Archives pour la catégorie Coronavirus

Coronavirus : l’épidémie recule …

Coronavirus : l’épidémie recule …


Le nombre de nouveaux cas de coronavirus est en déclin


2015-05-21_11h17_05

Par Moon of Alabama − Le 8 février 2020

La nouvelle épidémie de coronavirus (nCoV19) est un danger en recul, mais ses effets resteront avec nous pendant un certain temps. Voici la situation actuelle.

Rapport de Caixin (traduction automatique) :

En général, avec l'augmentation des efforts d'isolement et de traitement, le nombre de nouveaux cas suspects à l'échelle nationale a diminué et le nombre de nouveaux cas confirmés en dehors du Hubei a diminué pendant 4 jours consécutifs. La situation de la nouvelle épidémie de coronavirus s'est peut-être améliorée. Le 7 janvier, le premier cas confirmé est apparu dans une seule ville et le nombre de nouveaux cas guéris a dépassé le nombre de nouveaux décès pendant 9 jours consécutifs, indiquant que l'épidémie était sous contrôle.

Le graphique ci-dessous montre les nouveaux cas suspects par jour (en jaune) et le nombre de nouveaux cas confirmés par jour (en rouge).

corona6-s
Source: Dxy – Agrandir

Les nouveaux cas suspectés sont testés et il faut environ un jour avant qu’ils ne soient «convertis» en cas confirmés ou retirés du décompte. Il est donc logique de combiner ces chiffres et d’afficher un total de nouveaux cas par jour.

corona7-s
Source : Commission nationale de la santé de Chine Agrandir

Le nombre de nouveaux cas en Chine se stabilise désormais autour de 8 000 par jour et la tendance semble être à la baisse.

Le nombre total de cas confirmés en Chine pendant l’épidémie de nCov19 est désormais de 34 546 ; 2 050 personnes ont guéri et sont sorties des hôpitaux ; 722 personnes sont mortes jusqu’à présent. Cela laisse 31 774 personnes infectées confirmées, dont 6 101 sont dans un état grave. Il y a 27 657 cas suspects pour un total actuel d’environ 60 000 cas, suspects et confirmés.

Les autorités chinoises s’efforcent de retrouver ceux qui ont été en contact avec des personnes infectées. 345 498 personnes ont été identifiées comme ayant eu un contact étroit avec des patients infectés. 189 660 d’entre elles sont actuellement sous observation médicale.

L’épidémie est toujours une affaire locale chinoise. Sur 34 956 cas mondiaux, 34 664 se trouvent en Chine.

Sur les 32 000 cas confirmés actuellement, 25 000 se trouvent dans la province du Hubei. La capitale provinciale Wuhan compte à elle seule 13 600 cas.

Les services de santé et les personnels à Wuhan ont été extrêmement stressés (à lire en anglais) en janvier. Le taux de mortalité (en bleu, voir graphique ci-dessous) y dépassait 5% des cas avant de descendre en dessous de 3%. Le taux de mortalité des cas de nCoV19 dans toute la Chine (en jaune) est maintenant d’environ 2%. Le taux du reste du monde (gris), avec probablement trop peu de cas au total pour être significatif, est de 0,17%.

Source : Dxy – Agrandir

Un certain nombre de médicaments antivirus sont actuellement testés sur les malades. Certaines combinaisons semblent aider, ce qui fera encore baisser le taux de mortalité.

La ville de Wuhan reçoit enfin toute l’aide possible. Des personnels médicaux de l’armée ont été envoyés dans la ville. Les patients y sont classés dans différentes catégories et placés dans différents hôpitaux :

Un total de 1 600 lits à l'hôpital de Leishenshan (Thunder God Mountain) sera livré le 8 février, a déclaré Hu Yabo, maire adjoint de Wuhan lors d'une conférence de presse le 7 février.
 
La ville possède déjà 8 895 lits dans 28 hôpitaux désignés pour les patients infectés par le nouveau coronavirus, et 1 000 lits à l'hôpital de Huoshenshan, qui sont utilisés pour les patients gravement malades.

Il y a 4 250 lits pour les patients présentant des symptômes bénins dans trois hôpitaux temporaires transformés en établissement public de la ville, qui augmenteront de 5 400 lits à l'avenir.

Il y aura bientôt 21 000 lits pour 13 600 cas confirmés. Seuls 15% d’entre eux deviendront graves.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que 88% des personnes décédées avaient plus de 60 ans. 76% des morts étaient des hommes et 70% des morts souffraient de maladies sous-jacentes. Il s’agissait très probablement de gros fumeurs.

