Archives pour la catégorie Uncategorized

Bruxelles appelle à accepter l’immigration de masse comme la “nouvelle norme”

Bruxelles appelle à accepter l’immigration de masse comme la “nouvelle norme”

Publié par Brujitafr sur 20 Décembre 2017, 08:43am

Catégories : #ACTUALITES, #EUROPE

Bruxelles appelle à accepter l’immigration de masse comme la “nouvelle norme”
Dans le même temps, la nouvelle norme en France est de voir chaque année plusieurs centaines de SDF mourir dans l’indifférence générale (501 l’année dernière). Eux n’auront jamais le droit à la vie de château. Et après, on voudrait nous faire croire que le « grand remplacement » n’existe pas alors qu’il est devant nos yeux et souhaité par l’ONU et l’UE. Fawkes

Union européenne. Par la voix du commissaire européen à la Migration, Bruxelles appelle à accepter l’immigration de masse comme la “nouvelle norme”.

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

“L’Union européenne a accordé sa protection à plus de 700 000 personnes l’an dernier”, affirmeDimitris Avramopoulos, commissaire européen à la Migration, pour s’en féliciter. Dans une tribune parue lundi sur le site Politico, au titre sans équivoque, “Les migrants d’Europe sont là pour rester”, l’ancien homme politique grec appelle à “trouver un foyer” pour tous les réfugiés en Europe, ce qui répondrait non seulement à “un impératif moral” mais également à “un impératif économique et social pour notre continent vieillissant”.
Critiquant des discours “nationalistes, populistes et xénophobes” qui se répandraient selon lui, notamment en Europe de l’Est, le commissaire européen juge que “nos sociétés [ne resteront pas] homogènes et épargnées par l’immigration” quand bien même “on érigerait des clôtures”. Cette tribune vient après une série d’articles du média américain qui reprochait à l’exécutif européen d’être “trop blanc” et incitait Bruxelles à remplacer une partie de son personnel par des “personnes de couleur”. Citant ces articles, M. Avramopoulos regrette que le thème de la diversité ne soit pas assez abordé dans le débat public.
SUR LE MÊME SUJET

Pour la Commission, le refus de l’immigration est “anti-européen”

Le commissaire à la Migration avait qualifié d’“anti-européenne” la proposition du président de l’UE Donald Tusk de supprimer le très controversé système de quotas d’immigrés par pays. “Nous ne pouvons pas, nous ne serons jamais capables d’arrêter les migrations”, assène-t-il dans sa tribune.
Publicités

L’incroyable erreur de calcul de Bercy sur le déficit commercial français

France

L’incroyable erreur de calcul de Bercy sur le déficit commercial français

Le déficit extérieur français serait minoré chaque année de plusieurs milliards d’euros, selon une note confidentielle de la direction des douanes que s’est procuré Le Canard Enchaîné.

L'incroyable erreur de calcul de Bercy sur le déficit commercial français

L’incroyable erreur de calcul de Bercy sur le déficit commercial français

AFP/Archives – Joël SAGET

Les chiffres étaient déjà mauvais. Ils seraient encore pires. A en croire le Canard Enchaîné, la France aurait involontairement sous-estimé le déficit commercial français pendant plusieurs années, le minorant de 5 milliards d’euros pour la seule année 2017. Alors que la France affichait un déficit extérieur de 62,3 milliards d’euros en 2017, en forte hausse par rapport à 2016 (48,3 milliards d’euros), il apparaît des données compilées par l’agence européenne de statistique Eurostat, que les importations françaises ont été sous-estimées de 12 milliards d’euros et les exportations de 7 milliards d’euros. Soit une différence de 5 milliards d’euros, qui ferait passer le déficit commercial français à près de 67,3 milliards d’euros.

Une erreur de calcul liée à un modèle statistique « fantaisiste ». Pour limiter les tracas administratifs, Bruxelles a dispensé de formulaires les entreprises européennes important d’un autre pays de l’Union Européenne pour moins de 460.000 euros. Aux fonctionnaires des douanes d’estimer la valeur de ces échanges commerciaux non déclarés. Or, selon l’hebdomadaire satirique, ces derniers auraient mal exploité les données de TVA déclarées par les entreprises françaises importatrices ainsi que les déclarations fiscales des sociétés européennes exportant vers la France. Une erreur qui durerait depuis des années… Une note du chef statisticien des douanes alertait déjà en 2014 qu’en recalculant le solde commercial français sur la base des exportations et des importations auprès de ses partenaires européens, celui-ci pourrait être « dégradé de 10 à 20 milliards d’euros ».

