Le pouvoir réel en Algérie s’approprie la protestation populaire en l’orientant vers son idéologie

Le pouvoir réel en Algérie s’approprie la protestation populaire en l’orientant vers son idéologie

La vraie fausse crise politique en Algérie serait terminée.

Le pouvoir réel s’y est approprié la protestation populaire et organise lui-même les manifestations contre un cinquième mandat du président Bouteflika.

Pour les tenants de la faction gauchiste caviar du pouvoir réel Algérien, tout serait acceptable sauf les anciens militants du FIS (Front Islamique du Salut-dissous) et les anciens militaires déchargés et particulièrement remontés contre les autorités.

Le pouvoir réel tente de mobiliser les étudiants et surtout les femmes pour orienter la protestation vers un modèle précis en s’inspirant des fausses marches « spontanées » appelant à la sauvegarde du pays après l’annonce des résultats des élections législatives de 1991 et dont l’interruption avait provoqué un long et coûteux conflit civil.

La manipulation de la manipulation bat son plein en Algérie au point où très peu de chancelleries Occidentales et Arabes arrivent à comprendre ce qui ce passe réellement.

En réalité, le pouvoir réel à déjà conclu sa quête du futur président et est en train d’utiliser les protestations à des fins de diversion tout en vendant la même image promue des décennies durant d’un pays aspirant aux idées de la Gauche française caviar et pratiquant un libéralisme sauvage à la colombienne assailli par les menaces de la régression islamiste. Un cliché proto-colonial que Paris et Alger ne cessent de promouvoir mais cette image cache une autre réalité que personne ne veut voir.

La transition du pouvoir en Algérie est enclenchée en raison d’un aléa biologique rendant impossible la continuité d’un paravent. Le pouvoir réel s’approprie la protestation grâce à sa grande expérience des manipulations de masse. L’idéologie en Algérie continue à être un problème majeur empêchant tout développement au-delà d’un certain stéréotype imposé et accepté comme tel par les élites locales.

L’Algérie est un autre Maroc, un peu plus difficile à manier certes, mais paradoxalemt plus ouvert aux manipulations.

https://strategika51.org/2019/03/07/le-pouvoir-reel-en-algerie-sapproprie-la-protestation-populaire-en-lorientant-vers-son-ideologie/

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s