Peu d’enfants sont infectés ou, s’ils le sont, ne présentent que de légers symptômes :

"L'âge médian des patients se situe entre 49 et 56 ans", selon un rapport publié mercredi dans JAMA. "Les cas chez les enfants ont été rares."
 
Alors pourquoi plus d'enfants ne tombent-ils malades ?

"Ma forte supposition éclairée est que les jeunes sont infectés, mais ils contractent la maladie relativement plus douce", a déclaré le Dr Malik Peiris, chef de virologie à l'Université de Hong Kong, qui a développé un test de diagnostic pour le nouveau coronavirus.

On ne sait toujours pas si le virus peut être propagé par une personne avant que cette personne ne présente des symptômes. Une étude allemande qui l’a dit a été retirée et une nouvelle étude japonaise qui le dit semble douteuse et non vérifiée.

Pendant la période des festivités du nouvel an lunaire, quelque 400 millions de personnes en Chine voyagent pour voir leur famille. De nombreuses usines ferment leurs portes pendant deux ou trois semaines. Alors que cette année les voyages ont accru la propagation géographique de l’épidémie, la fermeture des usines a probablement diminué le nombre de contacts que les gens auraient pu avoir autrement.

L’économie de la Chine est gravement affectée par l’épidémie.

Après le Nouvel An lunaire du 25 janvier, les ventes de propriétés sont restées nulles au lieu de remonter à leur hauteur normale.

Source : Capital Economics – Agrandir

La congestion routière est à un niveau record.

corona10-s
Source : Capital Economics – Agrandir

Les autorités chinoises devront bientôt trouver un équilibre entre la sécurité publique et la nécessité de rétablir les activités économiques. Ils resteront probablement prudents. Ils voudront s’assurer que l’épidémie est sous contrôle total avant de permettre un retour à la vie normale.

De nouvelles fermetures d’usines et des couvre-feux interrompront les chaînes d’approvisionnement et affecteront l’économie mondiale. Cela accélérera probablement le « découplage » de la Chine, promu par Trump aux États-Unis.

Moon of Alabama

Traduit par jj, relu par Hervé pour le Saker Francophone

https://lesakerfrancophone.fr/coronavirus-lepidemie-recule

Salon Wine Paris-Vinexpo : exporter du vin malgré les taxes et le coronavirus

Salon Wine Paris-Vinexpo : exporter du vin malgré les taxes et le coronavirus

Le salon Wine Paris-Vinexpo se tient Porte de Versailles jusqu’à mercredi.
Le salon Wine Paris-Vinexpo se tient Porte de Versailles jusqu’à mercredi. (Photos AFP)

Lecture : 3 minutes

Plus de 2 000 vignerons ou négociants et 30 000 acheteurs, restaurateurs ou cavistes venus du monde entier, sont attendus jusqu’à ce mercredi au salon Wine Paris-Vinexpo. Ils espèrent relancer les exportations de vins et alcools européens, touchées par les taxes Trump, et les incertitudes chinoises liées au coronavirus.

Le salon Wine Paris-Vinexpo a été inauguré par le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume, ce lundi matin. Toutes les interprofessions françaises de viticulteurs (vins de Loire, Côtes du Rhône, Bordeaux, Alsace…) y sont réunies pour la première fois en un même lieu, aux côtés des grands crus classés, champagnes ou cognacs appartenant à des groupes de luxe.

L’objectif avoué des organisateurs est de concurrencer le premier salon européen du vin, ProWein, qui se tient dans un mois à Düsseldorf, en Allemagne.

La mode du bio

Les vignobles de 20 pays et de 60 régions viticoles du monde sont aussi représentés : de l’Afrique du Sud à la Turquie en passant par l’Allemagne, l’Argentine, l’Autriche, l’Espagne, les États-Unis, la Grèce, l’Italie, ou même le Royaume-Uni et la Suisse.

Surfant sur la mode du bio, un pavillon entier du salon, baptisé Wow, rassemble près de 110 producteurs de vins biologiques ou biodynamiques labellisés, en provenance de France et de différents pays comme le Liban, l’Afrique du Sud ou le Chili.

L’attractivité de Paris, qui, bien qu’éloigné des vignobles, met les petits plats dans les grands avec de multiples animations dans les restaurants et bars à vins, est mise en avant pour attirer des acheteurs internationaux.

Des exportations en baisse

En effet, les vignerons, négociants et acheteurs, présents au Salon, entendent profiter de cette vitrine pour relancer les exportations.