Maigre consolation pour les services de Bercy, la France n’est pas la seule à minorer son déficit commercial. L’Allemagne, régulièrement citée en exemple pour son sérieux budgétaire, améliorerait son déficit commercial de 15 milliards d’euros, soit 2% de ses échanges européens. C’est toujours moins que la Grande-Bretagne (2,5%) ou… l’Italie (6,4%).

http://www.citoyens-et-francais.fr/2018/11/bercy-a-t-il-sous-estime-le-deficit-commercial-francais-de-plusieurs-milliards-depuis-des-annees.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

Pacte de l’ONU sur les Migrations : l’Italie n’ira pas à Marrakech, le texte sera soumis au Parlement italien

8 novembre 2018

« Le Pacte Global sur les Migrations est un document qui aborde des thèmes qui posent question y compris parmi les citoyens: il nous paraît donc opportun de parlementariser le débat, et de renvoyer toute décision définitive à l’issue de cette discussion, comme a décidé de le faire la Suisse.

Le Gouvernement ne participera donc pas à [la réunion de] Marrakech, se réservant d’adhérer ou pas au traité seulement après que le Parlement se sera prononcé. » C’est ce qu’affirme le Premier ministre, Giuseppe Conte.

ANSA

lire : http://www.citoyens-et-francais.fr/2018/11/pacte-mondial-pour-les-migrations-l-individu-tout-puissant-contre-les-peuples.html

http://www.citoyens-et-francais.fr/2018/11/pacte-de-l-onu-sur-les-migrations-l-italie-n-ira-pas-a-marrakech-le-texte-sera-soumis-au-parlement-italien.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

Un séminaire de l’UE contre le corridor économique sino-pakistanais

La Fondation européenne d’études sur l’Asie du Sud (EFSAS) a organisé un séminaire d’une journée sur le corridor économique Chine-Pakistan (CPEC). Organisé par Jonathan Bullock, membre du Parlement européen (MEP) du parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP), il a rassemblé des européens qui dénoncent la montée de la Chine sur la scène mondiale ainsi que des agitateurs financés par les Etats-Unis et l’Europe pour saboter les relations sino-pakistanaises.

Le CPEC est un projet clé dans le cadre des relations sino-pakistanaises et fait partie intégrante de l’initiative One Belt, One Road (OBOR) de Beijing. Il comprend des projets énergétiques et de transport qui développent et relient la province pakistanaise du Baloutchistan, le long de la mer d’Oman, au territoire chinois le long de la frontière du Pakistan et de la Chine.

Une fois achevés, les projets augmenteront les perspectives du Pakistan et l’influence de la Chine non seulement au Pakistan, mais dans l’ensemble de la région. Avec d’autres projets OBOR, le CPEC constituera un pas de plus vers la montée de l’Eurasie et sa sortie de siècles de domination européenne.

Pour l’eurodéputé Jonathan Bullock de UKIP, il est quelque peu déroutant de voir un politicien soi-disant soucieux de l’indépendance britannique si désireux de s’immiscer dans la souveraineté du Pakistan et de la Chine, à des milliers de kilomètres des côtes britanniques ou de toutes côte européenne.

On pouvait trouver sur le site Web de l’EFSAS  un résumé de cet événement axé sur le CPEC :

Un panel de haut niveau composé de membres du Parlement européen, de chercheurs et d’académiciens a parlé de la construction du corridor économique Chine-Pakistan (CPEC) et des questions juridiques, géostratégiques, économiques et environnementales qui y sont liées et qui ont un impact direct sur la stabilité en Asie du Sud.

Les participants ont affirmé que la Chine exercerait une influence injustifiée sur le Pakistan au cours de la construction du projet. Des représentants de groupes séparatistes, dont beaucoup sont financés par les États-Unis et l’Europe pour servir de vecteurs à l’influence occidentale au Pakistan et d’agents de déstabilisation non seulement au Pakistan, mais aussi entre le Pakistan et ses voisins immédiats (Afghanistan, Inde, Iran et Chine), ont également soulevé des préoccupations liées au Cachemire et au Baloutchistan du Pakistan.

Selon la déclaration de l’EFSAS :

M.Fernando Burgés, directeur de programme à l’Organisation des Nations et des Peuples non représentés (UNPO), a présenté son point de vue sur les répercussions négatives de la construction du CPEC, qui traverse le territoire contesté du Gilgit Baltistan, qui faisait partie de l’ancien État princier de Jammu-et-Cachemire sur lequel le Pakistan n’a aucun droit.

