Détroit de Kertch. Vingt morts dans l’incendie de deux navires en mer Noire

Détroit de Kertch. Vingt morts dans l’incendie de deux navires en mer Noire

Un des deux navires, le Maestro, est toujours la proie des flammes mardi soir en mer d'Azov dans le détroit de Kertch
Un des deux navires, le Maestro, est toujours la proie des flammes mardi soir en mer d’Azov dans le détroit de Kertch | EPA/MAXPPP
 

 

Le bilan de l’accident entre deux navires sous pavillon tanzanien est monté à vingt morts, annonce mardi le gouvernement russe. Les deux bateaux effectuaient une opération de transbordement de carburant lorsque le sinistre s’est déclaré.

L’incendie qui s’est propagé à deux navires marchands dans le détroit de Kertch, lundi en mer Noire, a coûté la vie à vingt marins, a annoncé mardi 22 janvier le ministère russe de la Défense.

Dix corps ont été retrouvés et dix autres, portés disparus, sont considérés comme morts. Douze marins ont pu être secourus, a dit un porte-parole d’une unité dépendant du ministère russe des Transports.

Les deux bateaux, qui comptaient au total 32 membres d’équipage, étaient toujours en proie aux flammes mardi et les conditions météorologiques empêchent les secours d’éteindre les incendies, a ajouté le porte-parole.

Une opération risquée à l’origine du drame

Les deux bâtiments, le Maestro et le Venice/Candy, qui battent pavillon tanzanien, effectuaient une opération de transbordement de carburant lorsque le sinistre s’est déclaré. L’un comme l’autre figuraient l’année dernière sur une liste de 35 navires visés par des sanctions américaines pour avoir livré du pétrole à la Syrie entre 2016 et 2018.

Cette présence a pu jouer un rôle dans le drame, deux sources ayant déclaré à Reuters que le Maestro n’avait pas obtenu l’autorisation d’accoster au port de Temriouk dans le sud de la Russie pour refaire le plein de carburant. Il lui a donc fallu opter pour cette opération risquée de transbordement en mer.

La compagnie gestionnaire du terminal gazier de Temriouk, Maktren-Nafta, redoutait d’être la cible de sanctions américaines, ont ajouté ces deux sources. Une note du département américain du Trésor publiée en novembre dernier, prévient en effet que toute entité en rapport avec des bateaux impliqués dans le transport de carburants vers la Syrie pourrait s’exposer à des sanctions.

Au ministère russe des Transports, une source a déclaré ignorer si le Maestro avait effectivement été interdit d’accès au port de Temriouk.

Détroit de Kertch. Vingt morts dans l’incendie de deux navires en mer Noire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s