La Russie empêche la marine ukrainienne de militariser la mer d’Azov

La Russie empêche la marine ukrainienne de militariser la mer d’Azov


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 25 novembre 2018

Le gouvernement ukrainien, dirigé par l’oligarque Petro Porochenko, est en pleine campagne électorale. C’est une des raisons pour lesquelles il lance de nouvelles provocations contre la Russie. Hier, les forces ukrainiennes ont occupé une ville située dans la zone neutre entre la partie contrôlée par le gouvernement et la zone de Donetsk tenue par les rebelles. [Des quartiers résidentiels de Donetsk viennent aussi d’être bombardés par l’armée ukrainienne, NdT].

Aujourd’hui, la marine ukrainienne a envoyé un remorqueur et deux petits canonniers, des Gurza M de fabrication ukrainienne, pour traverser le détroit de Kertch et rejoindre la mer d’Azov. Lorsque les navires sont entrés dans les eaux russes sans annoncer leur intention, un navire de la garde côtière russe a percuté (vidéo) et endommagé le remorqueur. Les deux navires militaires se sont échappés sans pouvoir franchir le détroit. Les photos montrent la mêlée en mer.

Agrandir

Agrandir

Avec le retour de la Crimée entre les mains des Russes, le détroit de Kertch fait partie du territoire russe. Le Traité sur le statut juridique de la mer d’Azov et du détroit de Kertch, signé en 2003 par la Russie et l’Ukraine, prévoit que l’entrée de navires militaires en mer d’Azov n’est autorisée que par consentement mutuel. L’Ukraine est en train de contester le traité devant un tribunal. (Pour une analyse juridique de l’affaire, voir 1, 2, 3.)

Le gouvernement ukrainien, poussé par les États-Unis, veut établir un nouveau port militaire dans la mer d’Azov. Deux des navires de sa marine, un navire de sauvetage et un remorqueur, sont passés par le détroit, le 23 septembre. En octobre, le gouvernement russe a averti qu’il ne permettrait plus la militarisation de la mer d’Azov. Certains faucons américains veulent pourtant que les navires de l’OTAN y entrent. Cette mer a une profondeur maximale de 7 mètres. Les frégates américaines typiques ont un tirant d’eau de plus de 10 mètres. Quel navire de l’OTAN ou des États-Unis pourrait donc s’y rendre ? Comme la Russie contrôle fermement le seul point d’entrée dans la mer et peut facilement attaquer depuis la terre n’importe quel navire y naviguant, l’idée est incroyablement stupide.

Le détroit de Kertch est maintenant bloqué par un grand cargo que les Russes ont ancré sous le nouveau pont de Kertch.

Agrandir

Le passage est fermé et un certain nombre de navires sont regroupés des deux côtés.

Image du trafic à 15:45 utc via MarineTraffic – Agrandir

La provocation ukrainienne pourrait bien avoir pour but de gêner la rencontre entre le président Trump et Poutine, prévue pour le 30 novembre lors du sommet du G20 en Argentine. Les ukrainiens devraient pourtant se montrer plus prudents. Il est fort possible que la Russie bloque le trafic commercial vers le port ukrainien de Marioupol en réponse à tout nouvel incident. Le grand perdant de cette provocation inutile serait encore l’Ukraine.

Mise à jour du 26 novembre 2018.

Les garde-côtes russes ont finalement arrêté les trois navires ukrainiens et leurs équipages pendant qu’ils se trouvaient dans les eaux russes. Ils avaient de nouveau tenté de passer illégalement de la mer Noire à la mer d’Azov en franchissant le détroit de Kertch. La partie ukrainienne affirme que deux de ses marins ont été blessés.

Depuis que la Crimée a voté pour redevenir russe, le détroit de Kertch est une eau territoriale russe. Les navires peuvent franchir le détroit mais sont tenus de prendre un pilote et de se soumettre à des inspections si la garde côtière russe l’exige. La partie ukrainienne comprend qu’il s’agit de mesures juridiques. Elle l’a admis dans un reportage publié en août par la radio américaine RFL/RE :

[La Garde maritime ukrainienne, par l’intermédiaire de son porte-parole,] Poliakov a déclaré que bien que les actions de la Russie soient ” provocatrices “, en raison de l’accord controversé de 2003 sur la coopération et l’utilisation partagée de la mer d’Azov et du détroit de Kertch, ” Tout ce que fait la Russie ici est techniquement légal “.

