EN DIRECT – Hommage national aux militaires tués : le cortège funéraire longuement applaudi par la foule

EN DIRECT – Hommage national aux militaires tués : le cortège funéraire longuement applaudi par la foule

Terrorisme

TOUTE L’INFO SUR

LIBÉRATION D’OTAGES FRANÇAIS AU BURKINA : L’HOMMAGE NATIONAL AUX DEUX MILITAIRES TUÉS

L’HEURE DU RECUEILLEMENT – Un hommage national est rendu ce mardi matin à Alain Bertoncello et Cédric de Pierrepont, les deux membres du commando Hubert tués dans le nord du Burkina Faso lors d’une opération qui a permis la libération de quatre otages, dont deux Français. Suivez cet hommage en direct sur LCI.
Live 

HOMMAGE NATIONAL À CÉDRIC DE PIERREPONT ET ALAIN BERTONCELLO

La France rend ce mardi  un hommage national, lors d’une cérémonie dans la cour des Invalides en présence du  président de la République, aux deux commandos de Marine tués en libérant des  otages au Burkina Faso. Voici les temps forts de cette cérémonie :

– Des centaines d’anonymes sur le Pont Alexandre III. Le cortège est passé sur le Pont Alexandre III à 10h, devant des centaines d’anonymes, pompiers, anciens combattants.  Un hommage populaire dans le silence puis sous les applaudissements des badauds.

 Cercueils tricolores et sangle de vie. Les cercueils des deux soldats sont arrivés drapés aux couleurs nationales, portés par des camarades des commandos marine et reliés par une « sangle de vie », une bande utilisée par les nageurs de combat.

– Cérémonie officielle à 11h. Le public n’est pas invité dans la cour des Invalides où a lieu l’hommage officiel car certaines personnes présentes, membres des commandos, doivent rester anonymes. Il peut toutefois suivre la cérémonie depuis l’esplanade des Invalides, où un écran a été installé. A la fin de l’hommage, le président de la République s’entretiendra dans des salons des Invalides avec les familles des victimes.

Horaire, déroulement, chaîne… Le programme de l’hommage national à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello

HOMMAGE

VIDEO – L’arrivée des familles des militaires dans l’enceinte des Invalides

Play

PlaySeek00:00

Current time00:00Duration00:50

Toggle MuteVolumeToggle Fullscreen

HYMNE

La Marseillaise retentit dans l’enceinte des Invalides, alors que les responsables politiques et les familles des soldats arrivent dans la cour d’honneur.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, vient d’arriver. Emmanuel et Brigitte Macron sont attendus à 11 heures

INVALIDES

VIDEO – L’arrivée des cercueils de deux soldats aux Invalides, pendant que le bagad (ensemble musical) interprète « Entre terre et mer ».

Play

PlaySeek00:00

Current time00:00Duration01:08

Toggle MuteVolumeToggle Fullscreen

EN VIDEO

Le silence et le recueillement. Revivez le passage du cortège sur le Pont Alexandre III .

Play

PlaySeek00:00

Current time00:00Duration01:31

Toggle MuteVolumeToggle Fullscreen

COUR D’HONNEUR

Les cercueils et les portraits des deux militaires seront ensuite disposés  côte à côte dans la cour d’honneur des Invalides, où le président Emmanuel  Macron fera une brève allocution, suivie de la sonnerie aux morts et de la  Marseillaise.

TRADITION RÉCENTE

 

Cette tradition d’hommage citoyen aux soldats tombés au combat, sur le plus  beau pont de la capitale française, est relativement récente: elle remonte à  2011, à l’initiative d’associations d’anciens combattants et du gouverneur  militaire de Paris.

PONT ALEXANDRE III

Le cortège funéraire passe sur le Pont Alexandre III sous les applaudissements des passants. Parmi eux des dizaines d’anciens combattants mais aussi des pompiers.

POSSIBILITÉ DE SE RECUEILLIR 

Après la cérémonie aux Invalides et avant les obsèques ce week-end, les personnes qui voudront rendre hommage à Alain Bertoncello pourront se rendre à partir de mercredi à la maison funéraire d’Annecy.

« Alain Bertoncello  reposera à partir de mercredi 15 mai 2019, à la maison funéraire , 45/47 Avenue de Loverchy à Annecy, où l’on pourra se recueillir », indiquent ses proches sur le site libramemoria.com.

