sanofi, Renault, Peugeot, il y a Airbus, je rappelle qu’en deux ans, la France avait multiplié par trois son excédent commercial en Iran », a indiqué Bruno Le Maire. Avant cet entretien téléphonique avec le secrétaire au Trésor américain, Bruno Le Maire va aussi appeler ses homologues européens – Allemands et Britanniques en tête – afin de « voir quelles réactions nous pouvons avoir face à ces sanctions ».

Une erreur diplomatique

Sur le fond de l’affaire, le ministre français a qualifié la décision du président américain d’« erreur ». « Cette décision est une erreur. C’est une erreur pour la stabilité régionale, c’est une erreur pour la sécurité internationale, et c’est évidemment une erreur du point de vue économique », a déclaré Bruno Le Maire.

« Qui peut contrôler les activités nucléaire iraniennes s’il n’y a plus d’accord international garanti par les membres permanents du conseil de sécurité des Nations unies, plus l’Allemagne, avec l’Agence internationale de l’énergie atomique ? », s’est interrogé le ministre de l’Économie, appelant à « retrouver la voie européenne de la sagesse » dans ce dossier.

https://mobile.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/nucleaire-iranien/nucleaire-iranien-pour-bruno-le-maire-il-n-est-pas-acceptable-que-les-etats-unis-soient-le-gendarme-economique-de-la-planete_2743905.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s