Les trois navires ukrainiens ont tenté de traverser les eaux russes sans en informer les autorités russes et sans engager de pilotes. Depuis que la Russie a construit le pont de Kertch, d’une valeur de 3,7 milliards de dollars, qui relie la Crimée à la Russie, les commentateurs américains et les politiciens ukrainiens menacent régulièrement de faire sauter ce pont :

“Le pont Kertch est une infrastructure ennemie. Il relie un territoire occupé au continent du pays agresseur, c’est pourquoi il s’agit d’une infrastructure ennemie”, a déclaré M. Mosiychuk à l’antenne de canal 112 en Ukraine.

Selon lui, “tout pays normal” en état de guerre s’efforce de détruire les infrastructures ennemies. Répondant à la question de savoir s’il détruirait personnellement le pont, il a dit qu’il le ferait s’il était ministre de la Défense.

Il est donc compréhensible que les Russes fassent preuve de prudence concernant tout trafic à proximité.

Suite à l’incident d’hier, le président ukrainien, Pedro Porochenko, a proposé de déclarer la loi martiale. Le Parlement devra se prononcer à ce sujet. C’est une mesure très commode pour Poroshenko, car elle lui permettra de reporter la date des élections générales de mars 2019. Porochenko traîne dans les sondages à environ 8% des votes.

La Russie a demandé qu’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU se tienne aujourd’hui à 11h00. Le passage du détroit de Kertch est de nouveau ouvert aux navires civils.

Les habituels russophobes des milieux politiques “occidentaux” profitent de l’incident pour exiger davantage de mesures à l’encontre de la Russie. Le groupe de pression de l’industrie de l’armement, l’Atlantic Council , dirige la manœuvre :

Anders Åslund, un haut responsable résident du Centre eurasien de l’Atlantic Council, a déclaré : “L’OTAN et les États-Unis devraient envoyer des navires de guerre dans la mer d’Azov pour garantir qu’elle reste ouverte à la navigation internationale.”

Une telle action, dit Åslund, “serait pleinement conforme à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 et à la Convention de Montreux de 1936 concernant le régime du détroit”.

Anders Aslund fait partie du “groupe local américano-canadien” dans l’opération secrète d’influence du Foreign Office britannique décrite ici il y a deux jours. Il est manifestement incapable de lire une carte marine ou une convention de l’ONU. La tentative ukrainienne de traverser le détroit de Kertch sans le consentement de la Russie constitue une violation des articles 7, 19 et 21 de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (pdf) :

Article 7 : “Sous réserve des dispositions de la présente Convention, les navires de tous les États, qu’ils soient côtiers ou enclavés, jouissent du droit de passage innocent dans la mer territoriale”.

Article 19-1 : ” Le droit de passage est dit innocent tant qu’il ne porte pas atteinte à la paix, au bon ordre ou à la sécurité de l’État côtier. Ce passage se fera conformément à la présente convention et aux autres règles du droit international.”

Article 21-4 : “Les navires étrangers qui exercent un droit de passage innocent dans une mer territoriale doivent se conformer à toutes les lois et réglementations [de l’État côtier] et à toutes les réglementations internationales généralement acceptées relatives à la prévention des abordages en mer.

Il y aura à nouveau beaucoup de bruit dans les médias au sujet des ” méchants Russes “ et des nouvelles demandes de sanctions encore plus inutiles. Mais l’affaire est claire. C’est la marine ukrainienne qui a volontairement tenté de passer de la mer Noire à la mer d’Azov en franchissant les eaux territoriales russes sans tenir compte des lois et règlements de l’État côtier. La Russie avait tout à fait le droit d’en empêcher le passage et de saisir les bateaux ukrainiens.

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par jj pour le Saker Francophone

http://lesakerfrancophone.fr/la-russie-empeche-la-marine-ukrainienne-de-militariser-la-mer-dazov

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s