EN DIRECT. Remaniement – Jean Castex : « Je mesure l’immensité de la tâche qui m’attend »

EN DIRECT. Remaniement – Jean Castex : « Je mesure l’immensité de la tâche qui m’attend »

Édouard Philippe a présenté sa démission et celle de son gouvernement. Le Monsieur Déconfinement Jean Castex a été nommé Premier ministre par Emmanuel Macron.

Par LePoint.fr (avec AFP)Modifié le 03/07/2020 à 16:01 – Publié le 03/07/2020 à 10:23 | Le Point.fr

<img src="https://static.lpnt.fr/images/2020/07/03/20520389-20521902-article-jpg_7212128_660x281.jpg&quot; alt="Emmanuel Macron a choisi vendredi de remplacer Edouard Philippe a Matignon par Jean Castex, 55 ans, son actuel << M. deconfinement >>. " title="Emmanuel Macron a choisi vendredi de remplacer Edouard Philippe a Matignon par Jean Castex, 55 ans, son actuel <
Emmanuel Macron a choisi vendredi de remplacer Édouard Philippe à Matignon par Jean Castex, 55 ans, son actuel « M. déconfinement ». © CHARLES PLATIAU / POOL / AFP

ABONNEZ-VOUS

L’essentiel

  • Le bouleversement gouvernemental est enclenché. Ce vendredi matin, Édouard Philippe a remis la démission de son gouvernement à Emmanuel Macron, qui l’a acceptée, a annoncé l’Élysée. « M. Édouard Philippe a remis ce jour la démission du gouvernement au président de la République, qui l’a acceptée. Il assure, avec les membres du gouvernement, le traitement des affaires courantes jusqu’à la nomination du nouveau gouvernement », indique un court communiqué de la présidence.PUBLICITÉAds by Teads
  • Quelques minutes plus tard, l’Élysée indique qu’un nouveau Premier ministre « sera nommé dans les prochaines heures ». « Une nouvelle étape s’ouvre avec de nouveaux talents et de nouvelles méthodes de gouvernement », a simplement ajouté la présidence. Après trois ans de fonction, Édouard Philippe quitte Matignon et ne sera pas le chef du prochain gouvernement. Il retrouvera son mandat de maire du Havre dans les jours qui viennent.
  • Pour remplacer Édouard Philippe, dont la popularité a grimpé en flèche durant la crise du coronavirus, les proches du président citaient ces derniers jours la ministre des Armées Florence Parly, la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, l’ancien ministre Jean-Louis Borloo ou encore Jean Castex, le « Monsieur déconfinement » du gouvernement. La composition du nouveau gouvernement pourrait être connue dès vendredi, en tous cas avant mercredi, date prévue du prochain conseil des ministres.
  • Dans un entretien accordé à la presse régionale jeudi, Emmanuel Macron évoquait ce remaniement ministériel imminent à travers la nécessité d’un « nouveau chemin ». « Ce sont de nouveaux objectifs d’indépendance, de reconstruction, de réconciliation, et de nouvelles méthodes à mettre en œuvre. Derrière, il y aura une nouvelle équipe », affirmait-il, confirmant le remaniement à venir dans les jours prochains.
  • Lire aussi Philippe-Macron : dans les secrets de leur confinement
  • Interrogé sur sa relation avec Édouard Philippe, le chef de l’État avait tenu à affirmer sa confiance. « Ce que nous avons réussi à faire pendant trois ans, avec beaucoup de confiance et de coordination, est inédit, contrairement à ce qui a été écrit », explique-t-il ainsi en référence notamment aux rumeurs qui ont dit les deux hommes en froid avant et pendant la crise sanitaire.

    Lire aussi Remaniement : le lent supplice d’Édouard Philippe

16 h 04 – Jean Castex, un haut fonctionnaire « du midi moins le quart », selon Jean-Marie Le Pen

      « Macron a pris le risque d’ériger Édouard Philippe en candidat de la droite. En choisissant un haut fonctionnaire du midi moins le quart, il décide de monter en première ligne face à la crise économique et sociale annoncée. À tous risques », a réagi Jean-Marie Le Pen sur son compte Twitter.
https://platform.twitter.com/embed/index.html?creatorScreenName=LePoint&dnt=false&embedId=twitter-widget-0&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1279046501524791297&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.lepoint.fr%2Fpolitique%2Fen-direct-remaniement-un-nouveau-premier-ministre-nomme-dans-les-prochaines-heures-03-07-2020-2382878_20.php&partner=tweetdeck&siteScreenName=LePoint&theme=light&widgetsVersion=9066bb2%3A1593540614199&width=550px

15 h 55 – L’examen des textes sur le budget et la bioéthique suspendu au Parlement

