Le Figaro Premium – Une «feuille de route

Le Figaro Premium – Une «feuille de route

Rate This

Le Figaro Premium – Une «feuille de route:

Le chantier est laborieux mais des initiatives importantes ont été prises récemment, avec pour objectif la création à l’horizon d’une dizaine d’années d’une Union européenne de sécurité et de défense (UESD).

Peu présent durant la campagne, le chantier de la défense européenne, toujours laborieux, n’en est pas pour autant au point mort. À Paris, une concertation interministérielle a été engagée, le 9 mai, sur la base d’un rapport remis, début mars, à Emmanuel Macron par l’ancien secrétaire général de la défense nationale (SGDSN), Louis Gautier. Intitulé «Défendre notre Europe. Vers une union de la sécurité et de la défense», ce document se distingue par une approche résolument pragmatique. Le constat de départ est en forme de signal d’alarme. D’inquiétantes inconnues pèsent sur l’équation de sécurité européenne, à cause du démantèlement des accords conclus à la fin de la guerre froide, l’amoindrissement de la garantie américaine, ou ce qui est ressenti comme tel, et les provocations russes. «Soyons lucides, les Européens sont incapables de faire face collectivement à une crise majeure qui surviendrait sur leur sol ou à un conflit dans leur voisinage», souligne Louis Gautier, qui vient qui d’être auditionné au Parlement.

» LIRE AUSSI – L’«armée européenne», nouvelle priorité du couple franco-allemand

Des initiatives importantes ont été prises récemment. Un fonds européen de défense (FEDef) prévoit 13,4 milliards d’euros entre 2021 et 2027 pour les équipements et la recherche. «Pour la première fois, il y aura sur la table de l’argent européen pour la défense et cela va changer la donne», estime Louis Gautier. Autre exemple, le système de combat aérien du futur (SCAF) qui conditionne l’avenir dans le domaine aéronautique militaire. À bas bruit, la relance du projet est engagée. «Mais l’essai n’est pas transformé et ne pourra l’être que dans la durée», relève l’auteur du rapport.

«Ayons un niveau d’ambition élevé mais qui soit accepté par nos partenaires»

Les espoirs ont été plusieurs fois déçus. Pour être consolidée, la dynamique nécessite une «feuille de route» partagée avec l’Allemagne, et proposée aux autres partenaires européens, estime M. Gautier. L’objectif est la création à l’horizon d’une dizaine d’années d’une Union européenne de sécurité et de défense (UESD) reposant sur un accord politique autour de cinq finalités: l’affirmation des intérêts stratégiques européens, la protection de l’Union et de ses citoyens, la réaction aux crises et aux conflits, le renforcement capacitaire, la consolidation de la base industrielle et technologique européenne. Un processus graduel prévoit trois premières étapes, en 2020, 2022 et 2027. Après cette échéance, un accord obtenu de tous ou à quelques-uns pourrait donner naissance à l’UESD. Cela impliquera éventuellement une révision des traités européens ou un traité ad hoc pour les seuls États qui le souhaiteraient.

Cela suppose de la part de la France un certain nombre de clarifications, concède Louis Gautier, tant il est vrai que «l’Europe de la défense» est devenu un mot-valise, intraduisible pour nos partenaires, un fourre-tout perçu comme la projection de la façon dont les Français conçoivent la défense nationale. «Ayons un niveau d’ambition élevé mais qui soit accepté par nos partenaires», insiste l’ex-SGDSN. Son rapport, qu’il compare à une «boîte à outils», formule une centaine de propositions concrètes, notamment pour affirmer l’autonomie stratégique des Européens. Un point de friction pour les pays qui s’en remettent d’abord à l’Otan pour leur défense. «Arrêtons les faux débats, n’agitons pas les drapeaux rouges qui permettent à certains de trouver des faux-fuyants», rétorque Louis Gautier, estimant que «personne ne conteste le rôle de l’Otan pour gérer la défense collective des Européens et les crises “du haut du spectre”». En revanche, l’UE doit se préoccuper des crises qui ont des conséquences majeures sur sa sécurité: attaques terroristes visant les organismes d’importance vitale, afflux migratoires aux frontières, trafics en mer, menées hostiles dans le milieu cyber, spatial, voire sous-marin…

Cet article est publié dans l’édition du Figaro du 25/05/2019.
Accédez à sa version PDF en cliquant ici

Source: premium.lefigaro.fr

https://eldorhaan.wordpress.com/2019/05/26/le-figaro-premium-une-feuille-de-route/#more-48736

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Revue de presse nationale et internationale.