La réduction des effectifs de la FINUL est (et n’est pas) une autre grande décision de Trump

La réduction des effectifs de la FINUL est (et n’est pas) une autre grande décision de Trump


Par Moon of Alabama − Le 29 août 2020

Selon l’Associated Press, l’administration Trump a remporté une autre grande victoire en matière de politique étrangère.

Le Conseil de l’ONU approuve la réduction des effectifs de maintien de la paix au Liban, comme le souhaitaient les États-Unis

Paragraphes 1 et 2, sur 24 paragraphes :

Le Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé à l'unanimité vendredi une résolution réduisant la force de maintien de la paix de l'ONU au Sud-Liban et élargissant son mandat pour répondre aux préoccupations des États-Unis et d'Israël concernant les activités du groupe militant Hezbollah dans la région.

La résolution, rédigée par la France, réduit le plafond des effectifs de la force, connue sous le nom de FINUL, de 15 000 à 13 000 hommes, sous la pression des États-Unis.

Paragraphes 6 et 7 :

La résolution donne aux États-Unis une victoire symbolique, mais elle sera presque certainement aussi accueillie favorablement par de nombreux pays qui considèrent la FINUL comme essentielle au maintien de la paix dans une région instable et soutiennent fermement son mandat actuel qui est largement maintenu pour une année supplémentaire.

"Aujourd'hui, nous mettons fin à une longue période de complaisance du Conseil à l'égard de la FINUL et à l'influence croissante et déstabilisatrice de l'Iran et de son client, l'organisation terroriste Hezbollah", a déclaré l'ambassadeur américain Kelly Craft dans une déclaration après le vote.

Paragraphe 22 :

Selon la FINUL elle-même, elle compte actuellement environ 10 250 soldats, dont plus de 9 400 soldats d’infanterie et plus de 850 marins affectés à son groupe d'intervention maritime. En outre, la mission compte environ 900 membres de personnel civil, tant international que national.

Avant le renouvellement de son mandat, la FINUL comptait 4 750 soldats de moins que ce qu’autorisait son mandat. Elle disposera désormais de 2 750 hommes de moins que ce que lui permet son mandat.

Des modifications mineures supplémentaires ont été apportées au mandat, qui n’auront pas non plus de conséquences pratiques. Pour parvenir à cette grande victoire, l’administration Trump avait menacé d’opposer son veto au renouvellement du mandat et de mettre fin au financement de la FINUL.

La France, qui avait pris l’initiative de réécriture du mandat, a trouvé cela amusant :

"Veto et puis quoi ? Ils vont déployer 10 000 marines pour remplacer la FINUL ?", m'a dit un haut diplomate français.

C’était une menace vide de sens de la part de l’administration Trump, mais elle a conduit à un résultat qui peut être vendu aux supporters nationaux comme une grande victoire, même si cela n’a rien changé.

Pour ma part, je trouve ce genre d’action de politique étrangère formidable. Personne n’a été blessé par cette action. Rien n’a été endommagé. Toutes les personnes impliquées ont obtenu ce qu’elles voulaient.

Ne devrions-nous pas souhaiter davantage de ce type de politique ?

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Hervé pour le Saker Francophone

https://lesakerfrancophone.fr/la-reduction-des-effectifs-de-la-finul-est-et-nest-pas-une-autre-grande-decision-de-trump

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s