Les vins et alcools, dont les trois principaux producteurs et exportateurs mondiaux sont européens (Italie, France et Espagne), sont particulièrement exposés aux aléas qui pèsent sur le commerce international de marchandises, ces récentes semaines.

Ainsi, en novembre, aux États-Unis, les exportations de vins français se sont effondrées de 44 % par rapport à octobre, durement frappées par les taxes de 25 % imposées par l’administration Trump, à partir du 18 octobre, sur les vins « tranquilles » (non pétillants) de moins de 14 degrés, français, allemands et espagnols.

Côté chinois, le ralentissement de la croissance économique pèse sur la consommation de vin dans ce pays, ainsi que la concurrence de plus en plus vive des vins

Wine bottles are displayed in a wine bucket full of ice on a stand during the Vinexpo wine fair at the Porte de Versailles, in Paris, on February 10, 2020.
 The Vinexpo will run from February 10 to...

chiliens en vrac, exemptés de droits de douane, souligne l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV).

L’ombre de la crise sanitaire

Mais la crise sanitaire provoquée par le nouveau coronavirus pourrait aussi déstabiliser le marché mondial du vin, organisé autour de grands salons internationaux qui permettent les rencontres et la commercialisation des crus de l’année précédente.

Le salon des vins et spiritueux le plus important de Chine continentale, prévu à Chengdu du 26 au 28 mars, a ainsi été purement et simplement reporté sine die par les autorités chinoises, signale le site professionnel spécialisé Vitisphere.

Le salon Vinexpo Hong Kong pourrait aussi être décalé. « Pour le moment, le salon de Hong Kong est maintenu en mai, mais si les choses devaient durer j’ai éventuellement prévu un scénario de repli sur le mois de juillet », a indiqué Rodophe Lameyse, directeur général de Vinexpo, au blog spécialisé Côté châteaux. « On a connu le Sras, mais là on est plongé au cœur du réacteur », a-t-il ajouté.

https://www.letelegramme.fr/france/salon-wine-paris-vinexpo-exporter-du-vin-malgre-les-taxes-et-le-coronavirus-10-02-2020-12500266.php?utm_source=rss_telegramme&utm_medium=rss&utm_campaign=rss&xtor=RSS-29

Virus 2019-nCoV: la piste de l'arme biologique se précise de plus en plus

STRATEGIKA 51 ΠΆΝΤΑ ῬΕΙ͂..

Virus 2019-nCoV: la piste de l’arme biologique se précise de plus en plus

ON: 29/01/2020  IN: ANALYSIS  WITH: 29 COMMENTS

Longtemps confinée à la sphère conspirationniste, la thèse selon laquelle la subite apparition de l’épidémie du nouveau coronavirus 2019-nCoV à Wuhan en Chine serait la conséquence d’une attaque biologique indirecte et asymétrique semble de plus en plus plausible.

Le transfert d’une réplique du coronavirus d’un laboratoire secret US vers un laboratoire de recherche d’un pays membre des Cinq Yeux et en l’occurrence l’Australie suscite à nouveau les spéculations les plus folles et écarte pour le moment l’hypothèse de l’accident type de Chernobyl qui aurait affecté un laboratoire biologique hautement spécialisé situé à Wuhan.

Les chercheurs chinois ont pu répliquer une séquence génétique du virus mais pas le virus lui même. Or, des chercheurs australiens disposent d’une réplique du coronavirus et affirment être sur la piste d’un vaccin.

Le premier pays au monde à avoir suspecté une bioarme d’être à l’origine de l’épidémie du coronavirus 2019-nCoV en Chine est la Corée du Nord. Ce pays a d’ailleurs fermé ses frontières, annulé un essai atomique souterrain et décrété la mobilisation générale. Aucun média chinois n’a évoqué jusqu’ici la thèse de la bioarme bien que ce sujet fait rage au sein des cercles dirigeants du Parti communiste chinois et des officiers de l’Armée populaire de Libération de Chine.

Les chercheurs chinois auraient été piégés par l’asymptomaticité du nouveau coronavirus et semblent avoir trop focalisé sur une de ses séquences ARN, ce qui les a induit en erreur. L’annonce d’une replication du coronavirus en Australie, l’un des pays du groupe des Cinq Yeux (Five Eyes) le plus proche de la sphère d’influence immédiate de la Chine a causé la stupeur d’un bon nombre d’observateurs chinois et non-chinois qui ne souscrivaient pas à la thèse de la bioarme.

