CES 2019 : la France est assise sur un tas d’or

CES 2019 : la France est assise sur un tas d’or

Par Xavier Dalloz  |   |  1229  mots
Xavier Dalloz, expert en stratégie digitale.
Xavier Dalloz, expert en stratégie digitale. (Crédits : François Lafite)
OPINION. Il faut miser sur les innovations digitales pour reconstruire la compétitivité de la France. Par Xavier Dalloz, expert en stratégie digitale.

L’ardente obligation est, désormais, de rompre avec le passé afin de construire l’avenir que nous voulons. Nous devons, pour cela, exploiter l’apport des innovations digitales dans un monde devenu massivement interconnecté, ce qui influence directement la production de valeur. Encore faut-il combattre une vision à la fois mécaniste et uniquement monétaire. La valeur financière, humaine, est toujours le fruit d’interactions pertinentes entre des objets, des idées, des personnes, des entreprises, des organisations…

L’objectif est de faire passer la création de valeur des équipements vers les services avec l’« Internet of Me », c’est-à-dire l’implication du citoyen consommateur avec comme conséquence : repenser les métiers des entreprises pour les transformer en des entreprises plateformes. Rappelons que toute interaction ne débouche sur une transaction (et donc sur une création de valeur pour les parties prenantes) que si trois conditions sont remplies. Il faut qu’il y ait : 1) émotion, car toute décision comporte une dimension affective ; 2) communication (je n’achète un produit ou un service que si je sais qu’il existe) ; 3) confiance (j’achète l’espoir d’être satisfait). Les trois mots : émotion, relation, confiance résument les grandes tendances des innovations digitales.

L’ère des réseaux interconnectés

Outre cette facilitation des interactions, les capacités de traitement de l’information progressent constamment, parallèlement à la miniaturisation des composants. Ces tendances, qui vont de pair avec la facilitation des communications, font que tous les objets deviennent capables de traiter des données, voire de capter et de communiquer entre eux et avec nous. Le monde ne peut plus se décrire que comme un ensemble de réseaux intriqués à tous les niveaux. Ce sont des réseaux de capacités différentes, certains se bornent à transmettre des mesures et des ordres comme notre système nerveux, d’autres véhiculent des flux de données avec de très hauts débits, à l’instar de notre système sanguin transportant les substances dont notre organisme a besoin pour vivre.

Cette décentralisation massive de tout nécessite de mesurer le PEC (Productivité des échanges collaboratifs). Cet indicateur va être au coeur de la nouvelle façon de faire du business. D’où une logique de communication entre pairs, entre égaux, opposée à l’organisation centralisée, pyramidale, qui est celle de la majorité des entreprises et des administrations. Un autre facteur important est celui qui facilite les communications, au point, parfois, d’entraîner une confusion des genres. Il tient dans le mot unimédia : tous les modes d’expression, tous les produits de l’esprit humain peuvent être traduits, stockés, transformés et transmis en langage numérique. Les frontières entre marchés et métiers s’estompent, du même coup, suscitant des concurrences nouvelles. Pour comprendre ces enjeux, des innovations digitales doivent être au coeur de la reconstruction de la compétitivité de la France.

IA, blockchain… ces innovations technologiques bientôt à la portée de tous

La consumérisation de tout va redonner le pouvoir au consommateur sur des produits et services au départ destinés à un marché B2B à cause de leur coût et de leur complexité d’usage. Les progrès fulgurants de l’électronique grand public et dans la science des matériaux rendent accessibles au consommateur ou à un groupe de consommateurs, à une communauté, des objets qui ne l’étaient pas auparavant. La blockchain est probablement l’innovation la plus importante avec l’enjeu qui lui est lié : la destruction massive des tiers de confiance.

L’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique joueront un rôle important avec leur application essentielle : l’intelligence prévisionnelle. L’utilisation de l’IA contribuera à améliorer l’expérience utilisateur et à rationaliser les processus métier. L’IA a besoin de son complément indispensable : les puces neuromorphiques. La gestion du big data généré par l’Internet des objets (IoT) de tous les actifs tout au long de la chaîne de valeur et sa traduction en termes de services. L’IA devrait s’imposer là aussi dans la lecture et le maillage de cet or numérique.

La performance énergétique et les échanges d’énergie, le bâtiment, la maison, la ville, la voiture, deviennent des acteurs énergétiques incontournables. Ils sont à la fois producteurs et consommateurs, et à la base d’échanges avec tout ce qui constitue une source d’énergie : Grid, VE, EnR… Avec l’intelligence, les interactions se font en temps réel « on » ou « off » grid avec pour objectif l’optimisation de sa consommation énergétique et la réduction de l’empreinte environnementale.

La construction et la gestion des espaces se transforment avec l’apport de l’IoT qui permet une gestion efficace de la construction en remplaçant les équipements de construction classiques par des capteurs qui fournissent une palette très large de fonctions à forte valeur ajoutée permettant notamment de vendre avant de produire. La sécurité et la sûreté englobent l’univers physique. À base d’IoT, de robotique et de blockchain. C’est aussi une nouvelle ère pour l’aide intelligente à la personne. Côté cybersécurité, le bâtiment, la maison et la voiture seront par exemple de plus en plus autonomes avec la blockchain.

Devenir un acteur majeur de cette création de valeur

La 5G à l’assaut de la mobilité et des smart cities. Elle va permettre aux villes intelligentes et aux véhicules autonomes de se connecter avec des vitesses plus élevées, une latence plus faible et une plus grande capacité. L’interface utilisateur basée sur de l’IA va être au coeur de la « moquité » (l’ubiquité en situation de mobilité) impliquant de nouveaux services et interactions avec l’écosystème de la smart city. La maintenance prédictive utilise l’IoT qui permet d’optimiser une maintenance préventive souvent imprécise et génératrice de surcoût, et assure une parfaite continuité des activités commerciales, car elle est effectuée lorsque cela est nécessaire pour maintenir un environnement fonctionnel d’une manière permanente.

L’informatique portée va avoir de plus en plus d’importance. Aujourd’hui utilisés à des fins de communication ou de divertissement, ces appareils vont en effet évoluer pour devenir de véritables assistants personnels virtuels capables de répondre à des requêtes diverses et variées et de guider les pas de l’utilisateur avec des fonctions mains libres. Au-delà, ils pourront effectuer un certain nombre de tâches aujourd’hui exécutées par les smartphones. Les nouvelles interactions hommes/ machines. Simple est trop compliqué. Tout doit devenir naturel avec l’« ATAWADAB » (AnyTime, AnyWhere, Any Device, Any Blockchain). Toute implication doit se résumer de la façon suivante : voilà ce que je veux ; fais ce que cela implique. Il faut donc passer du moteur de recherche au moteur de « trouvage ».

L’informatique quantique. Elle va tout révolutionner et il y a d’excellents experts sur ce sujet en France, notamment au CEA Leti. Le magazine Forbes titrait en 2007 : Qui peut remplacer Nokia ? On connaît la suite. Il en est de même avec les Gafam et les Natu (Netflix, Amazon, Tesla, Uber). En misant sur ces innovations digitales, les prochains Gafam et Natu doivent être français. La France a en effet tout pour être un acteur majeur de cette nouvelle création de valeurs. Nous maîtrisons l’ensemble de ces innovations digitales et nous avons l’essentiel : la créativité. Mais la condition du succès nécessite de voir grand et loin.

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s