Elle précise : « Les fleurs et les plaques pourront être remplacées préférentiellement par un don au profit du  « Comité Départemental de la Ligue Contre le Cancer de Haute-Savoie – mention Sépulture Alain Bertoncello ».

Cet avis tient lieu de faire-part ».

PRÉPARATIFS

Notre reporter est présente sur le pont Alexandre-III, où les cercueils des deux militaires tués s’arrêteront quelques minutes et où le public est appelé à se rendre pour leur rendre hommage.

Play

PlaySeek00:00

Current time00:00Duration01:11

Toggle MuteVolumeToggle Fullscreen

OBSÈQUES MERCREDI ET SAMEDI

Les obsèques d’Alain Bertoncello auront lieu samedi chez lui en Haute-Savoie (Centre-est) « dans l’intimité familiale ». Ceux qui le souhaitent pourront se recueillir devant sa dépouille, à la maison funéraire de la ville d’Annecy.

Les obsèques de Cédric de Pierrepont auront lieu mercredi après-midi en l’église de Larmor-Plage (Morbihan-Ouest).

DONALD TRUMP

Les Français ont fait un « super boulot » selon le président des Etats-Unis, Donald Trump, qui a tenu un point presse depuis le Bureau ovale.

Play

PlaySeek00:00

Current time00:00Duration00:14

Toggle MuteVolumeToggle Fullscreen

il y a 18 heures

Lundi, 13 mai 2019

ENQUÊTE OUVERTE

Suite à l’enlèvement  et la séquestration des deux Français au Bénin, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire du chef d’arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire d’otage commis en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste. Selon le parquet, cette enquête a été confiée à la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) et à la Sous-direction Anti-terroriste (SDAT).

HOMMAGE NATIONAL À CÉDRIC DE PIERREPONT ET ALAIN BERTONCELLO

La France rend ce mardi  un hommage national, lors d’une cérémonie dans la cour des Invalides en présence du  président de la République, aux deux commandos de Marine tués en libérant des  otages au Burkina Faso. Voici les temps forts de cette cérémonie :

– Des centaines d’anonymes sur le Pont Alexandre III. Le cortège est passé sur le Pont Alexandre III à 10h, devant des centaines d’anonymes, pompiers, anciens combattants.  Un hommage populaire dans le silence puis sous les applaudissements des badauds.

 Cercueils tricolores et sangle de vie. Les cercueils des deux soldats sont arrivés drapés aux couleurs nationales, portés par des camarades des commandos marine et reliés par une « sangle de vie », une bande utilisée par les nageurs de combat.

– Cérémonie officielle à 11h. Le public n’est pas invité dans la cour des Invalides où a lieu l’hommage officiel car certaines personnes présentes, membres des commandos, doivent rester anonymes. Il peut toutefois suivre la cérémonie depuis l’esplanade des Invalides, où un écran a été installé. A la fin de l’hommage, le président de la République s’entretiendra dans des salons des Invalides avec les familles des victimes.

Horaire, déroulement, chaîne… Le programme de l’hommage national à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello

CÉRÉMONIE ADAPTÉE

L’hommage de mardi aura lieu en deux temps. Le premier, dès 10h, sera citoyen. Tous les Français sont invités à se rendre sur le Pont Alexandre III pour saluer le passage des cercueils des deux membres des forces spéciales françaises tués au combat.

A 11H ensuite, débutera la cérémonie officielle dans la cour des Invalides, où les soldats recevront la Légion d’honneur à titre posthume. Fait assez inédit, les frères d’armes des deux soldats ne pourront pas être filmés puisqu’ils font partie des forces spéciales. La cérémonie a donc été réadaptée afin que les caméras soient tenues à distance.

