Déclaration turque au sujet des hydrocarbures au large de Chypre

Déclaration turque au sujet des hydrocarbures au large de Chypre

RÉSEAU VOLTAIRE | ANKARA (TURQUIE) | 20 SEPTEMBRE 2019 

+
JPEG - 31.2 ko

Les informations faisant état de la signature par l’administration chypriote grecque d’accords avec la société française Total et la société italienne ENI aux fins de l’exploration en mer des hydrocarbures du prétendu « secteur d’exploration no 7 » de la zone économique exclusive, que ladite administration a délimité unilatéralement au mépris des droits légitimes des Chypriotes turcs sur l’ensemble de l’île, montrent que l’administration chypriote grecque ne comprend pas notre détermination, malgré toutes nos mises en garde.

Comme nous l’avons souligné à maintes reprises et fait savoir à la communauté internationale, une section du prétendu « secteur d’exploration no 7 » fait partie du plateau continental turc, dont les limites ont été enregistrées auprès de l’Organisation des Nations Unies.

Comme cela a été le cas jusqu’à présent, la Turquie ne permettra en aucun cas à un pays, à une société ou à un navire étrangers de mener sans autorisation des activités d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures dans les espaces maritimes relevant de sa juridiction et continuera de prendre les mesures qui s’imposent pour protéger ses droits et ses intérêts.

Nous réaffirmons avec insistance que les actes unilatéraux de l’administration chypriote grecque, qui visent à usurper les droits des Chypriotes turcs, ne contribuent nullement à la paix et à la stabilité en Méditerranée orientale. La proposition formulée par les Chypriotes turcs en faveur d’une répartition équitable des ressources naturelles de l’île demeure d’actualité. Malheureusement, la récente signature des accords susmentionnés montre que l’administration chypriote grecque persiste dans son comportement irresponsable en refusant de tenir compte des droits égaux et inaliénables des Chypriotes turcs sur les ressources naturelles de l’île et de ses environs.

Une fois de plus, nous recommandons aux sociétés intéressées de s’abstenir de mener toute activité liée aux hydrocarbures sur le plateau continental turc et de considérer les licences délivrées par l’administration chypriote grecque comme nulles et non avenues.

https://www.voltairenet.org/article207780.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s