Carte des interventions étasuniennes en Amérique latine depuis 1950

Carte des interventions étasuniennes en Amérique latine depuis 1950

Par Daniel Aparicio Pindado – 2016 – Source elordenmundial.com

Cliquez sur la carte pour l’agrandir.

École des Amériques – Institut pour la coopération en sécurité de l’hémisphère occidental  – De 1946 à nos jours

Localisée à Fort Benning, en Géorgie, l’école des Amériques est une école d’instruction militaire dédiée aux soldats latino-américains.
Depuis 2001, elle est connue sous le nom d’Institut pour la coopération en sécurité de l’hémisphère occidental.

De 1946 à 1984, l’école, située dans la zone du canal de Panama, a formé pas moins de 60 000 soldats et policiers en provenance de 23 pays d’Amérique latine. Parmi eux, certains se sont distingués par des crimes contre l’humanité, tels Leopoldo Gattieri [Dictateur militaire argentin, NdT] et Manuel Noriega [militaire et homme d’État panaméen, homme de la CIA et notoire trafiquant de drogues, NdT].

Il est également fortement suspecté que cette école constitue un lieu d’entraînement aux méthodes de tortures, d’assassinats et de répressions, appliquées à des dizaines de milliers de personnes à travers l’Amérique latine.

Principales interventions étasuniennes en Amérique latine depuis 1950.

Ce document ayant été établi en 2016, n’y figurent pas le déploiement étasunien anti-constitutionnel en Équateur de 2018, ni la tentative de coup d’État en cours (et au long cours) contre Maduro au Venezuela.

1950 Puerto Rico (H.S. Truman)
Insurrection nationaliste mise en échec par la Garde Nationale.

1954 Guatemala (D.D. Eisenhower)
Coup d’État orchestré par la CIA contre le président Jacobo Árbenz, élu démocratiquement.

1961 Cuba (J.F. Kennedy)
Invasion de la Baie des cochons par des troupes en partie « anti-castristes » avec le soutien des USA. L’action est rapidement contrée par les forces de Fidel Castro et tourne au fiasco.
Embargo commercial, économique et financier.

1964 Panama (L.B. Johnson)
« Le jour des martyrs ». Les USA répriment durement la manifestation qui dénonce leur présence et leur contrôle de la zone du Canal. On compta 28 morts, 300 blessés et 500 arrestations.

1964 Brésil (L.B. Johnson)
Coup d’État militaire contre le président João Goulart avec le soutien des USA, dans le cadre de l’opération connue sous le nom de « Frère Sam ».

1965 République Dominicaine (L.B. Johnson)
Suite à la guerre civile dominicaine, intervention de « stabilisation », de crainte de voir émerger un nouveau Cuba.

1967 Bolivie (L.B. Johnson)
Ernesto Che Guevara est assassiné par le gouvernement bolivien avec l’aide de la CIA.

1973 Chili (R. Nixon)
Coup d’État du général Pinochet avec l’aide de la CIA et du gouvernement étasunien. Il s’ensuit une dictature militaire.

1975 Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Paraguay, Uruguay – Opération Condor (G.R. Ford)
Plan de coordination des actions et soutien réciproque entre les régimes dictatoriaux du cône Sud de l’Amérique, avec soutien des USA.
Constitution d’une sorte d’organisation clandestine pour la stratégie du terrorisme d’État, provoquant assassinats et disparitions de dizaines de milliers d’opposants aux dictatures ci-dessus. La majorité des victimes appartenaient à des mouvements de gauche.

1976 Argentine (G.R. Ford)
Coup d’État militaire soutenu par le gouvernement des USA. Commence une dictature militaro-civile caractérisée par le terrorisme d’État, à la source de 30.000 disparitions.
L’École des Amériques a également entraîné Leopoldo Gattieri, président de la dictature en 1981-1982, et à l’origine de la guerre des Malouines.

1980-1992 El Salvador (R.W. Reagan)
Au cours de la guerre civile du Salvador, soutien économique au gouvernement dans sa lutte contre le FMLN, d’orientation communiste.

1981- 1990 Nicaragua (R.W. Reagan)
Soutien financier et militaire à l’opposition les « Contras » contre le nouveau gouvernement « sandiniste », et orientation de leur lutte vers le terrorisme.

1989 Panama (G.H.W Bush)
Invasion du pays par 26 000 soldats pour capturer le général Manuel Noriega, accusé de trafic de stupéfiants par les USA. 3000 victimes environ.

1999 Colombie (W.J. Clinton)
Le Congrès des USA approuve un paquet d’aides pour la Colombie, destiné à soutenir l’armée et les hommes politiques du pays. La politique d’épandage aérien sur les champs de culture de drogue provoque un exode rural de plus d’1 million de paysans.

2002 Venezuela (G.W. Bush)
Coup d’État soutenu par les USA. Chavez récupère le contrôle du pays le lendemain.

2004 Haïti (G.W. Bush)
Renversement du président Jean-Bertrand Aristide, avec l’aide de la France et du Royaume-Uni, sous couvert de l’opération MINUSTAH [Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti, NdT].

2009 Colombie (B. Obama)
Déploiement de troupes étasuniennes dans 7 bases militaires colombiennes, pour assurer un meilleur positionnement dans la lutte contre les narco-trafics.

2009 Honduras (B. Obama)
L’École des Amériques entraîne des soldats pour renverser le président Manuel Zelaya, démocratiquement élu.

2010 Costa Rica (B. Obama)
Sous prétexte de lutte contre le trafic de stupéfiants, le gouvernement du Costa Rica approuve l’entrée de 7000 marines, 46 navires et 200 hélicoptères.

2010 Haïti (B. Obama)
Tirant parti de l’affaiblissement de l’État par suite du séisme de magnitude 7.0, augmentation du nombre de soldats étasuniens occupant le pays.

Traduit par Vincent pour le Saker Francophone

http://lesakerfrancophone.fr/carte-des-interventions-etasuniennes-en-amerique-latine-depuis-1950

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s