Trump l’atteste, il n’est pas dément

“Personne. Femme. Homme. Caméra. Télé.” L’Amérique a découvert cette semaine que Donald Trump était capable de retenir ces cinq mots dans l’ordre. Et qu’il en était particulièrement fier. Selon lui, sa dernière qualification professionnelle en date est “de ne pas être atteint de démence”, souligne la psychologue Peggy Drexler dans une chronique publiée par CNN. Et le président américain met au défi son adversaire à la présidentielle, le démocrate Joe Biden, de passer lui aussi un test de dépistage des pertes de la mémoire et de la démence précoce.Si l’actuel locataire de la Maison-Blanche en est là, c’est peut-être que le spectre d’une défaite en novembre prochain commence à le hanter. “Il reste [près de] 100 cent jours avant l’élection, mais actuellement, vous êtes perdant”, lui a lancé Chris Wallace, journaliste de la chaîne conservatrice Fox News, lors d’une interview diffusée dimanche 19 juillet.Faux sondagesSelon la moyenne des sondages nationaux du site RealClearPolitics, le très discret Joe Biden a près de neuf points d’avance sur le président américain dans les intentions de vote des Américains.“Je ne suis pas en train de perdre, parce que ce sont de faux sondages. Ils étaient faux en 2016 et maintenant ils le sont encore plus”, a évidemment rétorqué Trump. Plus inquiétant, il s’est montré évasif quand Chris Wallace lui a demandé s’il accepterait le résultat des élections : “On verra. Je ne vais pas dire oui. Je ne vais pas dire non.”S’il est un signe qui montre que le président américain sent l’urgence de redresser la barre de sa campagne, c’est pourtant le virage qu’il semble avoir pris face à la pandémie. Les points presse sur la crise sanitaire ont été rétablis cette semaine. Mardi 21 juillet, Trump a reconnu la gravité de cette crise : “Cela va sûrement, malheureusement, empirer avant de s’améliorer. Je n’aime pas dire ça, mais c’est comme ça.” Et le président américain d’encourager la population à porter un masque quand la distanciation sociale n’est pas possible.Jeudi 23 juillet, il a même fini par capituler devant le coronavirus en annulant la convention républicaine prévue à Jacksonville (Floride), où il espérait être intronisé candidat à la présidentielle devant une foule immense.Manière forteDonald Trump aurait donc décidé d’arrondir les angles pour préserver ses chances de réélection ? Loin de là. Face aux manifestations pour la justice sociale qui se poursuivent dans de nombreuses villes américaines, il a choisi la manière forte.À Portland (Oregon), ville symbole de la résistance au président américain, des agents fédéraux répriment les manifestants depuis plusieurs jours, ce que la gouverneure démocrate de l’Oregon, Kate Brown, a qualifié de “flagrant abus de pouvoir”.Mercredi 22 juillet, Trump a annoncé l’extension d’une opération baptisée Legend – en hommage à LeGend Taliferro, un garçon de 4 ans tué à Kansas City – qui prévoit l’envoi de forces fédérales dans d’autres grandes villes, dont Chicago et Albuquerque.Sans surprise, la presse conservatrice applaudit des deux mains et invite les maires démocrates à “se mettre au travail” età “commencer à gouverner”Mais le Washington Examiner, hebdomadaire conservateur, n’est pas dupe : Trump s’inspire de l’ancien président républicain Richard Nixon, dont la campagne comme candidat “de la loi et l’ordre” avait été couronnée de succès en 1968. Sauf que Nixon n’était pas président sortant, et n’avait pas eu à se vanter de pouvoir mémoriser cinq mots : “Personne. Femme. Homme. Caméra. Télé.”

Nicolas Coisplet
https://messageriepro3.orange.fr/OFX#mail/SF_INBOX/10356%25SF_INBOX/f

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s