Explosion mortelle de Beyrouth: tout ce que vous devez savoir

Données mondiales COVID-19Cas confirmés: 18 552 670Récupérations: 11 153 076Décès: 700 914JHU CSSE

Une vue générale montre les conséquences sur le site de l'explosion de mardi dans la zone portuaire de Beyrouth, au Liban, le 5 août 2020

Explosion mortelle de Beyrouth: tout ce que vous devez savoir

© REUTERS / AZIZ TAHERMONDE08h21 GMT 05.08.2020(mise à jour 08:35 GMT 05.08.2020)Obtenir une URL courtepar Lilia DergachevaSujet:Une explosion massive frappe le port de Beyrouth, faisant des dizaines de morts et des milliers de blessés ( 19 )441Souscrire

Alors que le jour commençait dans la capitale libanaise, les autorités ont repris la recherche des survivants et des cadavres piégés sous les décombres après que le port de Beyrouth a été détruit par une explosion géante dans la soirée du 4 août.

L’explosion de Beyrouth a été liée à une importante quantité d’explosifs confisqués et peut-être non sécurisés, du nitrate d’ammonium, stockés dans un entrepôt du port de la ville, à proximité de zones très peuplées.

Voici ce que l’on sait jusqu’à présent sur l’incident meurtrier.

  •  L’explosion a eu lieu à 18 h 07, heure locale, près du port et du quartier central de Beyrouth, à proximité de nombreuses attractions touristiques et bâtiments gouvernementaux. Les monuments à proximité immédiate de l’explosion comprennent la place historique des Martyrs, les quartiers Gemmayzeh et Mar Mikhael, le Grand Sérail, le palais du gouvernement, le palais Baabda, la résidence officielle du président libanais, ainsi que le monument Mohammad Al-Amin. Mosquée, pour n’en nommer que quelques-uns.
  • L’explosion a endommagé des maisons et d’autres bâtiments jusqu’à 10 kilomètres (6 miles) de l’épicentre de l’explosion.
  • Les ondes de choc ont même été ressenties à Chypre, à environ 240 kilomètres (150 miles), et enregistrées comme un séisme de magnitude 3,3.
  • Au moins 80 personnes ont été tuées dans l’explosion et 4 000 blessées, a déclaré le ministre de la Santé Hamad Hassan à une chaîne de télévision publique lors d’un entretien téléphonique mercredi matin, ajoutant que ce chiffre devrait augmenter. Selon les estimations actualisées de la Croix-Rouge, le nombre de morts a atteint plus de 100 personnes.
  • Le gouverneur de Beyrouth a déclaré que la moitié des bâtiments de la ville avaient été endommagés par l’explosion.
  • La cause exacte de l’incident n’a pas encore été officiellement annoncée. Cependant, aux premières heures de mercredi, le Premier ministre Hassan Diab a déclaré qu’environ 2750 tonnes métriques de nitrate d’ammonium , une substance hautement volatile utilisée dans les engrais agricoles et les bombes, avaient été stockées dans un entrepôt portuaire au cours des six dernières années « sans mesures préventives. les mesures ». Il a déclaré qu’une enquête avait été ouverte sur cette horrible explosion, soulignant que l’enquête inclurait « des révélations qui seront annoncées sur cet entrepôt dangereux qui est présent depuis 2014 ».
  • L’entrepôt, où le matériel hautement explosif aurait été stocké, se trouve à seulement quelques minutes à pied des principales rues commerçantes de Beyrouth et du quartier de la vie nocturne touristique.
  • Au départ, il y avait des rapports contradictoires sur la cause de l’incident, avec des théories tourbillonnant suggérant qu’il aurait pu y avoir une frappe de missile ou des feux d’artifice stockés dans les hangars du port auraient pu exploser.
  • Israël a nié la responsabilité de l’explosion meurtrière, affirmant qu’elle n’avait rien à voir avec cela. De même, le groupe Hezbollah basé au Liban a également nié les allégations selon lesquelles l’explosion serait le résultat d’une attaque de missile contre une prétendue cache d’armes dans le port de la ville, a rapporté OTV Liban.
  • Plusieurs pays ont offert leur aide au Liban, notamment la Russie, les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, la Grèce, Chypre et Israël. Moscou a déclaré qu’il déploierait un hôpital mobile à Beyrouth pour fournir une assistance médicale aux survivants de l’explosion. La France a également été parmi les premiers pays à envoyer des secours à la nation du Moyen-Orient.
  • https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://sputniknews.com/&prev=search&pto=aue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s