Archives pour la catégorie video

Coup de chaud écolo chez Pascal Praud

I-Média n°249 – Coup de chaud écolo chez Pascal Praud

Comme chaque semaine, I-Média décrypte l’actualité médiatique en déconstruisant le discours dominant.
Etant donnée la censure qui s’abat sur TV Libertés, rendez-vous sur le site internet de la chaîne alternative pour retrouver toutes vos émissions : tvlibertes.com.


Sommaire

01:27 Coup de chaud écolo chez Pascal Praud

Une discussion contradictoire sur le réchauffement climatique a provoqué la colère d’une invitée écologiste. Pascal Praud a été violemment attaqué.

https://www.polemia.com/i-media-n249-coup-de-chaud-ecolo-chez-pascal-praud/

Publicités

Après le climat, la biodiversité : ça ne finira donc jamais ?

Après le climat, la biodiversité : ça ne finira donc jamais ?

« Suite à la réunion de l’IPBES (Intergovernmental Science-Policy Platform on Biodiversity and Ecosystem Services/Plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques) qui s’est tenue à Paris, la semaine dernière, Emmanuel Macron s’est de nouveau distingué en annonçant une série de mesures destinées à rendre notre pays encore plus vert, alors qu’il est déjà très exemplaire en matière d’écologie.

L’IPBES est, comme le GIEC, une émanation de l’ONU. Comme le GIEC, il est là pour prôner l’alarmisme afin de pousser les dirigeants à réagir. La réaction de notre Président et cet alarmisme sont-ils justifiés ?

Oui, si l’on en croit un rapport du WWF (World Wildlife Foundation/Fonds mondial pour la nature) datant de 2018. Il nous annonce que les populations de 4.005 espèces de vertébrés (soit seulement 6 % du nombre total des vertébrés, selon les chiffres du Catalogue of Life de juillet 2018) ont été réduites de 60 % entre 1970 et 2014. Les causes principales de ce déclin seraient la surexploitation des écosystèmes, l’agriculture et la pollution. Les vertébrés choisis par le WWF sont parmi les plus gros et les plus connus : girafes, rhinocéros, singes, lions, baleines, dauphins, poissons, amphibiens, reptiles, oiseaux, mammifères…

Non, si l’on en croit une publication scientifique sortie en 2014 (Assemblage Time Series Reveal Biodiversity Change but Not Systematic Loss, Dornelas et al., 2014) dans la revue Science. Les auteurs y affirment qu’aucun déclin n’est constaté si l’on se focalise sur d’autres groupes d’animaux, et les espèces dont la biodiversité n’est pas affectée représentent la majorité des espèces. Pour cela, 35.613 d’entre elles (huit fois plus que dans l’étude du WWF) ont été étudiées, la liste étant élargie aux invertébrés et aux plantes. Afin d’être le plus exhaustif possible, 14 indices de biodiversité différents ont été utilisés, alors que le WWF s’est contenté d’un seul.

Il faut savoir, également, que, selon le rapport Living Planet 2014 du WWF, la biodiversité a augmenté de 10 % dans les pays riches depuis les années 1970 et, contrairement aux idées reçues, les pays dont le PIB par habitant dépasse 3.900 € sont ceux où la surface des forêts est en augmentation. C’est vrai, en particulier, en Amérique du Nord et en Europe, le Royaume-Uni ayant, par exemple, triplé ses surfaces forestières depuis 1919 !

Alors, faut-il encore prendre des mesures contre les déchets et les plastiques, comme le réclame Emmanuel Macron, alors que les plastiques sont retraités à plus de 95 % dans les pays occidentaux ?

Est-il, également, bien raisonnable de réduire un peu plus les libertés individuelles en voulant étendre de 20 à 30 %, d’ici 2022, la surface des espaces naturels protégés ?

Encore une fois, il est bien plus facile de mettre en place des interdictions et des taxes en tout genre que de redresser la situation économique du pays ou de satisfaire aux revendications des gilets jaunes. Notre Président l’a bien compris et, comme Hollande, il veut probablement que l’écologie soit le « grand succès » de son quinquennat. »

Boulevard Voltaire, le 8 mai 2019

Voir aussi :

« Folle de rage » ! Claire Nouvian (« Place publique ») traite de « dingues », de « révisionnistes » et de « négationnistes » ceux qui ne partagent pas ses vues alarmistes sur le climat et les accuse de l’avoir attirée dans un « guet-apens climato-sceptique »

(Merci à Bernie)

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2019/05/08/apres-le-climat-la-biodiversite-ca-ne-finira-donc-jamais/#more-61388

« Je salue toujours les tours de Notre-Dame quand je flâne à leurs pieds. 

