La députée LFI Mathilde Panot interpellée en Algérie et placée en séjour surveillé

La députée LFI Mathilde Panot interpellée en Algérie et placée en séjour surveillé

2 oct. 2019, 10:36

La députée LFI Mathilde Panot interpellée en Algérie et placée en séjour surveillé

© LUCAS BARIOULET / AFPMathilde Panot (La France insoumise) prend la parole à l’Assemblée nationale le 4 juin 2019 à Paris (image d’illustration).

La France insoumise s’est insurgée de l’interpellation de la vice-présidente du groupe insoumis à l’Assemblée nationale, Mathilde Panot, et de ses accompagnateurs. Ils se trouvaient en Algérie pour y rencontrer des personnalités politiques locales.

«Le groupe parlementaire insoumis proteste contre l’interpellation à Bejaïa en Algérie de sa co-présidente Mathilde Panot et de ses accompagnateurs. Dix heures plus tard ils sont placés en séjour surveillé à Alger sans connaître les intentions pour la suite de ceux qui les ont contraints à ce retour sous escorte», annonce La France insoumise dans un communiqué publié sur son site le 2 octobre.

Mathilde Panot participait, en Algérie, à un «programme de rencontres» avec des personnalités politiques locales. «Je suis en Algérie depuis hier […] Plus que jamais, nous devons exprimer notre solidarité avec le peuple algérien !», avait-elle posté sur Twitter le 30 septembre.

Mathilde Panot@MathildePanot

« Je suis en Algérie depuis hier […] Plus que jamais, nous devons exprimer notre solidarité avec le peuple algérien ! »
Retrouvez sur Facebook ma première note concernant mon séjour sur le territoire algérien

https://www.facebook.com/411320859261065/posts/908425606217252?sfns=mo …

Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter

29622:09 – 30 sept. 2019 · Algiers, AlgeriaInformations sur les Publicités Twitter et confidentialité198 personnes parlent à ce sujet

Dans une publication sur Facebook, la députée détaillait les raisons de sa présence dans ce pays, secoué depuis plusieurs mois par un mouvement de manifestations. «En tant que militante de la révolution citoyenne, je suis venue avec mon suppléant Mourad Tagzout rencontrer les acteurs et actrices du mouvement populaire pour comprendre, apprendre et exprimer notre solidarité à cette révolution du sourire. Je voulais ici vous écrire une partie de ces discussions avec les femmes et les hommes qui se battent avec courage pour que le système dégage »», témoignait la femme politique.Lire aussiAlgérie : les candidats déclarés à la présidentielle dans le collimateur de la rue

Dans son message, elle dénonçait notamment «une répression et une volonté d’effrayer le peuple pour arrêter un mouvement révolutionnaire historique et pacifique».

Sur place, elle a notamment rencontré des députés du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), du Parti Socialiste des Travailleurs (PST), et du Mouvement Démocratique et Social (MDS).

Le groupe insoumis a ajouté qu’il demandait la garantie de «sûreté» des individus interpellés et de «leur liberté de circuler».

France

Raconter l’actualité

https://francais.rt.com/france/66413-deputee-lfi-mathilde-panot-interpellee-bejaia-algerie?utm_source=browser&utm_medium=push_notifications&utm_campaign=push_notifications

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s