      C’est l’incertitude sur les travaux du Parlement, dans l’attente du nouveau gouvernement de Jean Castex : l’examen du budget rectifié a été suspendu vendredi à l’Assemblée nationale, qui devait entamer lundi la deuxième lecture du projet de loi de bioéthique. La séance a été interrompue en début de matinée, alors que le secrétaire d’État Cédric O se trouvait au banc du gouvernement, au cinquième jour des échanges sur le nouveau budget de crise pour 2020, avec un peu moins d’un millier d’amendements encore au menu. 
https://platform.twitter.com/embed/index.html?creatorScreenName=LePoint&dnt=false&embedId=twitter-widget-1&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1278959361604411392&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.lepoint.fr%2Fpolitique%2Fen-direct-remaniement-un-nouveau-premier-ministre-nomme-dans-les-prochaines-heures-03-07-2020-2382878_20.php&siteScreenName=LePoint&theme=light&widgetsVersion=9066bb2%3A1593540614199&width=550px


Du fait de la démission du gouvernement d’Édouard Philippe, « nous allons interrompre nos travaux », a indiqué depuis le perchoir Hugues Renson (LREM). Le Parlement ne peut siéger sur un texte de loi sans la présence d’un membre du gouvernement. Et ceux démissionnaires ne peuvent qu’expédier les affaires courantes, et non défendre un texte aussi important que le budget. « Le pays n’ayant plus de gouvernement, des secteurs entiers de notre économie et les collectivités territoriales devront attendre leur plan de soutien », a déploré sur Twitter Christine Pirès Beaune (PS). Les députés devaient initialement achever dans la soirée vendredi l’examen de ce troisième projet de loi de finances rectificative, qui doit passer au Sénat mi-juillet. 
https://platform.twitter.com/embed/index.html?creatorScreenName=LePoint&dnt=false&embedId=twitter-widget-2&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1278966497281552384&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.lepoint.fr%2Fpolitique%2Fen-direct-remaniement-un-nouveau-premier-ministre-nomme-dans-les-prochaines-heures-03-07-2020-2382878_20.php&siteScreenName=LePoint&theme=light&widgetsVersion=9066bb2%3A1593540614199&width=550px

15 h 48 – La passation de pouvoir prévue à 17 h 30

      La passation de pouvoir entre Édouard Philippe et Jean Castex aura lieu à Matignon à 17 h 30. Elle devait à l’origine se dérouler aux alentours de 15 heures.      

15 h 36 – Jean Castex : je mesure l’immensité de la tâche qui m’attend

      Jean Castex a publié un court communiqué dans lequel il affirme « mesurer l’immensité de la tâche qui [l]’attend ». Le maire de Prades (Pyrénées-Orientales) en profite pour remercier ses administrés : « Pour la remplir, je serai puissamment aidé par l’expérience acquise à votre côté en tant que maire et par le fort soutien démocratique que vous m’avez depuis longtemps manifesté. » L’édile avoue enfin qu’il ne pourra plus revêtir son écharpe tricolore durant son passage à Matignon, mais assure qu’il restera conseiller municipal. C’est son premier adjoint, Yves Delcor, qui assurera l’intérim.      

15 h 07 – Jean Castex, un « couteau suisse » à Matignon

      Haut fonctionnaire et élu local, l’homme qui a orchestré sans fausse note le déconfinement succède à Édouard Philippe au poste de Premier ministre.

 >> Lire notre portrait       

14 h 47 – Jean Castex aurait quitté Les Républicains

      Fraîchement nommé à Matignon, Jean Catex aurait claqué la porte des Républicains, selon un journaliste de « L’Opinion ».
https://platform.twitter.com/embed/index.html?creatorScreenName=LePoint&dnt=false&embedId=twitter-widget-3&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1279030056355090432&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.lepoint.fr%2Fpolitique%2Fen-direct-remaniement-un-nouveau-premier-ministre-nomme-dans-les-prochaines-heures-03-07-2020-2382878_20.php&siteScreenName=LePoint&theme=light&widgetsVersion=9066bb2%3A1593540614199&width=550px

14 h 36 – Édouard Philippe chargé de reconstruire la majorité en vue de 2022 ?

      D’après BFM TV, l’ancien Premier ministre Édouard Philippe aurait été chargé par Emmanuel Macron de « travailler à la reconstruction de la majorité dans la perspective de 2022 ». Son nouveau rôle : « serrer les rangs du MoDem, d’Agir, des radicaux et d’une partie des Républicains », comme l’explique la chaîne d’information en continu.      