Play

PlaySeek00:00

Current time00:00Duration01:51

Toggle MuteVolumeToggle Fullscreen

« LE CONJOINT QUE JE VOULAIS POUR TOUTE MA VIE » 

La compagne d’Alain Bertoncello, Léa, 26 ans, militaire elle aussi,  a évoqué ce lundi sur TF1 son conjoint parti tôt. « Il était parfait. Pour moi, à mes yeux, c’était le conjoint que je voulais pour toute ma vie (…) Bien sûr qu’il était conscient du danger. Après, on en parle pas. Ce n’est pas quelque chose que l’on met vraiment en avant parce que c’est difficile d’en parler. Moi je savais les risques (…) Je l’ai eu la veille au téléphone. On s’est dit des mots d’amour, heureusement, on s’est écrit quelques messages, se souvient la jeune femme très éprouvée. J’ai senti à sa voix qu’il était excité de quelque chose. Je sentais qu’il allait partir sur le terrain… ».

TÉMOIGNAGE

La jeune femme revient notamment sur la polémique concernant les risques pris par les otages.

« Je n’arrive pas à croire que je ne le reverrai plus » : Léa, la compagne du militaire Alain Bertoncello sous le choc

<img class="img-cmp__img initjs lazyloaded" src="data:;base64, » alt= »"Je n’arrive pas à croire que je ne le reverrai plus" : Léa, la compagne du militaire Alain Bertoncello sous le choc » data-module= »lazyload » />

DRAPEAUX EN BERNE À ANGERS

« JE REÇOIS ÉNORMÉMENT DE MESSAGES DE SOUTIEN »

« Je reçois énormément de messages. Ça me touche énormément. Je n’ai pas le courage et la force d’y répondre mais ça me touche énormément ». Léa, la compagne d’Alain Bertoncello, l’un des deux militaires tués la semaine dernière au Burkina Faso en sauvant deux otages Français, a remercié sur RTL ce lundi matin les nombreuses personnes qui lui ont fait part de leur soutien depuis le décès de son « héros ».

Léa devait rejoindre son compagnon pour s’installer à Toulon, une fois qu’il serait rentré en France. Ils avaient prévu de s’installer ensemble, et avaient déjà parlé d’enfant.

« L’HEURE EST AUX HOMMAGES » PAS A LA POLÉMIQUE

« La doctrine de la France est de protéger les Français partout où ils se trouvent », a rappelé Florence Parly, ministre des Armées, sur France Inter ce lundi matin. « Toutes les précautions devaient être prises pour parvenir à ce résultat (…) Mais quand une mission se déroule en pleine  nuit, c’est difficile. On ne pouvait pas savoir dans quelle hutte se trouvaient les otages (…) Il fallait avoir une appréciation de situation ».

La ministre des Armés a ajouté:  « Si les terroristes veulent s’en prendre à la France et aux Français, nous les trouverons et nous les neutraliserons ».

Pour Florence Parly, l’heure n’est pas à la polémique mais « aux hommages ».  » C’est une fierté que cette mission ait été réussie. Les otages sont rentrés et ils sont rentrés sains et saufs. Il faut rendre hommage à ces militaires qui les ont sauvés ».

« ON NE VA PAS DANS CES PAYS EN TOURISTE »

« Le conseil aux voyageurs c’est un conseil, on on ne peut pas leur interdire d’y aller », déclare Le général Dominique Trinquand, ancien chef de mission militaire auprès de l’ONU,  ce lundi matin dans la Matinale de LCI. « Quand c’est indiqué en rouge ou en orange, on ne va pas dans ces pays-là en touriste ». Il ajoute : « En allant là, on tend la main aux terroristes. Ils se disent la belle aubaine, c’est des paquets, car c’est comme ça qu’ils les appellent, que l’on va pouvoir monnayer ».

ALAIN BERTONCELLO, SON « HÉROS »

Après le témoignage poignant dimanche soir au JT de TF1  de Florence Charton, la compagne du commando marine Cédric de Pierrepont, mort dans la nuit de jeudi à vendredi au Burkina Faso, c’est celui de Léa, 26 ans, qui est à lire dans Le Parisien ce lundi matin. La  compagne d’Alain Bertoncello, le deuxième militaire tué au Burkina en libérant les otages, décrit son compagnon comme « un homme joyeux, souriant et drôle ». « Alain était humble, actif sur tous les fronts. Serviable, attentif, perfectionniste. C’était un homme parfait, et c’était mon soleil », commente-t-elle.

