Espagne Pedro Sanchez dévoile un gouvernement pro-européen, à majorité de femmes

Espagne Pedro Sanchez dévoile un gouvernement pro-européen, à majorité de femmes

Avec 11 femmes, ce gouvernement qui prêtera serment jeudi devant le roi Felipe VI est le plus féminin que l’Espagne ait jamais connu.

C’est un gouvernement qu’El País qualifie de “large” : 18 ministres, si l’on compte le nouveau premier ministre espagnol, Pedro Sanchez. Propulsé au palais de la Moncloa vendredi après avoir réussi à réunir une majorité de députés d’horizons divers pour voter une motion de censure contre le gouvernement de droite de Mariano Rajoy, emporté par une affaire de corruption, le socialiste a dévoilé, mercredi 6 juin en conférence de presse, la composition de son équipe. Celle-ci prêtera serment jeudi devant le roi Felipe VI. Et le trombinoscope qui s’affichait mercredi soir sur les sites de tous les grands médias espagnols était résolument féminin : 11 de ces maroquins ont été attribués à des femmes.

Ce qui en fait l’exécutif “avec le plus important pourcentage de femmes de l’histoire de l’OCDE (l’Organisation de coopération et de développement économique, qui regroupe plus d’une trentaine d’Etat, les principaux pays développés), écrit la chaîne Cadena Ser. L’Espagne de 2018, avec un gouvernement comprenant 64.7 % de femmes, se hisse à la première place du podium devant la Finlande qui, en 2015, en comptait 62.5 %. Suit la France, à 52.9 % en 2017. Mais les postes régaliens n’ont pas été, comme c’est parfois le cas ailleurs, réservés aux hommes : les ministres espagnoles occupent “les domaines qui pèsent le plus”, souligne El País.

“Le reflet fidèle du meilleur de la société”

Pedro Sanchez aimerait ainsi donner une  impulsion “modernisante” à l’Espagne, estime El Periódico. “Ce gouvernement veut être le reflet fidèle du meilleur de la société, dans le but de servir sa modernisation, de stimuler sa croissance, de reconstruire une cohésion sociale et territoriale dégradée et de régénérer la vie publique”, a expliqué le premier ministre, qui n’a, à 46 ans, pas d’expérience du pouvoir. Son équipe mêle des “indépendants de prestige” – dont l’astronaute Pedro Duque au ministère des Sciences – et des “dirigeants socialistes expérimentés”, analyse le quotidien, avec “des signes clairs d’idéologie progressiste” mais faisant aussi “des clins d’œil au centre”.

Pour El Mundo, avec le choix à l’Économie de Nadia Calviño, jusque-là directrice du budget de la Commission européenne, le nouveau chef de gouvernement a cherché à rassurer Bruxelles. Sa nomination est “une déclaration d’intention”, juge le journal : “Sánchez est engagé à la stabilité économique” et veut “s’attaquer d’emblée à l’incertitude apparue sur les marchés après la motion de censure, approuvée en pleine crise italienne”.

“Un message contre le mouvement indépendantiste”

El Mundo relève par ailleurs qu’avec Josep Borrell aux Affaires étrangères, un Catalan pro-européen fermement opposé à l’indépendance de sa région, le premier ministre a “lancé un message contre le mouvement indépendantiste”. En interne, “la ministre de l’Administration territoriale, Meritxell Batet, catalane comme Borrell, doit canaliser le conflit territorial” et “construire des ponts” avec la Generalité “sans offenser le reste des communautés autonomes”, ajoute El País.

Reste que le gouvernement de Pedro Sanchez est aussi le plus minoritaire depuis le rétablissement de la démocratie et semble d’ores et déjà en sursis : le PSOE ne dispose que de 84 députés sur 350. Et alors que la législature court jusqu’à 2020, se pose la question de la marge de manoeuvre que voudront bien lui laisser les partis qui ont soutenu la motion de censure vendredi (la gauche radicale de Podemos, les nationalistes basques et les indépendantistes catalans). Le premier ministre semble toutefois avoir choisi l’optimisme, analyse El Periódico : “Sanchez a parlé d’organiser des élections bientôt, mais il ressort des profils des ministres que c’est un exécutif conçu pour durer”.

https://reveil.courrierinternational.com/#/edition/1889425/article/1889500

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités

Revue de presse nationale et internationale.

Publicités