L’UNPO sert de représentation collective à une myriade de groupes séparatistes soutenus par des intérêts spéciaux occidentaux utilisés pour semer et entretenir l’agitation dans le monde.

Parmi eux il y avait ou il y a encore aujourd’hui des séparatistes tchétchènes qui cherchent à arracher des territoires au sud de la Russie, des séparatistes tibétains soutenus depuis des décennies par la CIA (Central Intelligence Agency) américaine et divers groupes du Cachemire et du Baloutchistan. Ces derniers sont soutenus par le Département d’Etat américain dans sa quête d’indépendance et la fin effective de l’accès de la Chine à la mer d’Arabie via le port de Gwadar récemment construit.

corridor économique sino-pakistanais 2 20181126

Il convient de noter que la partie de la région du Cachemire revendiquée par le Pakistan constitue son seul accès direct à la frontière chinoise dans le nord. Il est donc particulièrement commode qu’ici, l’UNPO ait trouvé un autre groupe à soutenir qui cherche l’indépendance et qui fermerait de fait le Pakistan à la Chine dans le nord.

Alors que les différents eurodéputés de l’Union Européenne qui se plaignent de la CPEC ne feront presque rien pour ralentir sa construction et encore moins pour l’arrêter, même avec l’aide de groupes séparatistes financés et soutenus par les États-Unis et l’Europe qui tentent de compliquer la sécurité sur le terrain, il est important de comprendre le suprématisme impérial qui continue à gangrener de façon profonde plusieurs milieux politiques de l’élite occidentale.

Il est également important de comprendre comment elle se manifeste politiquement à travers des causes « droits de l’homme » diverses mais tout à fait hypocrites et cyniquement violées. De même, il est important de voir comment elle se manifeste sur le terrain où ces intérêts cherchent à perturber leurs concurrents géopolitiques au lieu de trouver des bases communes de coopération et d’intérêt mutuel.

Des cercles d’intérêts alternatifs, tant aux États-Unis qu’en Europe et ailleurs dans le monde, rechercheront des bases communes de coopération et d’avantages mutuels avec la Chine et ses nombreux partenaires eurasiens. Ils se retrouveront finalement aux premières places à la table du multipolarisme émergent, tandis que les instigateurs de chaos et les suprématistes impériaux resteront sur la touche.

Joseph Thomas

 

Article original en anglais :

The China-Pakistan Economic Corridor (CPEC). Why is the European Union Opposed to It?

New Eastern Outlook 24 novembre 2018

https://www.mondialisation.ca/un-seminaire-de-lue-contre-le-corridor-economique-sino-pakistanais/5629079

Syrie : l’aviation russe frappe les auteurs présumés de l’attaque contre Alep

Syrie : l’aviation russe frappe les auteurs présumés de l’attaque contre Alep

Syrie : l'aviation russe frappe les auteurs présumés de l'attaque contre Alep© Sergey Pivovarov Source: Sputnik
AddThis Sharing Buttons

Share to TelegramShare to WhatsAppShare to Google+Share to Plus d’options…Share to Imprimer

L’armée russe a ciblé des positions de groupes rebelles qu’elle accuse d’être à l’origine d’une attaque chimique menée la veille contre la ville d’Alep, et suite à laquelle plus de 100 personnes ont été hospitalisées.

Le ministère russe de la Défense a annoncé ce 25 novembre que l’armée russe avait mené des frappes aériennes en Syrie contre plusieurs positions de «groupes rebelles et djihadistes». Moscou accuse ces groupes d’avoir utilisé des armes chimiques lors de l’attaque du 24 novembre dans le nord-ouest d’Alep, zone contrôlée par les forces gouvernementales.

«Toutes les cibles ont été détruites», a précisé le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, qui a indiqué que l’armée russe avait visé des «groupes terroristes» se trouvant dans la zone tampon d’Idleb, contrôlée par le groupe djihadiste Hayat Tahrir al-Sham. Ces derniers ont tiré sur un quartier d’Alep à l’aide de lance-grenades des «explosifs contenant apparemment du chlore», a poursuivi Igor Konachenkov, citant une source militaire russe sur place.

Le 24 novembre en fin de soirée, citant des «sources médicales», l’agence syrienne Sana faisait savoir que l’attaque ayant visé Alep avait provoqué au moins «100 cas de suffocation» parmi les civils.