Egalement militaire, elle indique qu’elle était en tant que soldat « préparée à l’absence », au « vide  » avant de préciser : « Mais une mort aussi soudaine, on ne s’y attend pas. C’est juste impensable. Pourtant, on connaît les risques de son métier. Mais on n’y pense pas forcément. Je n’arrive pas à croire que je ne le reverrai plus. C’est trop brutal. »  Puis elle conclut : « Je ne le reverrai plus. C’est mon héros ».

il y a 2 jours

Dimanche, 12 mai 2019

TÉMOIGNAGE

Florence Charton, la compagne du commando marine Cédric de Pierrepont, mort dans la nuit de jeudi à vendredi au Burkina Faso, s’est exprimée ce soir au 20 Heures de TF1.

VIDÉO – « Il est mort pour ce qu’il aimait faire » : le témoignage poignant de la compagne d’un militaire tué au Burkina Faso

<img class="img-cmp__img initjs lazyloaded" src="data:;base64, » alt= »VIDÉO – "Il est mort pour ce qu’il aimait faire" : le témoignage poignant de la compagne d’un militaire tué au Burkina Faso » data-module= »lazyload » />

TOURISME

Les professionnels du tourisme réagissent au souhait du ministre Jean-Yves Le Drian d’un « durcissement de la réglementation ». « Passer plus de zones en rouge, ce n’est pas une solution. Il faut être plus vigilant sur le suivi de l’actualité, l’évolution des situations, pour détecter les zones où le danger, effectivement, est important. Mais le Quai d’Orsay fait déjà un bon travail », a déclaré à l’AFP le représentant des agences de voyages françaises Jean-Pierre Mas.

« Revenir à la politique du +ceinture et bretelles+ d’il y a cinq ou six ans, où dès qu’il y avait un risque dans un pays comme l’Egypte, il était classé totalement en zone rouge… ce n’est pas une bonne solution », a-t-il estimé. « Le voyage c’est aussi une petite part de risques, sinon il faut rester à la maison », a-t-il conclu.

HOMMAGE

« J’ai perdu l’amour de ma vie, je l’attendais depuis toujours ». Auprès de BFMTV, la compagne du soldat Cédric de Pierrepont a évoqué son souvenir. « J’ai perdu un homme parfait. J’étais prête à l’absence, mais je n’étais pas prête à le perdre. Il était parfait mais c’était vraiment un homme de combat. Je sais que si c’était à refaire il y retournerait ».

HOMMAGE

Des écoles au nom des deux militaires tués ? C’est la proposition du ministre de l’Education.

TERRORISME

Focus sur le groupe qui devait récupérer les deux otages.

VIDEO – Burkina Faso : qu’est-ce que la Katiba Macina, ce groupe terroriste impliqué dans la prise d’otages des Français ?

<img class="img-cmp__img initjs lazyloaded" src="data:;base64, » alt= »VIDEO – Burkina Faso : qu’est-ce que la Katiba Macina, ce groupe terroriste impliqué dans la prise d’otages des Français ? » data-module= »lazyload » />

DES OTAGES MARQUÉS 

« Ils sont très fatigués et marqués de leur détention et par ailleurs très affectés par les conséquences en vies humaines de tout cela », a déclaré dimanche le responsable du Centre de crise du Quai d’Orsay. qui est allé les chercher au Burkina Faso après leur libération dans la nuit de jeudi à vendredi.

Ils sont « dans l’humilité », « conscients du sacrifice de trois vies », celle de deux commandos des forces spéciales françaises durant leur libération au Burkina Faso et de leur guide lors de leur enlèvement au Bénin, a-t-il dit à l’AFP.

ÉMOTION 

Trois jours après l’annonce de la mort du maître Cédric de Pierrepont et du maître Alain Bertoncello, 33 et 27 ans, tombés au Burkina Faso, l’émotion ne retombe pas dans leurs villages d’attache. Unes des journaux, dépôts de fleurs, photos sur les réseaux sociaux… les hommages sont spontanés. À Saint-Mandrier-sur-Mer, dans le Var, où était située la base des deux militaires, on pleure deux héros.

Play

PlaySeek00:00

Current time00:00Duration03:09

Toggle MuteVolumeToggle Fullscreen

CAGNOTTE

« Pour la famille de notre pote DPP, ce héros qui a fait le sacrifice ultime, donner sa vie pour en sauver d’autres ». Afin de soutenir la famille de leur ami disparu, qu’ils surnommaient DPP, les proches de Cédric de Pierrpont, chef de groupe au sein du commando Hubert, ont créé une cagnotte en ligne. Elle sera intégralement reversée à sa maman.