Selon des indications recueillies par des sources chinoises, la réplication du nouveau coronavirus 2019-nCoV n’est pas l’œuvre d’un laboratoire australien mais le résultat d’un transfert d’un matériau biologique hautement sensible entre deux pays du groupe des « Cinq Yeux » dans le cadre d’une stratégie de guerre économique, commerciale et financière asymétrique utilisant aussi bien des campagnes de médiaguerre que des vecteurs de « disruption » biologiques.

La piste de la bioarme est donc une piste plausible.

https://strategika51.org/2020/01/29/virus-2019-ncov-la-piste-de-larme-biologique-se-precise-de-plus-en-plus/

Strategika 51 n’a plus aucune nouvelle de son correspondant militaire en Chine

REPORT THIS ADSkip to contentSTRATEGIKA 51 ΠΆΝΤΑ ῬΕΙ͂..

Strategika 51 n’a plus aucune nouvelle de son correspondant militaire en Chine

ON: 29/01/2020  IN: ANALYSIS  WITH: 4 COMMENTS

Strategika 51 a perdu depuis 96 heures tous les canaux de contact avec son correspondant militaire en Chine.

Le dernier message reçu de Chine évoquait des informations relatives à une directive sur l’état d’urgence dans un contexte d’alerte biologique.

La situation liée au Coronavirus de Wuhan (2019-nCoV) est très grave et d’après diverses informations, les signes de l’affection virale transmissible d’humain à humain sont totalement asymptomatiques et dangereux. Le bilan réel de cette épidémie n’a pas été divulgué. La décision de rapatriement de ressortissants étrangers bloqués dans les zones infectées chinoises, prise par les gouvernements de certains pays dans la précipitation est considérée comme une pure folie par de nombreux analystes chinois dont notre correspondant. Car selon les premiers résultats d’une enquête confidentielle menée par une agence gouvernementale chinoise, ce coronavirus est un mystère absolu quant à son origine et ses capacités étonnantes d’adaptation et de mutation. Des capacités jamais observées jusque là laissant penser à un organisme génétiquement modifié ou auquel on a inoculé des fragments d’ARN d’un autre type de virus totalement inconnu ou un virus qui aurait sévi il y a des millions d’années avant d’être désactivé par des conditions environnementales comme une période de glaciation.

La Mongolie et la Corée du Nord ont fermé leurs frontières avec la Chine et ont interrompu le trafic ferrovier jusqu’à nouvel ordre.

Notre source en Chine demeurait optimiste concernant la lutte contre l’épidémie tout en soulignant que les rapatriements des étrangers vers leurs pays respectifs allait aggraver la situation car même si une personne infectée ne tombe pas systématiquement malade, le virus s’adapte et mute sans cesse et on ne connaît pas encore l’impact des conditions environnementales sur ces capacités hors de Chine.

Enfin, Strategika 51 remercie vivement le professeur Guo S-Q pour l’échange très instructif et pour sa vision sur certains aspects des affaires stratégiques en Asie du Nord-Est en lui souhaitant une longue vie, une excellente santé et beaucoup de prospérité.

https://strategika51.org/2020/01/29/strategika-51-na-plus-aucune-nouvelle-de-son-correspondant-militaire-en-chine/

Le Coronavirus. Pas de raisons de paniquer.

Le Coronavirus. Pas de raisons de paniquer.


2015-05-21_11h17_05

Par Moon of Alabama − Le 25 janvier 2020

Bring Out Your Dead by beq

I had a little bird,
Its name was Enza.
I opened the window,
And in-flu-enza.

Emmener vos morts Par Beq

J’avais un petit oiseau,
qui s’appelait Enza.
j’ai ouvert la fenêtre,
et Enza est entré en volant. [Jeu de mot, influenza voulant dire grippe en anglais)

The Influenza Pandemic of 1918 (l’épidémie de grippe de 1918)

Agrandir – Image entière

L’image et le poème sont tirées d’un post de Moon of Alabama datant de quinze ans et intitulé Bring Out Your Dead. Le titre de Beq pour la photo est tiré d’un sketch médiéval des Mounty Pyton sur la « mort noire ». Nous n’avons plus à craindre la peste, mais de temps en temps, un nouveau virus rattrape l’humanité.

La Chine intensifie ses efforts pour stopper la propagation du nouveau coronavirus 2019-nCoV :

Le président chinois Xi Jinping a tenu une réunion spéciale du gouvernement à l'occasion du jour férié du Nouvel An lunaire pour avertir que la propagation d'un nouveau virus mortel "s'accélèrait".

