Le pétrole s’envole en Asie

Le pétrole s’envole en Asie

Singapour (awp/afp) – Les cours du pétrole s’envolaient lundi en Asie de plus de 5% après la trêve commerciale conclue par Donald Trump et Xi Jinping lors d’un sommet du G20 à Buenos Aires et l’annonce que Moscou et Ryad étaient disposés à continuer de limiter leur production.

Vers 3h25 GMT, le baril de « light sweet crude »(WTI), référence américaine du brut, pour livraison en janvier, progressait de 2,76 dollars à 53,69 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en février et dont c’était le premier jour comme contrat de référence, gagnait 2,95 dollars à 62,41 dollars.

À Buenos Aires, Washington a notamment décidé de suspendre pour 90 jours l’imposition de nouveaux droits de douane sur 200 milliards de dollars de produits importés de Chine, le temps pour les deux pays de tenter de s’entendre sur des « changements structurels » dans leurs relations commerciales.

La guerre commerciale entre les deux premières économies mondiales a fait craindre un ralentissement de la croissance et partant, une chute de la demande d’or noir, le tout dans un contexte de surabondance de l’offre.

Les marchés réagissaient aussi favorablement à l’annonce faite samedi au G20 par le président russe Vladimir Poutine selon laquelle son pays et l’Arabie saoudite étaient disposés à « prolonger » leur accord de restriction de la production, a relevé Stephen Innes, analyste chez Oanda.

L’accord arrive en principe à expiration à la fin de l’année. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses partenaires, dont la Russie, lesquels représentent plus de la moitié de la production mondiale, se réunissent cette semaine à Vienne pour en discuter.

La plupart des analystes s’attendent à une réduction de l’ordre d’un million de barils par jour, mais certains jugent que cela ne sera peut-être pas suffisant à faire remonter des cours qui avant ce rebond avaient perdu de 30% depuis début octobre.

Les investisseurs s’intéressent aussi à l’annonce par l’Alberta d’une réduction de 8,7% de la production pétrolière de cette province canadienne qui renferme les troisièmes réserves de la planète, a souligné M. Innes.

Vendredi, le Brent pour janvier a fini à 58,71 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 80 cents.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le WTI a cédé 52 cents à 50,93 dollars.

mba-ev/hh

(AWP / 03.12.2018 05h05)

https://www.romandie.com/news/Le-p-trole-s-envole-en-Asie/976168.rom

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s