Archives pour la catégorie Sahara

Sahel-Sahara : Le Maroc, « un acteur incontournable »

International

Sahel-Sahara : Le Maroc, « un acteur incontournable »

le 5 septembre 2018

Le Maroc est un « acteur incontournable » pour faire face aux divers défis sécuritaires dans la région du Sahel et du Sahara et assurer sa stabilité et sa prospérité, a indiqué, mercredi à New Delhi, M. Mohamed Benhammou, président du Centre marocain des études stratégiques.

« Le Maroc reste le seul pays stable dans cette zone pleine de turbulences grâce à son adoption d’une approche sécuritaire proactive basée sur le développement humain, la restructuration du champ religieux, la formation des imams mourchidines et mourchidates, la gouvernance sécuritaire et la bonne analyse stratégique », a souligné M. Benhammou dans une intervention lors d’une conférence internationale tenue sous le thème « changer le paradigme de la sécurité en Asie de l’Ouest: Réponses régionales et internationales ».

Après les attentats terroristes de Casablanca, le 16 mai 2003, le Royaume a adopté une approche sécuritaire qui lui a permis de faire face à plusieurs défis aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur et d’occuper une place de choix sur l’échiquier continental », a-t-il dit.

Ainsi, le Maroc a choisi de focaliser ses efforts sur la lutte contre la pauvreté et l’analphabétisme en lançant l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), qui constitue un projet de grande envergure visant à éliminer toute forme de marginalisation et de vulnérabilité.

Le spécialiste marocain a indiqué que le Royaume a aussi décidé la restructuration de la réforme du champ religieux pour barrer la route à l’extrémisme et à la radicalisation, à travers notamment l’encadrement et la formation des prédicateurs.

Pour promouvoir un Islam tolèrent et du juste milieu dans le monde, notamment en Afrique, le Maroc s’est engagé à partager son expérience « inédite » et dispenser des formations adéquates aux imams issus de différents pays, a-t-il poursuivi.

M. Benhammou a souligné, lors de son intervention sur le thème « les nouveaux défis sécuritaires en Afrique du Nord: L’approche marocaine » que la région de l’Afrique du Nord reste fragile après le « printemps arabe » qui a donné lieu à l’émergence de groupes terroristes et des milices, aux bouleversements politiques, conflits civils et aux violences sectaires, mais aussi à la croissance de l’immigration clandestine et du trafic d’armes.

Organisée par l’Institut indien d’études et d’analyses de la défense (IDSA), la conférence a pour objectifs d’examiner et d’analyser les dynamiques de sécurité émergentes dans le monde, notamment en Asie d’Ouest, et de formuler des réponses à tous les défis et menaces qui guettent ces régions et visent leur sécurité et stabilité.

Cette conférence de trois jours est marquée par la participation de plusieurs personnalités politiques internationales, des médias et des experts et académiciens appartenant à des centres de recherche et d’analyse très prestigieux.

LNT avec Map

https://lnt.ma/sahel-sahara-maroc-acteur-incontournable/

Publicités

Sahara, Algérie, Maroc : le cri du cœur de l’Union Africaine

Sahara, Algérie, Maroc : le cri du cœur de l’Union Africaine
Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union Africaine
Dans son allocution d’ouverture des travaux du 30ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement africains, à Addis Abeba, en Ethiopie, le président de la Commission de l’Union Africaine a évoqué le dossier du Sahara, visiblement embarrassé.

Le président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, dans son allocution d’ouverture des travaux du 30ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement africains, a évoqué, ce dimanche 28 janvier 2018, à Addis Abeba, en Ethiopie, le dossier du Sahara, visiblement embarrassé.

La question du Sahara n’était pas à l’ordre du jour du 30ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine, ouvert ce dimanche, mais elle a été évoquée par le président de la Commission de l’UA. Dans son discours inaugural, le chef de l’Exécutif de l’organisation continentale a indiqué que « s’agissant du Sahara Occidental, je ne peux qu’exprimer mon espoir de voir cette situation enfin résolue ».

« En appui aux Nations-Unies », pense le Tchadien Moussa Faki Mahamat, l’Afrique peut « contribuer positivement » au règlement de cette question, insistant que « la solution de ce lancinant conflit aidera immanquablement à la relance tant attendue du projet de construction maghrébine ». Un véritable cri du cœur lancé par le président de la Commission de l’Union Africaine.

Dans le cadre du règlement de ce conflit, l’ONU, via Horst Koehler, Envoyé spécial de l’institution pour le Sahara, a invité les chefs de la diplomatie marocaine, algérienne, mauritanienne et le responsable du Front Polisario à Berlin pour des discussions. L’annonce de ces consultations coïncide avec un regain de tensions dans la région. Le Maroc pointant du doigt le Polisario, soutenu par l’Algérie, de mener des incursions dans la zone tampon de Guerguerat situé à la frontière avec la Mauritanie.

Le mardi 23 janvier 2018, un porte-parole de l’ONU précisait, dans un communiqué, que « l’émissaire personnel du Secrétaire Général prévoit en janvier et février d’organiser des discussions bilatérales avec les parties et les pays voisins. Il a envoyé des invitations au ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita et au Secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, ainsi qu’aux ministres des Affaires étrangères de l’Algérie et de la Mauritanie ».

D’ailleurs, Horst Koehler a, selon Le360, rencontré, le jeudi 25 janvier 2018 à Berlin, une délégation du Polisario conduite par Brahim Ghali, président de la République Arabe Sahraouie Démocratique. Aucune inofrmation nb’a filtré de cette rencontre.

http://www.afrik.com/sahara-algerie-maroc-le-cri-du-coeur-de-l-union-africaine

http://www.afrik.com/sahara-algerie-maroc-le-cri-du-coeur-de-l-union-africaine

Sahara marocain : La France réitère à M. Horst Köhler son soutien au plan d’autonomie

Politique

Sahara marocain : La France réitère à M. Horst Köhler son soutien au plan d’autonomie

le 17 janvier 2018

Le ministre français de l’Europe et Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, rappellera, à l’occasion d’un entretien mercredi à Paris avec M. Horst Köhler, envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, que le plan marocain d’autonomie de 2007 constitue une base sérieuse et crédible pour la résolution de ce conflit, a indiqué mercredi le Quai d’Orsay.

M. Jean-Yves Le Drian rappellera également l’attachement de la France au plein respect des accords de cessez-le-feu et réaffirmera le soutien de la France à une solution juste, durable et mutuellement agréée au Sahara, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, a affirmé le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le chef de la diplomatie française réitérera, en outre, le plein appui de son pays à l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies dans l’exercice de sa mission, ainsi que son attachement à la MINURSO, selon la même source.

MM. Le Drian et Köhler feront, par ailleurs, le point sur les contacts de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations, depuis sa prise de fonctions en août 2017, ainsi que sur les prochaines étapes de sa mission et la situation au Sahara, a ajouté le communiqué.

La France avait salué, en août dernier, la nomination de M. Horst Köhler comme envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, en l’assurant de « son plein soutien » dans cette mission.

Une déclaration publiée alors par le Quai d’Orsay, avait souligné que la France considère le plan d’autonomie présenté par le Maroc en 2007 comme une base sérieuse et crédible pour une solution négociée.

Elle avait jugé qu’il était important de relancer sans délai le processus politique conduit par les Nations unies en vue d’une solution juste, durable et mutuellement acceptable, comme l’a réaffirmé la résolution 2351 du conseil de sécurité du 28 avril 2017.

LNT avec Map

https://lnt.ma/sahara-marocain-france-reitere-a-m-horst-kohler-soutien-plan-dautonomie/