AccorHotels prêt à acheter les parts de l’Etat dans Air France-KLM

AccorHotels prêt à acheter les parts de l’Etat dans Air France-KLM

Par Fabrice Gliszczynski  |   |  420  mots
(Crédits : Christian Hartmann)
AccorHotels étudie le rachat des parts de l’Etat dans le capital d’Air France-KLM. Le groupe hôtelier a confirmé son intérêt.

Un coup de tonnerre dans le transport aérien. Selon nos informations, le groupe hôtelier Accor est intéressé pour racheter la part de l’Etat dans Air France-KLM (14,3%). Si le projet aboutissait, ce serait l’aboutissement d’un long désengagement après l’entrée en Bourse en 1999 et la privatisation en 2004 du fait du mariage avec KLM.

« Cette fuite avant l’ouverture des marchés financiers ce lundi va permettre de tester les marchés financiers », explique une source au courant de l’opération.

Intérêt depuis de longs mois

Selon nos sources, cet intérêt n’est pas nouveau. Le groupe dirigé par Sébastien Bazin, étudie en effet cette possibilité depuis plus d’un an.

Dans un communiqué publié dimanche soir, le groupe hôtelier a confirmé son intérêt pour Air France-KLM

« AccorHotels a conduit à plusieurs reprises, au cours des dernières années, des discussions avec Air France-KLM en vue de développer notamment des projets digitaux communs et une plateforme commune de fidélisation et de services qui permettraient aux clients des deux groupes, leaders mondiaux du voyage, de bénéficier d’une offre enrichie de services autour de la mobilité à travers le monde. Ces réflexions comportaient l’éventualité d’une prise de participation minoritaire au capital d’Air France-KLM afin de conforter ce projet industriel de croissance.

AccorHotels confirme avoir repris ces réflexions qui sont à ce stade préliminaires quant à la faisabilité du projet et ses conditions de réalisation et qui feront l’objet, le moment venu, de discussions avec Air France-KLM ».

Outre les synergies évidentes entre la clientèle d’Air France et celle d’Accor, le montage pourrait, selon un observateur, permettre à Accor de se protéger d’un OPA d’un groupe étranger, alors que les groupes chinois sont de plus en plus présents dans son capital.

Trois options

Avec les turbulences que traverse Air France-KLM, une fenêtre de tir s’est ouverte. Face aux difficultés de relancer Air France-KLM et face aux critiques incessantes sur le maintien de sa participation dans le groupe aérien, l’Etat pourrait en effet être tenté de couper le cordon ombilical avec Air France-KLM. Pour beaucoup, y compris pour le PDG démissionnaire, Jean-Marc Janaillac, la présence de l’Etat crée un sentiment d’invulnérabilité chez les personnels qui n’aide pas à réformer Air France.

Selon les Echos, trois options seraient à l’étude : un cession totale, une cession partielle, et enfin un échange entre les actions de l’Etat dans Air France-KLM contre des actions dans AccorHotels.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/accorhotels-pret-a-acheter-les-parts-de-l-etat-dans-air-france-klm-780548.html#xtor=EPR-2-[l-actu-du-jour]-20180604

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s