Quarts de finale : Le XV de France a cédé in extremis face au pays de Galles

20 OCTOBRE 2019 – MATHIEU WARNIER

Quarts de finale : Le XV de France a cédé in extremis face au pays de Galles

Le pays de Galles s’est qualifié pour les demi-finales de la Coupe du Monde en arrachant la victoire face au XV de France, qui aura mené au score l’essentiel de la rencontre.Les Gallois tiennent leur revanche ! Huit ans après une demi-finale à couteaux tirés en Nouvelle-Zélande, c’est sur la pelouse d’Oita que le XV du Poireau a dominé d’une marge infime une équipe de France courageuse mais plombée par son indiscipline. Une rencontre que les Bleus ont démarré tambour battant. Face à des Gallois qui ont nettement peiné dans l’entame de ce quart de finale, Sébastien Vahaamahina a mis ses coéquipiers sur de bons rails dès le 5eme minute. Sur une touche à cinq mètres, le maul français a mis la défense du XV du Poireau sur le reculoir et, sous l’impulsion de Guilhem Guirado, le deuxième-ligne de Clermont s’est arraché pour aplatir le premier essai français. Dans la foulée, le XV de France n’a pas arrêté son effort et, à la conclusion d’une belle remontée de balle, Charles Ollivon a confirmé l’entame parfaite des Bleus. A l’initiative, Virimi Vakatawa a su combiner avec Romain Ntamack puis Antoine Dupont pour envoyer le Toulonnais derrière la ligne. Avec deux essais encaissés en moins de dix minutes, les Gallois se devaient de répondre… et ce sont les Français qui leur ont offert une munition ! Guilhem Guirado n’a pas pu conserver le contrôle du ballon sur un contact, ce dont a profité Aaron Wainwright pour passer dans le dos de la défense française et remettre le XV du Poireau dans le match.

TF1@TF1

🇫🇷

#RWC2019 Quel début de match des Bleus ! Dans la foulée du premier essai de Vahaamahina, l’équipe de France ne relâche pas la pression et inscrit un nouvel essai grâce à Ollivon (12-0) #WALvFRA

Voir l'image sur Twitter

3609:29 – 20 oct. 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialitéVoir les autres Tweets de TF1

Vahaamahina, de héros à zéro !


Sur une pénalité, Dan Biggar a ramené les Gallois à deux points des Français mais les hommes de Jacques Brunel avaient de la suite dans les idées sur la pelouse d’Oita. Les Gallois, en cinq minutes, ont perdu pied. D’abord, Josh Navidi a été contraint de céder sa place à Ross Moriarty sur blessure… avant que ce dernier ne ressorte du terrain pour dix minutes. Auteur d’une cravate sur Gaël Fickou, le troisième-ligne gallois a vu Jaco Peyper sortir logiquement le carton jaune. Une infériorité numérique dont les Bleus ont immédiatement tiré parti. Sur une touche, Charles Ollivon perce le rideau défensif gallois avant de trouver Romain Ntamack en relais qui a envoyé Virimi Vakatawa à l’essai. Une avance de neuf points à la mi-temps qui aurait pu être de douze longueurs si le buteur français n’avait pas trouvé le poteau une deuxième fois. Romain Ntamack, victime d’une béquille à la cuisse droite, a dû céder sa place à Camille Lopez pour un début de deuxième période… cauchemardesque pour les Bleus. Après un drop raté, l’indiscipline trop souvent reprochée aux Français a fait son retour de manière éclatante ! Dans un maul, Sébastien Vahaamahina a d’abord pris au cou Aaron Wainwright avant de lui asséner un coup de coude à la mâchoire. Si l’arbitre n’avait pas vu ce geste, ce n’était pas le cas de de l’arbitre vidéo qui a prévenu Jaco Peyper. Ce dernier a très logiquement sorti le carton rouge contre le deuxième-ligne tricolore avec 30 minutes encore à jouer. Pour la première fois en Coupe du Monde, les Bleus ont fini un match à quatorze.

TF1@TF1

#RWC2019 Quel mauvais geste de Vahaamahina, logiquement expulsé après visionnage de la vidéo par l’arbitre… Peut-être l’un des tournants de cette rencontre #WALvFRA

Voir l'image sur Twitter

5110:32 – 20 oct. 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité47 personnes parlent à ce sujet

Une dernière demi-heure courageuse mais frustrante


En infériorité numérique, les Français ont alors subi toujours plus de pression de la part de l’attaque galloise. Jacques Brunel a commencé à lancer du sang neuf avec Camille Chat qui a pris la place du capitaine Guilhem Guirado. Dan Biggar a profité d’une faute française pour ramener le pays de Galles à six longueurs à 25 minutes du terme de la rencontre. Les deux équipes se sont rendu coup pour coup, la défense française se montrant plus solidaire que jamais, les joueurs dépassant leurs limites pour stopper les vagues galloises mais la lucidité s’est avérée absente quand Damian Penaud n’a pas pu contrôler un ballon envoyé à l’aile dans les cinq derniers mètres. Virimi Vakatawa a une nouvelle fois mis la défense galloise sur les rotules à dix minutes du terme mais les Bleus ont manqué à chaque fois l’occasion de marquer en deuxième période et de creuser l’écart. En toute fin de match, ça leur a coûté cher. Après un en-avant gallois dans un maul, les Français craquent sur la mêlée et, malgré un en-avant net sur l’arrachage du ballon que l’arbitrage vidéo permet de voir, Jaco Peyper a validé l’essai de Ross Moriarty à six minutes du terme de la rencontre. La transformation de Dan Biggar a permis aux Gallois de passer devant au score pour la première fois du match et de valider leur billet pour les demi-finales (20-19) où ils retrouveront le Japon ou l’Afrique du Sud.

TF1@TF1

🎥

#RWC2019 A six minutes de la sirène, Moriarty a marqué un essai – litigieux – qui a offert une victoire in extremis aux Gallois (20-19)

Revoir son essai : https://www.tf1.fr/embedplayer/13669274 …#WALvFRA911:22 – 20 oct. 2019

https://coupedumonde.sports.orange.fr/apresmatch/quarts-de-finale-le-xv-de-france-a-cede-in-extremis-face-au-pays-de-galles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s