Montée des eaux, météo extrême… Le rapport alarmant des experts climat de l’ONU

  1. Home 
  2. Actualité 
  3. Sciences & Environnement

Montée des eaux, météo extrême… Le rapport alarmant des experts climat de l’ONU

  • Par  Le Figaro avec AFP 
  • Mis à jour le 25/09/2019 à 11:29 
  • Publié le 25/09/2019 à 11:10
Le niveau des mers a augmenté 2,5 fois plus vite au début du XXIe siècle qu'au XXe.

Victimes du réchauffement, les océans et les zones gelées dépérissent à grande vitesse, menaçant des pans entiers de l’Humanité qui doit réduire au plus vite ses émissions de CO2 pour limiter les dégâts, avertit mercredi un rapport du Giec.

Victimes du réchauffement, les océans et les zones gelées dépérissent à grande vitesse, menaçant des pans entiers de l’Humanité qui doit réduire au plus vite ses émissions de CO2 pour limiter les dégâts, avertit mercredi un rapport alarmant du Giec.

» LIRE AUSSI – Quand la France se réchauffera: tout ce qui va changer dans nos vies

• Des cyclones plus puissants et destructeurs:

L’«intensité moyenne» des cyclones tropicaux et la proportion des cyclones de catégorie 4 et 5, qui se serait déjà accru ces dernières décennies, «devraient augmenter», même si les cyclones de manière générale ne devraient pas être plus fréquents, selon le rapport.

• La hausse du niveau des mers 2,5 fois plus rapide qu’au XXe siècle:

Le niveau des mers a augmenté 2,5 fois plus vite au début du XXIe siècle qu’au XXe, et va continuer à s’accroître principalement en raison du rétrécissement des calottes glaciaires, selon le même rapport. Quels que soient les scénarios, la mer continuera à s’élever après 2100. Dans un monde à +2°C le rythme d’élévation pourrait se stabiliser, jusqu’à atteindre environ 1 mètre en 2300, contre plusieurs mètres si les émissions de gaz à effet de serre continuent au même rythme qu’aujourd’hui, selon ce document.

• Protéger les côtes coûtera jusqu’à des centaines de milliards de dollars par an.

Construire des protections contre la montée des eaux pourrait réduire de 100 à 1000 fois les risques d’inondations, à condition d’investir «des dizaines à des centaines de milliards de dollars par an». Ce qui fonctionne pour les mégapoles côtières est toutefois moins efficace pour les deltas agricoles ou les petits atolls, préviennent les scientifiques, sachant que les Etats insulaires n’auront de toute façon pas les moyens de dépenser l’équivalent de «plusieurs» points de PIB pour de tels travaux.

» LIRE AUSSI – Climat: le réchauffement actuel, du jamais-vu en 2 000 ans

Le Figaro avec AFP

http://www.lefigaro.fr/sciences/montee-des-eaux-meteo-extreme-le-bilan-alarmant-des-experts-climat-de-l-onu-20190925?utm_source=CRM&utm_medium=email&utm_campaign=[20190925_NL_ALERTESINFOS]&mediego_euid=[2529769]&een=07d35d6dfbc7bc24543248fcd9bee521&seen=6&m_i=ImrsVTvALdvU9qLSRnR4bydF%2BnMAAPsG8XLhQ9H5K%2BQXz4skjIwWIM_K4YgF5jUzmxjFz2KT9ZavAjR_skDizBOhhgnpiP%2BfI3

Une réflexion sur « Montée des eaux, météo extrême… Le rapport alarmant des experts climat de l’ONU »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s