Liban : des manifestants réclament la démission du gouvernement après les explosions de Beyrouth 8 août 2020, 15:45

Liban : des manifestants réclament la démission du gouvernement après les explosions de Beyrouth 8 août 2020, 15:45 Ce 8 août, à Beyrouth, des milliers de manifestants battent le pavé pour demander la démission du gouvernement libanais, qu’ils accusent d’être responsable des explosions meurtrières survenues dans le port de la capitale le 4 août. Des milliers de personnes se sont rassemblées dans l’après-midi du 8 août dans le centre de Beyrouth, pour demander des comptes aux autorités après l’explosion meurtrière au port, qui a dévasté des quartiers entiers de la capitale libanaise et fait plus de 150 morts. «Vengeance, vengeance, jusqu’à la chute du régime», scandaient les manifestants dont certains brandissaient des potences, alors que les forces de sécurité tentaient d’empêcher certains groupes d’avancer vers le Parlement, selon les correspondants de l’AFP. Des heurts ont éclaté entre des manifestants et les forces de l’ordre, comme on peut le voir dans des images rapportées notamment par l’agence Ruptly. Sur la place des Martyrs, épicentre traditionnel des manifestations, vers laquelle les protestataires ont convergé avec pour mot d’ordre «Le Jour du jugement», des guillotines en bois ont été installées tandis que des protestataires ont brandi des cordes, un noeud coulant à leur extrémité. Le hashtag #Pendez-les circule depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux. Population au bout du rouleau Pour les Libanais déjà éprouvés par une crise économique inédite, l’explosion duu 4 août a été la catastrophe de trop, relançant un mouvement de contestation qui avait débuté en octobre pour dénoncer l’ensemble de la classe dirigeante, jugée corrompue et incompétente, mais s’était essoufflé en raison de la pandémie de Covid-19. Lire aussi A Beyrouth, des manifestants ont réclamé à Macron la libération de George Ibrahim Abdallah «Après trois jours passés à déblayer les décombres et panser nos plaies, il est temps de laisser exploser notre colère et de les sanctionner pour avoir tué des gens», affirme Farès al-Hablabi, manifestant de 28 ans à l’AFP. «Nous devons nous dresser contre tout le système […] le changement doit être à la mesure de l’ampleur de la catastrophe», ajoute ce militant descendu dans la rue dès le déclenchement du soulèvement populaire le 17 octobre 2019. «On n’en peut plus. On est pris en otage, on ne peut pas quitter le pays, on ne peut retirer notre argent des banques, le peuple est en train de crever de faim, il y a plus de deux millions de chômeurs et là, par négligence et à cause de la corruption […], Beyrouth a été complètement détruite», lâche Médéa Azoury, une manifestante de 46 ans. La catastrophe du 4 août a fait au moins 158 morts et plus de 6 000 blessés, dont au moins 120 sont dans un état critique, selon un dernier bilan du ministère libanais de la Santé, ainsi que près de 300 000 sans-abri. Le ministère a revu à la baisse le nombre de personnes portées disparues, indiquant qu’il était désormais de 21, alors qu’il en avait évoqué auparavant plusieurs dizaines. Le président Michel Aoun, de plus en plus décrié, a déclaré le 7 août qu’il s’opposait à une enquête internationale, affirmant que l’explosion pourrait avoir été causée par la négligence ou par un missile. Une vingtaine de fonctionnaires du port et des douanes ont été interpellés, selon des sources judiciaire et sécuritaire. Les trois députés de l’opposition du parti Kataëb, un parti historique chrétien, ont démissionné ce 8 août, affirmant que le temps était venu de bâtir un «nouveau Liban». Le secrétaire général de cette formation historique chrétienne a été tué dans l’explosion. Deux autres parlementaires avaient déjà démissionné après le drame.

En savoir plus sur RT France :

 https://francais.rt.com/international/77641-liban-manifestants-reclament-demission-gouvernement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s