Porochenko a tout faux : papa Bush, l’Ukraine et la réécriture de l’Histoire

Porochenko a tout faux : papa Bush, l’Ukraine et la réécriture de l’Histoire


2015-09-15_13h17_31-150x112Par Moon of Alabama – Le 1er décembre 2018

Au début de la semaine, Petro Porochenko, président de l’Ukraine, a tenté de provoquer une guerre avec la Russie afin de rester au pouvoir en annulant les prochaines élections.

Aujourd’hui, il tente de gagner les faveurs des États-Unis en faisant des remarques sur le décès de l’ancien président américain George H.W. Bush.

Петро Порошенко @poroshenko – 10:59 utc – 1 Dec 2018

L’ancien président américain George W. Bush est décédé. Vrai leader et homme d’État. Cet homme – une légende – sous la présidence duquel le monde a vu la fin de la guerre froide. Cet homme – une époque – qui a ensuite vu le rétablissement de l’indépendance de l’Ukraine.

Porochenko a non seulement pleuré le mauvais président Bush, il a également induit en erreur à propos de la réalité historique. Bush le père a en effet “assisté au rétablissement de l’indépendance de l’Ukraine”. Mais cela s’est produit contre son ferme avis.

Bush avait craint que le dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev ne soit trop faible et qu’une dissolution de l’Union soviétique ne débouche sur un chaos total. Il s’est rendu à Moscou et à Kiev pour tenter de maintenir la cohésion de l’union des deux pays. Le 1er août 1991, quelques mois avant le référendum de décembre, au cours duquel l’Ukraine avait voté en faveur du retrait de l’Union soviétique, il s’était rendu à Kiev et avait prononcé un discours devant le parlement ukrainien.

Les phrases fondamentales :

Je viens ici pour vous dire que nous soutenons la lutte de ce grand pays pour la démocratie et la réforme économique. À Moscou, j’ai présenté notre approche. Nous soutiendrons ceux qui, au centre et dans les républiques, recherchent la liberté, la démocratie et la liberté économique. Les Américains ne soutiendront pas ceux qui cherchent l’indépendance afin de remplacer une tyrannie lointaine par un despotisme local. Ils n’aideront pas ceux qui font la promotion d’un nationalisme suicidaire fondé sur la haine ethnique.

Bush a dit aux membres de la Verkhovna Rada [Parlement ukrainien] de ne pas chercher l’indépendance, mais de rester dans une union avec la Russie et d’autres républiques soviétiques. Bush était conseillé par le réaliste Brent Scowcroft et cela se voyait. Le discours a été rédigé par Condoleeza Rice, mais Bush l’a personnellement modifié pour souligner ce point majeur : l’indépendance de l’Ukraine était dangereuse car elle conduirait au fascisme.

[Bush le savait parce qu’il avait été directeur de la CIA. La CIA a travaillé avec ou contrôlé les organisations fascistes ukrainiennes tout au long de la guerre froide. (Voir “Collaborateurs: les renseignements alliés et l’organisation des nationalistes ukrainiens”  Hitler’s Shadows – Nazi War Criminals, U.S. Intelligence and the Cold War (pdf).)]

Le chroniqueur (néo) conservateur du New York Times, William Safire, l’a qualifié de discours de “Poule mouillée de Kiev”. Safire pensait que Bush avait mal jugé la question. L’histoire a prouvé que la vision des néocons, qui infestent jusqu’à nos jours la politique étrangère américaine, est fausse et que la vision réaliste est juste.

Les habitants de la moitié orientale de l’Ukraine sont d’origine et de culture russes, tandis que la moitié occidentale est habitée par les Ruthènes de Galicie et par diverses autres nationalités. Les Galiciens s’étaient déjà montrés enclins à un “nationalisme suicidaire basé sur la haine ethnique” lorsqu’ils s’étaient alliés aux envahisseurs nazis et avaient immédiatement commencé à massacrer des Polonais, des Juifs et des Russes. L’Ukraine, qui signifie littéralement «la région des frontières», est intrinsèquement instable :

L’Ukraine occidentale n’a été rattachée à la Russie qu’à l’époque de Staline. Pendant des siècles, elle était sous le contrôle culturel, religieux et / ou politique de l’empire austro-hongrois et de la Pologne.

L’Ukraine occidentale est unifiée dans son hostilité envers les Russes, qu’ils considèrent comme des envahisseurs et des occupants. Au cours des vingt dernières années, alors que l’Ukraine tentait de se démarquer de son passé et de son idéologie soviétiques, elle a choisi le nationalisme de l’Ukraine occidentale comme alternative.

Les habitants de l’est sont fâchés que des bannières, des affiches et des graffitis pro-Bandera apparaissent dans toute l’Ukraine, et par la réécriture de l’histoire en général, où les nationalistes violents qui ont combattu aux côtés des Nazis sont traités comme des héros tandis que les Russes, qui ont souffert sous Staline pas moins que les Ukrainiens, sont dénigrés.

Tout ce qui s’est passé après l’indépendance de l’Ukraine, et particulièrement après le coup d’État inconstitutionnel de 2014, contrôlé par les États-Unis, prouve que H.W. Bush avait raison. Une Ukraine dans une Fédération de Russie beaucoup plus grande ne serait pas une poudrière et certainement beaucoup mieux lotie qu’aujourd’hui.

Le régime carrément fasciste qui est maintenant promu dans la Kiev de Porochenko, avec le soutien des néocons américains et l’aide des forces spéciales américaines, ne fera que séparer davantage le pays.

Il y a peu de choses à dire sur Bush père. C’était un criminel de guerre, tout comme d’autres présidents américains. En tant que directeur de la CIA, il a supervisé et couvert le terrorisme parrainé par l’État. En tant que président, il a attaqué l’Irak sous un faux prétexte. Il a ordonné la destruction complète du réseau électrique irakien, dont les conséquences se font encore sentir aujourd’hui. Il s’agissait d’un crime de guerre, toutes les infrastructures de base étant protégées par les Conventions de Genève. Il a ensuite détruit le pays avec des sanctions punitives qui ont tué un demi million d’enfants irakiens.

En plus de cela, il a engendré des fils médiocres.

Bon débarras.

Moon of Alabama

Traduit par jj, relu par wayan pour le Saker Francophone

http://lesakerfrancophone.fr/jjporochenko-a-tout-faux-papa-bush-lukraine-et-la-reecriture-de-lhistoire

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s