Burkina : 2 soldats français tués, 4 otages libérés

Burkina : 2 soldats français tués, 4 otages libérés

Les deux soldats français tués dans le nord du Burkina
Les deux soldats français tués dans le nord du Burkina 

Tous droits réservés

archives

Deux soldats français ont été tués lors d’une opération militaire menée dans le nord du Burkina Faso.

Le Parisien – International@LeParisienMonde

Qui sont les deux commandos français tués en libérant les otages au Burkina Faso https://l.leparisien.fr/IAO-zi 

Qui sont les deux commandos français tués en libérant les otages au Burkina Faso

Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello étaient commandos marine dans les forces spéciales, engagés depuis le 30 mars dernier dans la région du Sahel.

leparisien.fr

See Le Parisien – International’s other Tweets

Cette intervention a permis la libération de quatre otages, dont les deux français kidnappés il y a dix jours dans le nord du Bénin. Les deux autres otages libérés sont une Américaine et une Sud-Coréenne.

Dans son communiqué, le ministère de la Défense précise que l’opération a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi, et que les deux militaires tués faisaient partie des forces spéciales de l’opération Barkhane, cette force anti-terroriste déployée dans le Sahel.

Florence Parly

@florence_parly

Morts pour la France cette nuit au Burkina Faso, les commandos marine Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello ont sacrifié leur vie pour sauver celle de 4 otages, désormais libres. Je pense à leurs familles, à leurs frères d’armes. Toute la Nation s’incline devant leur courage.

3,827 people are talking about this

Les autorités françaises ajoutent que l’intervention militaire avait été menée avec le soutien des Etats-Unis, du Burkina Faso et du Bénin.

Quatre ravisseurs ont été tués pendant cette opération, selon l’état-major français, qui ne donne pas d’indication sur l’identité du groupe preneur d’otages. Deux terroristes ont réussi à prendre la fuite, toujours selon l’état-major.

Romain Mielcarek

@actudefense

CEMA : Des moyens médicaux de l’avant étaient prévus. Idem pour une chaîne log et des hélicoptères pour permettre l’évacuation.
Mise en place et infiltration de nuit dans la foulée.

Romain Mielcarek

@actudefense

CEMA : Les commandos ont progressé sur 200m grâce à la nuit noire, malgré la présence d’une sentinelle. Ils sont détectés à 10m. En entendant l’ennemi armer, ils donnent l’assaut sans ouvrir le feu pour ne pas toucher les civils.

41 people are talking about this

L’opération se serait passée, entre Ouagadougou et la frontière malienne, dans la région de Ouahigouya (nord du Burkina)

L’enlèvement des deux touristes au Bénin

C’est précisément dans ce pays, le Bénin, que les deux touristes français, Patrick Picque et Laurent Lassimouillas, avaient été enlevés le 1er mai. Ils visitaient le Parc de la Pendjari dans le nord du Bénin. Leur guide avait été retrouvé mort quelques jours plus tard. Et leur véhicule avait été localisé dans l’est du Burkina.

Assez rapidement, les spécialistes ont émis l’hypothèse d’un enlèvement par des groupes armés ou djihadistes. Ils sont sévissent d’ordinaire plus au nord, mais leur zone d’influence semble désormais s’étendre.

View image on TwitterView image on Twitter

Jigi@JigiAfrica

La Grande-Bretagne publie le 4 mai 2019 une carte destinée à ses ressortissants désireux de se rendre au encore plus alarmiste que celle préparée par la France pour les voyageurs français, en raison de l’évolution de la situation sécuritaire dans le pays.

19 people are talking about this

Réactions à Paris et à Ouagadougou

Le président français Emmanuel Macron accueillera samedi les deux ex-otages français, ainsi que l’ex-otage sud-coréenne, libérés au Burkina Faso dans la nuit de jeudi à vendredi, à leur retour en France, prévu à Villacoublay, samedi à 17H00, a annoncé l’Elysée.

En début de semaine prochaine, le chef de l’État présidera aux Invalides une cérémonie d’hommage national aux deux commandos marine tués dans l’opération de libération des otages, a ajouté la présidence.

Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a salué sur twitter la libération dans son pays de quatre otages dont deux Français, par les forces spéciales françaises, au cours d’une « intervention militaire conjointe ».

Roch KABORE

@rochkaborepf

Je salue la libération de 4 otages, dont les 2 enseignants français, enlevés le 1er mai dans le nord du Bénin, une américaine et une sud-coréenne.
L’intervention militaire conjointe qui a permis d’atteindre ces objectifs traduit notre engagement à lutter contre les forces du mal.

27 people are talking about this

– avec agences –

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s