14 h 16 – Le « salut républicain » de Valérie Pécresse à Édouard Philippe

      « Salut républicain à Édouard Philippe qui a dignement rempli ses fonctions de Premier ministre. Il a su rester à l’écoute du pays et apporter son expérience d’élu de terrain à un gouvernement qui en manquait. Je lui souhaite bonne chance pour cette nouvelle page de sa vie », a déclaré Valérie Pécresse ce vendredi après-midi.      

14 h 09 – Agnès Buzyn à Édouard Philippe : « Vous avez été un Premier ministre exceptionnel »

      L’ancienne ministre de la Santé et candidate malheureuse à la Mairie de Paris a salué l’action d’Édouard Philippe à Matignon : « Monsieur le Premier Ministre, cher Édouard Philippe, vous avez été un Premier ministre exceptionnel, par temps calme comme dans la tempête. C’est à cela que l’on reconnaît un homme d’État. Ce fut un honneur de servir la France dans votre gouvernement », a-t-elle déclaré sur Twitter.
https://platform.twitter.com/embed/index.html?creatorScreenName=LePoint&dnt=false&embedId=twitter-widget-4&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1279022424835657728&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.lepoint.fr%2Fpolitique%2Fen-direct-remaniement-un-nouveau-premier-ministre-nomme-dans-les-prochaines-heures-03-07-2020-2382878_20.php&siteScreenName=LePoint&theme=light&widgetsVersion=9066bb2%3A1593540614199&width=550px

14 h 00 – Jean Castex invité au 20 heures de TF1 ce vendredi

      Quelques heures après avoir été nommé à Matignon, le nouveau Premier ministre Jean Castex s’adressera aux Français sur le plateau du 20 heures de TF1, a annoncé la chaîne privée. L’interview du remplaçant d’Édouard Philippe, qui a été chargé de former un nouveau gouvernement, sera également diffusée sur la chaîne d’info du groupe, LCI.
https://platform.twitter.com/embed/index.html?creatorScreenName=LePoint&dnt=false&embedId=twitter-widget-5&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1279010489540972546&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.lepoint.fr%2Fpolitique%2Fen-direct-remaniement-un-nouveau-premier-ministre-nomme-dans-les-prochaines-heures-03-07-2020-2382878_20.php&siteScreenName=LePoint&theme=light&widgetsVersion=9066bb2%3A1593540614199&width=550px

13 h 56 – Nicolas Dupont-Aignan voit en Jean Castex un « simple collaborateur »

      « En nommant Jean Castex à Matignon, Emmanuel Macron transforme définitivement la fonction de Premier ministre en simple collaborateur… Macron s’accapare tous les pouvoirs pour le pire ! » a décrié le président Debout la France sur son compte Twitter.
https://platform.twitter.com/embed/index.html?creatorScreenName=LePoint&dnt=false&embedId=twitter-widget-6&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1279012904914821127&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.lepoint.fr%2Fpolitique%2Fen-direct-remaniement-un-nouveau-premier-ministre-nomme-dans-les-prochaines-heures-03-07-2020-2382878_20.php&siteScreenName=LePoint&theme=light&widgetsVersion=9066bb2%3A1593540614199&width=550px

13 h 48 – L' »affection » de Nicolas Sarkozy pour Jean Castex

      L’ancien président de la République ne cache pas son « affection » pour le nouveau Premier ministre, qui fut son conseiller. « Jean Castex est quelqu’un pour lequel Nicolas Sarkozy a beaucoup de respect, d’amitié et même d’affection », aurait affirmé l’entourage de Nicolas Sarkozy à BFM TV. Les deux hommes se seraient entretenus par téléphone ce vendredi matin.      

13 h 40 – Nicolas Revel, futur directeur de cabinet de Jean Castex

      
Le directeur de l’Assurance maladie, Nicolas Revel, a été nommé directeur de cabinet du nouveau Premier ministre Jean Castex, a-t-il annoncé lui-même vendredi à l’Agence France-Presse. Nicolas Revel, âgé de 54 ans, fut secrétaire général adjoint de l’Élysée de 2012 à 2014, aux côtés d’Emmanuel Macron qui occupait la même fonction.


Diplômé de l’ENA en 1993 puis conseiller à la Cour des comptes, il est un proche de l’ancien maire de Paris Bertrand Delanoë, dont il fut directeur de cabinet. Poussé par Emmanuel Macron, Nicolas Revel avait été pressenti en 2017 pour être nommé directeur de cabinet d’Édouard Philippe. Mais ce dernier avait préféré imposer Benoît Ribadeau-Dumas, un ami intime. 

Nicolas Revel, dont le nom avait aussi circulé pour remplacer Gérard Collomb à l’Intérieur en 2018, était directeur de l’Assurance maladie depuis 2014. Il est par ailleurs le fils de l’académicien Jean-François Revel et de la journaliste Claude Sarraute.
      

  1. 1
  2. 2
  3. 3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s