TRUMP ERDOGAN ET LES KURDES

TRUMP ERDOGAN ET LES KURDES

Le 9 octobre 2019, La Turquie présidée par Recep Tayyip Erdogan lance une offensive au au nord de la Syrie, région hautement conflictuelle contrôlée par les Kurdes depuis quelques années. Cette attaque orchestrée par Ankara avait pour objectif la prise de contrôle sur la région en y siégeant son armée et ainsi, créer une zone tampon tant espérée. Quelques jours avant l’attaque, Erdogan s’entretient avec le président américain à la recherche d’une alliance. Trump aura finalement étrangement tweeté son support à Ankara, interprété par plusieurs telle une trahison à la cause kurde. Quels rapports entretiennent ces trois acteurs et quel débouché les attends?

La Turquie et les Kurdes, retour en arrière

Historiquement, la Turquie maintient depuis longtemps un rapport conflictuelles avec l’entité kurde. Tantôt sur son propre territoire, parfois sur les zones frontalières, Ankara se bat vigoureusement depuis plus d’un siècle contre la menace d’une nation sans état qui cherche désespérément une souveraineté territoriale nommée Kurdistan. 

En 1978, le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), organisation politique et militaire qualifiée de terroriste par la Turquie et ses alliées, a été fondée à Ankara. Mouvements de révoltes et combats armés, le PKK se bat pour l’indépendance et a réussi à inspirer la création d’autres groupes armées (Parti de l’union démocratique (PYD), en Syrie, et le Parti pour une vie libre au Kurdistan (PJAK)) et à se faire des alliés. Le plus gros bassin de la population kurde se trouve au sud de la Turquie et présente une menace à l’unité territoriale turque. Ankara est depuis à l’offensive et son seul objectif est le contrôle de son territoire et cela, à n’importe quel prix.

L’ENTITÉ KURDE

L’entité Kurde

L’entité Kurde

Entre la Turquie, l’Iran, l’Irak et la Syrie, les kurdes aux origines Indo-européennes (perses) majoritairement sunnite, vivent depuis des siècles sur ces territoires et se battent encore à ce jour pour la création d’un État nommé Kurdistan. L’autonomie territoriale a été inscrite dans le traité de Sèvre en 1920 et envisageait la création du Kurdistan en Turquie. Les turques combattent farouchement l’idée et trois années plus tard, le projet est retiré du Traité de Lausanne de 1923. Quelques décennies plus tard,  les kurdes maintiennent leurs efforts grâces à différentes alliances et parviennent à créer une région autonome au Nord de l’Irak. Malgré les conflits politiques au sein même des différents groupes kurdes, les combattants continues leurs campagnes afin de garder le contrôle de la région et se retrouvent aujourd’hui au front contre la menace grandissante du groupe armée Daesh. Malgré toutes les difficultés, le souhait de voir naître un pays souverain persiste.

Les américains, tantôt allié kurde, tantôt l’allié des turques?

L’agenda américain est présent au dans la zone moyen-orientale/

Kurdistan,  pétrolement riche

La guerre syrienne

Quel sera le prochain Tweet

 Cette attaque a eu pour conséquence la remise en cause des alliances stratégiques de la région, commençant par l’alliance américano-kurde. Q

https://cafeactualite.wordpress.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s