L’hommage de Sylvain Tesson aux tours de Notre-Dame

Replay
0:00
Additional Visual SettingsHD

Open in a new tab

Mute

84,427 Views
France Inter

Media/News Company1,273,405 Likes

April 17 at 2:05 PM

« Je salue toujours les tours de Notre-Dame quand je flâne à leurs pieds.
Je leur rends bien modestement, par ces lignes, le bienfait qu’elles m’offrirent. »
L’hommage de Sylvain Tesson aux tours de Notre-Dame

https://blogelements.typepad.fr/

«La situation est contenue par les forces armées vénézuéliennes»

Romain Migus : «La situation est contenue par les forces armées vénézuéliennes»

 2

 0  0

 2

Entretien du 30/4/2019 avec Romain Migus, journaliste, spécialiste du Venezuela. Pour RT France, il réagit à l’appel de Juan Guaido, président autoproclamé et opposant au président élu vénézuélien Nicolas Maduro, dans lequel il exhorte les Vénézuéliens et l’armée à le soutenir et mettre fin «définitivement à l’usurpation» de Nicolas Maduro.

 

Lire l’article 📰 : https://francais.rt.com/…/61547-venezuela-entoure-militaire…

Quelles perspectives après les élections présidentielles ukrainiennes

Quelles perspectives après les élections présidentielles ukrainiennes

Le dimanche 31 mars ont eu lieu les élections présidentielles. Le résultat importe peu, c’est la stratégie russe qui l’emporte aujourd’hui : laisser l’Ukraine aux prises avec ses élites…

https://stratpol.com/quelles-perspectives-apres-les-elections-presidentielles-ukrainiennes/

Quelles perspectives après les élections présidentielles ukrainiennes

Quelles perspectives après les élections présidentielles ukrainiennes

Le dimanche 31 mars ont eu lieu les élections présidentielles. Le résultat importe peu, c’est la stratégie russe qui l’emporte aujourd’hui : laisser l’Ukraine aux prises avec ses élites…

Quelles perspectives après les élections présidentielles ukrainiennes

/https://stratpol.com/quelles-perspectives-apres-les-elections-presidentielles-ukrainiennes/

La visite du Pape François au Maroc fait toujours parler d’elle

La visite du Pape François au Maroc fait toujours parler d’elle

La visite du Pape François au Maroc constitue une étape majeure vers la consécration de la paix et de la tolérance dans le monde, a affirmé la Section Côte d’Ivoire de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains.

“La Section Côte d’Ivoire de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains félicite et salue avec déférence SM le Roi Mohammed VI et Sa Sainteté le Pape François pour cette rencontre historique dans la tradition de leurs prédécesseurs”, peut-on lire dans un communiqué de cette instance, parvenu samedi à la MAP.

“En recevant le Souverain pontife, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, président du Comité Al Qods, que Dieu L’assiste et Le préserve, perpétue l’action de Son auguste père dans le cadre de la fraternité abrahamique”, fait remarquer le communiqué, signé par le président de la section ivoirienne de la Fondation, le Cheikhoul Aïma Boikary Fofana, notant que “cette rencontre est un message d’espoir et un signal fort émis par les deux hautes autorités religieuses dont les communautés constituent une partie importante de l’humanité”.

Selon la même source, le message commun en faveur de la paix et de l’équité va impacter positivement les esprits et contribuer au maintien de la coexistence pacifique interreligieuse, soulignant que “l’Appel d’Al Qods”, plein de sagesse, suscite beaucoup d’espoir car il met l’accent sur l’amour, la fraternité et l’équité.

“Cet appel commun, en réaffirmant la nécessité de cohabiter dans la paix et la fraternité, va faire date et contribuera à réduire les postures conflictuelles”, soutient la section Côte d’Ivoire de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains.

En effet, poursuit le texte, comme l’a souligné SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, les trois religions abrahamiques existent “pour s’ouvrir l’une à l’autre et pour se connaitre”, afin de lutter contre le radicalisme par la co-connaissance, ajoutant que cela permettra de relever, à travers l’éducation, les nouveaux défis d’un monde globalisé où ce ne sont pas que les vertus qui se partagent.

Dans cette optique, la création en 2015 de l’Institut Mohammed VI de Formation des Imams prédicateurs et prédicatrices de Rabat a permis d’accueillir et de former près de 1500 pensionnaires venus des pays d’Afrique et d’Europe (dont la Côte d’Ivoire et la France), conclut le communiqué.

Le Pape François a effectué les 30 et 31 mars dernier, une visite officielle au Maroc, à l’invitation du roi Mohammed VI. Cette visite a été marquée, notamment, par la signature par le roi Mohammed VI et le Pape François de l’Appel d’Al Qods, qui a souligné la nécessité de préserver la Ville Sainte comme patrimoine commun de l’humanité et, par-dessus tout pour les fidèles des trois religions monothéistes, comme lieu de rencontre et symbole de coexistence pacifique, où se cultivent le respect réciproque et le dialogue.

S.L. (avec MAP)

عائشة الشنا توجه رسالة للحكومة والمغاربة