Le pays est confronté à une "grave situation", a déclaré M. Xi à de hauts fonctionnaires, selon la télévision d'État.

Le coronavirus a tué au moins 41 personnes et en a infecté près de 1300 depuis sa découverte dans la ville de Wuhan.

Des restrictions de voyage sont déjà en place pour plusieurs villes touchées par le virus.

Et à partir de dimanche, les véhicules privés seront interdits dans les quartiers centraux de Wuhan, la source de l'épidémie. ...
Dans toute la Chine continentale, les voyageurs font vérifier leur température pour déceler tout signe de fièvre, et les gares ont été fermées dans plusieurs villes.

Une personne infectée transmet le virus à X personnes saines. En cas d’épidémie, le facteur X est supérieur à 1. Pour le nouveau coronavirus, le facteur initial, également appelé R0 ou R naught, est de 1,4-2,5, ce qui n’est pas particulièrement élevé.

Ferris Jabr @ferrisjabr - 6:58 UTC - Jan 25, 2020

Le taux de reproduction de base (R0) est le nombre moyen d'infections secondaires générées par une personne infectée dans une population totalement sensible #2019nCoV ...
L'affirmation selon laquelle "nous sommes maintenant confrontés à l'épidémie de virus la plus virulente que le monde ait jamais connue" et que le nouveau coronavirus est 8 fois plus infectieux que le SRAS est totalement fausse. Même si le R0 était de 3,8, ce serait loin d'être un record.

Pour donner le contexte, voici une gamme de R0s :


Tant que le R0 est supérieur à 1, l’infection se propagera car chaque personne infectée infectera plusieurs personnes en bonne santé qui infecteront à nouveau d’autres personnes. Pour arrêter une épidémie, le R0 doit être ramené en dessous de 1. L’essentiel est de réduire le nombre de personnes saines avec lesquelles une personne infectée entre en contact. En 2002-2003, l’épidémie de SRAS a commencé avec un R0 d’environ 3 et s’est terminée avec un R0 de 0,4. Ce résultat a été obtenu en isolant les malades et, comme toutes les personnes infectées ne sont pas immédiatement reconnues, en réduisant également le nombre de contacts que les gens ont dans leur vie quotidienne.

La Chine fait maintenant rapidement les deux.

Le taux de mortalité du nouveau coronavirus n’est pas non plus une raison de paniquer.

Dr. Melvin Sanicas @Vaccinologue - 22:11 UTC - 23 janv. 2020

Le R0 préliminaire (numéro indiquant le degré de contagiosité / transmissibilité d'un agent pathogène) pour le nouveau #coronavirus #Wuhan #nCoV2019 : 1.4-2.5. Voici les chiffres pour les autres maladies #SARSvirus #MERS et leurs taux de létalité pour mettre les choses en perspective
Agrandir

Le taux de létalité actuel de 4 % (qui peut encore augmenter) n’est pas non plus particulièrement élevé. La pandémie de grippe espagnole, qui a débuté aux États-Unis, avait un taux de mortalité d’environ 10 %. Elle était inhabituelle dans la mesure où elle a tué principalement de jeunes adultes. Le nouveau coronavirus semble être assez courant dans la mesure où il tue surtout des personnes déjà affaiblies par d’autres circonstances. L’infection est alors souvent la « dernière goutte d’eau » qui tue une personne qui avait déjà un problème de santé.

Les amateurs de théories du complot supposeront que le coronoavirus a été disséminé intentionnellement ou s’est échappé d’un laboratoire quelconque. Les néo-conservateurs américains jouent avec cette idée.

Les formes avancées de guerre biologique qui peuvent "cibler" des génotypes spécifiques peuvent transformer la guerre biologique pour la faire passer d’un acte de terrorisme à un outil politiquement utile.

"Reconstruire les défenses de l'Amérique" - Le rapport PNAC de septembre 2000

Mais d’un point de vue scientifique, cela n’a guère de sens. Il n’existe pas de « gène racial » qui pourrait être utilisé pour faire une distinction sûre entre les personnes d’un certain héritage et les autres.

Le nouveau coronavirus est probablement une variante d’un virus animal qui est passé à un hôte humain. Cela se produit probablement beaucoup plus souvent que nous ne l’imaginons.

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Hervé pour le Saker Francophone

 https://lesakerfrancophone.fr/le-coronavirus-pas-de-raisons-de-paniquer

382FacebookTwitterWordPress