Le secret ultime pour investir avec succès en 15 points révélé par Philip Fisher : Sa philosophie révolutionnaire vous surprendra !

La philosophie d’investissement de Philip Fisher

Philip Fisher est considéré comme l’un des investisseurs les plus influents du XXe siècle. En créant Fisher & Co en 1931, il a non seulement gagné une excellente réputation en matière de gestion de fonds, mais il a également enrichi ses clients grâce à sa capacité exceptionnelle à investir dans des entreprises prometteuses à long terme, telles que Texas Instruments.

Le concept d’investissement éclairé de Fisher

L’approche de Fisher repose sur l’acquisition et la conservation d’entreprises exceptionnelles à forte croissance. Cependant, il est important de comprendre que cette stratégie nécessite une attention particulière. Il est essentiel d’identifier des entreprises dirigées de manière brillante, avec des dirigeants déterminés à réaliser une croissance durable.

Les dividendes et l’investisseur

Contrairement à une idée répandue, Fisher ne pensait pas que les entreprises distribuant de hauts dividendes étaient synonymes de sécurité. Selon lui, ces entreprises sacrifient souvent la possibilité de réinvestir dans leur propre croissance, ce qui peut finalement compromettre l’évolution du cours de leur action. Il préconisait donc de privilégier l’expansion interne de l’entreprise.

Les 15 critères sélectifs de Fisher

Potentiel de croissance des ventes

Il est important de cibler les entreprises dont les ventes augmentent de manière continue ou potentielle.

Innovation continue

Les dirigeants doivent favoriser l’innovation pour assurer une croissance soutenue des revenus.

Efficacité de la R&D

Il faut s’assurer que la recherche et le développement aboutissent à des produits rentables répondant aux besoins des consommateurs.

Excellence de l’organisation des ventes

Une stratégie de vente performante est essentielle pour assurer la pérennité de l’entreprise.

Marge bénéficiaire robuste

La croissance doit s’accompagner de bénéfices. Il est donc important d’analyser attentivement la marge brute de l’entreprise.

Entretien et amélioration des marges

Une gestion prévoyante doit se traduire par une recherche constante d’amélioration des bénéfices.

Relations employeur-employé harmonieuses

Des employés estimés et loyaux contribuent au développement d’une entreprise dynamique.

Relations professionnelles solides avec les cadres dirigeants

Une atmosphère de progression interne et un leadership solide sont des signes positifs.

Équipe de direction à compétences diversifiées

Une dépendance excessive à un individu clé peut fragiliser l’entreprise. Il est préférable d’avoir une direction diversifiée.

Rigueur comptable et contrôle budgétaire

Un contrôle financier rigoureux est essentiel pour gérer efficacement la croissance de l’entreprise.

Avantages sectoriels

Il est important d’identifier les avantages spécifiques de l’entreprise, tels que les brevets ou le savoir-faire, qui la distinguent de ses concurrents.

Vision à long terme de la rentabilité

Les entreprises privilégiant une croissance à long terme sont probablement plus durables.

Besoin de financement à court terme

Il est crucial d’avoir des liquidités suffisantes ou une bonne capacité d’emprunt pour éviter la dilution des actions.

Transparence managériale

Une communication franche de la direction avec les investisseurs, quelle que soit la situation, est essentielle.

Intégrité du management

L’honnêteté de la direction envers les actionnaires est un critère déterminant pour le succès à long terme.

La méthode du « commérage »

Pour comprendre pleinement une entreprise, il est souvent nécessaire de sortir des sentiers battus. Fisher recommandait de recueillir des informations variées, que ce soit auprès de l’entreprise elle-même, de ses concurrents ou d’autres experts du secteur. Cette analyse approfondie des 15 critères mentionnés précédemment peut éclairer les décisions des investisseurs, mais elle ne doit en aucun cas remplacer les conseils d’un professionnel. Il est important de garder à l’esprit la volatilité des marchés financiers.

Laisser un commentaire