Le directeur des services de santé d’Alep, Ziad Hajj Taha, avait quant à lui évoqué une «probable» attaque «au gaz de chlore toxique», sur la base des symptômes présentés par les blessés.

Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, avait pour sa part déclaré que le bombardement d’Alep avait été perpétré par «des terroristes et des combattants depuis des territoires placés sous leur contrôle». La voix de la diplomatie russe a qualifié cette opération de «tentative de saboter le processus de normalisation de la vie en Syrie» à laquelle la «communauté internationale» est tenue de réagir.

Lire aussi : Alep : «L’attaque au chlore attribuée aux rebelles trouble le statu quo» (ENTRETIEN)

https://francais.rt.com/international/55844-syrie-aviation-russe-frappe-auteurs-presumes-attaque-alep

Carlos Ghosn arrêté au Japon pour malversations

Carlos Ghosn arrêté au Japon pour malversations

Le patron du groupe Renault et l’un des plus grands industriels au monde a été arrêté au Japon pour malversations.

C’est un fait très rarissime au Japon où l’on ménage souvent les grands patrons industriels, a fortiori étrangers.

C’est après une enquête interne au sein de Nissan que la justice nipponne a ordonné l’arrestation du PDG français d’origine libanaise.

Cependant cette affaire peut très bien en cacher d’autres puisque il pourrait s’agir d’un règlement de comptes sur fond d’espionnage et de sabotage technologique au profit de puissances tierces.

La justice nipponne ira t-elle jusqu’au bout ou est-ce elle devra se taire comme de coutume, raison d’État oblige ?

Carlos Ghosn arrêté au Japon pour malversations

Trump enterre “l’Arms Control”

Trump enterre “l’Arms Control”

Le point de vue de Pascal Boniface, directeur de l’IRIS.

Oman appelle les États arabes à reconnaître Israël

Oman appelle les États arabes à reconnaître Israël

+

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, s’est rendu en visite officielle à Oman, le 22 octobre, suivi quatre jours plus tard du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

Oman n’entretient pas de relations diplomatiques avec Israël. Le voyage de M. Netanyahu avait été tenu secret. Atteint d’un cancer, le sultan Qabous est très gravement malade depuis trois ans. Ces visites étaient ses premières apparitions publiques.

Le 27 octobre, le ministre des Affaires étrangères omanais, Yousuf bin Alawi (photo), intervenant aux entretiens de Manama (Bahreïn), a appelé les autres dirigeants arabes à prendre acte de la réalité et à reconnaître l’État d’Israël. Le souverain bahreïni, le roi Hamed ben Issa Al Khalifa, lui a apporté son soutien.

Le lendemain, le sultan Qabous a envoyé une délégation à Ramallah (Palestine), porter une lettre au président Abbas.

Il semble que cette agitation diplomatique porte sur une possible initiative saoudienne liée au plan de paix de la Maison-Blanche.

http://www.voltairenet.org/article203678.html

L’Assemblée générale de l’Onu ne pourra pas débattre du Traité INF

L’Assemblée générale de l’Onu ne pourra pas débattre du Traité INF

+

La Première commission de l’Assemblée générale des Nations Unies, chargée du désarmement et de la sécurité internationale, a rejeté le 25 octobre 2018, un projet de résolution russe sur le Traité INF (Traité sur les Forces nucléaires à moyenne portée).

- 25 États membres de l’Otan ont voté contre l’examen du projet russe, indiquant qu’il avait été déposé après le délai réglementaire, le 18 octobre.
- 31 États ont voté pour l’examen de la résolution, considérant que le projet russe répond à une déclaration US du 20 octobre et que, compte tenu de l’importance du sujet, il pouvait être exceptionnellement inscrit à l’ordre du jour.
- 25 États membres se sont abstenus.

Selon les statuts des Nations unies, la Russie pourra convoquer un débat en urgence sur ce thème au Conseil de sécurité, mais pas avant un an devant l’Assemblée générale.

http://www.voltairenet.org/article203653.html

Rayonnant de beauté

Rayonnant de beauté

21 Octobre 2018 , Rédigé par Bernardino Publié dans #Photo et poésie

Juste pour le plaisir des yeux…

Ces rayons de soleil filtrant à travers les branches.

Rayonnant de beauté

Et juste dans le chemin bordant la route…

Amanite Tue-mouche...

Amanite Tue-mouche…