RÉACTION 

Invitée du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, Nathalie Loiseau, tête de liste de La République en marche pour les élections européennes, a réagi à la polémique sur le tourisme en zones à risques, après la libération des deux otages français au Burkina Faso.

« Je n’aime pas cette façon de faire de la polémique en France. Les deux otages ont dit leurs regrets ils vivront avec ça toute leur vie. Ça suffit », a-t-elle déclaré.

HOMMAGE

Après la libération, au prix de la vie de deux militaires, des otages français, enlevés le 1er mai pendant un séjour touristique au Bénin, de nombreux  internautes ont tenu à honorer la mémoire de l’accompagnateur des deux touristes, dont le corps a été découvert le 4 mai dans le parc de la Pendjari .

« Il s’appelait Fiacre Gbédji » : les appels à ne pas oublier le guide béninois assassiné des deux ex-otages français se multiplient

<img class="img-cmp__img initjs lazyloaded" src="data:;base64, » alt= »"Il s’appelait Fiacre Gbédji" : les appels à ne pas oublier le guide béninois assassiné des deux ex-otages français se multiplient » data-module= »lazyload » />

TÉMOIGNAGE 

Jean-Luc Bertoncello, le père d’un des deux commandos Marine qui ont trouvé la mort au combat dans l’opération de libération de quatre otages en Afrique de l’Ouest, a réagi au micro de LCI et TF1. ll témoigne de sa tristesse mais aussi de sa fierté.

VIDÉO – Militaires français tués au Burkina Faso : « Mon fils a réussi sa mission, tant mieux si les gens sont heureux »

<img class="img-cmp__img initjs lazyloaded" src="data:;base64, » alt= »VIDÉO – Militaires français tués au Burkina Faso : "Mon fils a réussi sa mission, tant mieux si les gens sont heureux" » data-module= »lazyload » />

RÉACTION

La mère du lieutenant colonel Arnaud Beltrame mort après s’être substitué à une otage, en mars 2018, lors de l’attentat de Trèbes, s’exprime ce dimanche dans les colonnes du JDD soulignant « une énorme différence », entre l’acte héroïque de son fils, et celui des deux militaires d’élite tués dans l’opération de libération de quatre otages au Burkina Faso.

« Arnaud a agi en France, pas sur un théâtre de guerre, et les otages su Super U de Trèbes étaient pris au dépourvu dans leur vie quotidienne », explique Nicolle Beltrame. Et de poursuivre : « Les deux touristes (Français, libérés au même moment qu’une Sud-Coréenne et une Américaine, ndlr), Patrick Pique et Laurent Lassimouillas, eux, sont allés dans une zone excessivement dangereuse pour du loisir, pour un plaisir personnel (…) Je trouve ça très égoïste. »

Ils avaient été enlevés le 1er mai dernier pendant un séjour touristique au Bénin, pays jusque-là épargné par l’insécurité en Afrique de l’Ouest. Patrick Picque et Laurent Lassimouillas, les deux ex-otages français libérés dans la nuit du 9 au 10 mai par les forces spéciales dans le nord du Burkina Faso, ont été accueillis samedi par Emmanuel Macron à l’aéroport militaire de Villacoublay, près de Paris.

Selon les déclarations faites dimanche par le responsable du Centre de crise du Quai d’Orsay, ils sont « très marqués » par ce qu’ils ont vécu et « très affectés » par la mort de leur guide et de celle de deux soldats français lors de l’opération qui leur a permis, en même temps que deux autres otages, d’échapper aux mains d’un groupe djihadiste.

Deux militaires français tombés en héros

Un hommage national doit avoir lieu mardi aux Invalides pour les deux militaires tombés au combat, Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, salués comme des « héros » par l’ensemble de la classe politique.

Les premiers mots des ex-otages avaient été à leur attention. « Toutes nos pensées vont aux familles des soldats et aux soldats qui ont perdu  la vie », avait déclaré Laurent Lassimouillas, l’un des deux ex-otages, lors de son arrivée à Ouagadougou. « On voulait présenter nos  condoléances tout de suite », avait affirmé devant la presse l’ex-otage, l’air fatigué et éprouvé.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s